MOI2

 Le blog de Léonce Lebrun

En pleine campagne électorale  des minorités ethniques sont visées directement par certains qui opèrent un rapide raccourci entre immigration et insécurité...

Mais en quoi ces minorités constituent une menace pour les institutions républicaines, et on finit par penser que leur regroupement tant redouté, peut constituer une force  politique non négligeable pour la défense des droits des personnes concernées, d’où la manouvre de les repousser dans la mouvance du  Communautarisme, synonyme de dévaluation sociétale…

Historique

 

Les internautes s’interrogent, il n’a pas encore réagi à l’évènement…. Oui mais face à une émotion mondialement partagée, il convient de prendre du recul et se donner le temps de la réflexion.

Mais quel viaduc les amis, un suspense intolérable mêlé d’un stress insupportable qui a débuté dès Dimanche sur la piste de Interlagos -Brésil- à l’occasion de laquelle beaucoup auraient souhaité que le jeune Lewis Hamilton termina la compétition dans le fossé...

 Et donc adieu le titre de champion du Monde de - formule1- de sport automobile, version 2008, mais la classe et la baraka ont tranché, c’est fantastique m’écrit une internaute 100/100 de succès...

 Vous aviez raison M....je suis très contente pour vous, pour les vôtres, c’est merveilleux ne lâchez rien, continuez…reçu 5/5… néanmoins en toutes choses il faut considérer la fin….

Puis vint cette nuit du  Mercredi 5, et me voilà qui déambule dans les rues de la cité en hurlant à qui veut m’entendre, les couplets de l’International https://www.youtube.com/watch?v=FGqMMpMkKXs

...entrecoupés de l’hymne national de l’oncle SAM. https://www.youtube.com/watch? v=qFhB8IGHbVw

 Un mélange explosif, pas du goût de tout le monde dans cette ville supposée être de…, et voilà que je suis arraisonné par une patrouille de police. Un des agents veut me conduire au commissariat le plus proche pour vérification d’identité, mais le chef de groupe s’y opposa avec autorité…

…. Cet homme n’a pas consommé d’alcool…il est sous le coup d’une très forte émotion, une situation que nous avons connue à Paris -France- au cours de cette folle soirée du 10 Mai 1981...

… le 10 Mai… que s’est- il passé demanda l’agent tout étonné à l’évocation de l’Histoire contemporaine de son pays… une longue histoire répondit le gradé, que je vous raconterai un jour…

…l’homme s’inquiète… mais on ne peut pas le laisser comme ça chef, il va se faire écraser par une voiture et on sera accusé  de non assistance à personne en danger, car de leurs fenêtres les riverains nous observent et ils porteront plainte...

… bon, j’assume, j’ai décidé qu’on restera avec lui jusqu’ à l’aube, vous téléphonez au QG en faisant état d’un panne de voiture…

Oh quelle histoire, plus éméché que moi tu meurs, et me voilà installé dans mon statut virtuel de Mister Présidente…car en cette nuit de lumière depuis 3 heures 30, tous les Nègres de la terre sont devenus des Mister Présidente... ne  cherchez pourquoi, c’est le mystère de la vie…

Et me voilà parti pour remonter l’Histoire, car leur dis-je… quand Thomas fut informé que l’Homme de Bethléem était vivant, il n’en crû rien et voulu le toucher pour s’assurer que le "maître" était bien ressuscité… rapporte le nouveau testament.

Et bien je suis comme lui, j’attends avec patience le vote de ces 538 grands électeurs, fixé le 15 Décembre prochain, pas de mauvaise surprise on espère toutes et tous ,368/538 majorité 270...

...Suivi de ces 21 coups de canon qui en ce froid Mardi 12 heures du 20 Janvier 2009, apprendront à la Planète entière que Monsieur Barak Obama est devenu officiellement  le 44ème Président des Etats- Unis d’Amérique, pour un mandat de 4 ans et plus...

Mais avant d’arriver à ce stade suprême, il s’est passé des choses, et pour mes compagnons "surprise" d’une nuit, fonctionnaires dépositaires de l’autorité de l’Etat, je vais me faire un plaisir de vider mon sac...

Effectivement pour expliquer nos malheurs, je commence par la malédiction de  "Cham", un phantasme biblique auquel je n’accorde aucun crédit, mais ça fait du bien dans le récit…

Puis vinrent à partir de la fin du 15è siècle les razzias opérés en Afrique par les Européens qui réduisirent à l’état d’esclave pour leur service pendant plusieurs siècles...

...Des millions d’enfants de femmes et d’hommes, sur les territoire des Amériques et de la Caraïbe… à ce stade, mes interlocuteurs sont très attentifs, le service publique de sécurité attendra.

Je survole rapidement les nombreuses révoltes des esclaves sur les exploitations des « békés » durant ces périodes de malheur, en insistant particulièrement sur la lutte héroïque et victorieuse du peuple haïtien qui aura vaincu un puissant corps expéditionnaire de Napoléon Bonaparte...

 ...Venu rétablir l’Esclavage sur la belle et prospère Ile de Saint Domingue  devenue par la suite Haïti, souveraine  depuis le 1è Janvier 1804, première nation Nègre a arraché son indépendance "les armes à la main"...

 L’attention et l’intérêt sont au maximum…je branche sur la période coloniale en établissant un réquisitoire sans complaisance contre cette prétendue aspect positif de la dite période, appuyé par un texte législatif…

Le résultat est d’une clarté limpide et absolue,  le  continent africain sorti anéanti de cette aventure, ne s’en sortira pas avant de nombreuses décennies, surtout dans les conditions avec lesquelles les dirigeants actuels conduisent les indépendances "octroyées" de leurs territoires… mes vis-à-vis sont totalement d’accord avec moi sur ce constat...

Quant à la diaspora africaine résidant en Europe en particulier celle de ce pays, empêtrée dans ses contradictions, elle ne peut présenter aucune option crédible, susceptible de promouvoir une nouvelle Afrique décidée à imposer toute sa place dans le concert des Nations.. .

 Et pourtant il ne lui manque pas de brillants sujets, mais dépourvus d’esprit africaniste,  trop attachés à mon sens, au profit stérile des grandes distributrices de miettes des Institutions que sont, l’intégration et la diversité, les deux mamelles de la perte de personnalité et d’esprit de conquête…

Un silence s’installe, ce qui me permet de rebondir sur les Etats-Unis d’Amérique…

Cette nation qui avait deux générations d’avance part rapport à d’autres, de niveau culturel identique, qui vient de creuser l’écart en s’octroyant contre toute attente le qualificatif de peuple grand…ça va déranger dans les chaumières...

Les USA, une jeune nation dit-on, deux siècles et demi, je ne m’arrête sur cette considération pour mieux cerner les aspects de la grande guerre de sécession  1860-1865 ses causes et conséquences, les tenants et aboutissants, un conflit ayant conduit à l’assassinat du Président Abraham Lincoln 1864.

Une guerre civile, la première du genre qui aura révolutionné les méthodes et stratégies de combat, les moyens de communication de transmission te de renseignements, et fixé pour les constitutionalistes les bases du Fédéralisme et de la Confédération, très à la mode actuellement à propos de la construction politique de l’Europe.

Si les Yanqui nordistes ont triomphé militairement, les fédérés , sudistes n’ont jamais cessé de considérer que les personnes, d’origine africaine,  ne faisaient pas parties du genre humaine...

Ainsi depuis 1865, les actes de malveillance, d’humiliation n’ont pas cessé vis-à-vis de cette communauté, avec la création de ligues extrémistes telles que le KKK on peut légitimement nourrir les plus grandes craintes pour l’avenir, d’où la nécessité d’une extrême vigilance...

Je ne peux pas passer sous silence le combat sans merci mené par nos frères de race qui de marches et rassemblements gigantesques ont conduit aux modifications du système...

 Certains ce sont illustrés, tels Rosa Parck, Stokley Karmicael, Angéla Devis, d’autres ont payé de leur vie, Malcolm X, le Révérend Martin Luther King, pour conquérir cette reconnaissance des droits civiques concédée par le Président Lindon Janson en 1967...

C’est cet esprit de combat, ce désir de conquête qui ont conduit à ce moment de l’Histoire des hommes, que nous vivons vous et moi en cette nuit  du 5 Novembre 2008...

Mais ajoutai-je, rien n’est gagné, tout commence maintenant, car  Barack Obama comme il l’a spécifié maintes fois durant cette campagne victorieuse, n’est pas un partisan de" l’affirmative action", ou discrimination positive...

Il estime à juste titre que seule doit être prise considération la compétence des personnes, bien au-delà de toutes considérations de race de sexe ou de religion...

 Un discours qui aura bien du mal à passer dans ce pays, et notamment pour les hommes "politique" dont certains semblent oublié cette évidence ,énoncée par un brillant dirigeant au début du siècle dernier, à savoir que -"les cimetières sont remplis de gens indispensables"-…c’est le fou rire chez mes hôtes du jour...

S’agissant d’une transposition en Europe de la démarche volontaire américaine, les minorités devront attendre au moins 100 ans en raison de divers paramètres dont je n’ai plus le temps de développer…

Car le jour s’est levé, et l’un des hommes  manifeste son inquiétude…

… Il est 6 heures 30, chef, comment on va expliquer notre silence de retour à la base…ça fait 10 ans que je patrouille les nuits, je ne suis jamais tombé sur une affaire pareille, on n’en apprend des choses tous les jours… qu’est ce que je vais pouvoir bien raconter à ma compagne et mes amis...

 Au pire ils me prendront pour un fou furieux, un malade, ou un menteur qui veut se donner de l’importance..

… J’assume, répondit calmement le lieutenant de police, et s’adressant à moi…j’espère tout compte fait que cette nuit n’a pas été trop difficile pour vous, et comme il l’a dit mon adjoint, n’importe quel -fêlé-de cette ville aurait profité de la nuit pour commettre l’irréparable...

 J’ai donc compris rapidement qu’il fallait assurer votre protection, en égratignant les règles ,  pour ma part je ne regrette rien, car on a appris tant de choses avec vous… notre patrouille vous ramène à votre domicile...

Je prends congé avec mes chaleureux remerciements, en laissant les coordonnées d’AFCAM

Durant cette confrontation amicale il n’a jamais été question, ni de mes papiers ni de mon identité..

Pour une nuit hors du commun ce fut une nuit hors du commun...

Léonce Lebrun

http://www.boston.com/bigpicture/2009/01/the_inauguration_of_president.html

Informations supplémentaires