MOI2

 Le point de vue de Léonce Lebrun 

Un éminent homme poltique, disparu, pour qui j’avais beaucoup d’estime, tout en ne partageant pas certaines de ses options, déclarait, je cite…

 «  la France ne peut pas accuellir toute la misère du Monde » 

Expression  très controversée, dans laquelle je retiens  une part d'incohérene et d'arrogance, parce qu'à mon humble avis, la France n'est pas et

ne sera jamais en pôle position en matière d’humanisme, n’en déplaîsent à ces nombreux nationalistes indo- européens «  butés frustrés » nés  impérialo- colonialo-fascistes....

 

...qu'en même temps dans cette Monarchie républicaine, il faut s'attendre à toutes les dérives sociétales.

 

Et à mon tour de proclamer qu’un citoyen de cette même Nation, quoiqu’ « étranger toléré » comme aurait spécifié  l’illustre  et regretté  Aimée Aimé, avec son «  entièrement  à part » ne peut accepter toutes les élucubrations, sarcasmes et propos délirants de politiciens, fussent-ils déclarés « grands de ce Monde » car au royame des aveugles les borgnes sont  « Rois »

 

Et voici que nous sommes en Février 2018 aux jeux olympiques d’hiver, une manifestation sportive mondiale confiée à la  Corée du sud, qui entrevoit un rapprochement éventuel  avec les frères ennemis du Nord, en état de guerre virtuel depuis 1950, invités à ce rendez vous  de la neige du froid et de la glisse.

 

Mais voilà, la Maison Blanche (USA) soutien belliciste du Sud, fulmine, menace de boycott et ine fine brandit des sanctions contre cette petite Nation ( CDN) qui refuse avec éclat d’obtempérer à ce diktat de cesser la poursuite de ses travaux d’acquisition  de l’arme nucléaire…

 

…des menaces et propos soutenus subrepticement par certains membres de l’Alliance Atlantique.

 

Un outil destiné à se protéger contre ces prédateurs impérialo- colonialistes occidentaux… au même itre que l’Iran…

 

Mais en vertu de quel droit universel ,une Nation, peut interdire à une autre Nation, de posséder une arme de haute technologie, avec de forte probabilité qu’elle ne sera jamais utilisée en cas de conflit généralisé…

 

A travers ces péripéties en temps de paix qui forcément conduisent à  la «  guerre froide », retour vers la case départ d’avant  1990, on peut avancer sans risque de se tromper, que les Occidentaux jouent avec feu… cette arrogance les caractérisant, qui va en s’amplifiant.

 

Car comme dit le dicton martiniquais… gwen ven piti kout baton… « grande gueule mais résultat nul », face à la puissance de feu des forces russes et chinoises, et la qualité de leurs  hommes au combat -au sol- les armées de l’OTAN ( USA et Europe) seraient écrasées en un temps record, plongeant leurs peuples dans le plus grand désarroi comme en 1940…

 

A bon entendeur …

                     10 Mai

 

                  Message de mobilisation pour le 10 Mai…

8 Mai, 14 Juillet, 11 Novembre, autant de dates distribuées par le calendrier à des citoyens peu soucieux  de faits historiques, qui consommeront ces jours comme temps de repos visé par le Code du travail.

 Un exemple… demandez à une personne la signification de la fête du 14 Juillet, et elle vous répondra sans hésitation…La prise de la Bastille c’est faux.

 Si en ce 14 Juillet 1789, le peuple de Paris en colère contre Louis XVI, et la monarchie, prit d’assaut cette forteresse sensée retenir prisonniers les victimes des lettres de cachet, elle était vide et le Gouverneur de Launay, présent, paya de sa personne avec sa tête au bout d’une pique, déambulant dans les rues de Paris.

Un an après le 14 Juillet 1790 se tiendra au Champs de Mars ( Paris) la grande réunion baptisée…Fête de la Fédération sous la présidence d'un certain Evêque d’Autun, Monsieur de Talleyrand, futur ministre des affaires étrangère de l’Empereur Napoléon1è, diplomate hors du commun.

Et donc chaque année c’est bien ce 14 Juillet 1790 devenu ,fête nationale par une loi 6 Juille1880, dont je vous fais grâce des débats houleux qui ont précédé ce vote, qui est commémoré.

Chacun donc a sa vision de l’Histoire, en la manipulant souvent à son profit, or j’ai toujours considéré que cette date du 14 Juillet 1790 marquait la naissance de la Bourgeoisie triomphante, placée à droite de l’échiquier politique.

Mais dans une société fortement marquée par cette forme de monarco-républicaine avérée, ce disfonctionnement historique passe inaperçu voir même toléré, dès lors que de nos jours, il est difficile de faire le distinguo entre une gauche, supposée humaniste et solidaire, face à une droite qualifiée autoritaire et individualiste, car ce sont les valeurs de la République et le comportement républicain qui sont partis malgré les discours trompeurs, remplacés par la lâcheté,  l’hypocrisie et la malhonnêteté intellectuelle.

Et le 10 Mai dans tout ça, une date qui devrait avoir la même signification symbolique politique et historique que celles évoquées ci-dessus.

Contrairement à ce que pourraient supposer certains, ce n’est pas une date de commémoration de fin de la Traite négrière transatlantique et l’Esclavage, mais un jour de mémoire et de souvenir imposé par la loi à tous les citoyens de ce pays pour rappeler les heures sombres de leur Histoire caractérisées par une exploitation de l’homme par l’homme, une déportation massive durant plus de 350 ans de millions d’Africains vers un destin de malheur et d’humiliation, par le travail forcé pour la richesse des autres.

Et cette loi du 10 Mai 2001 n’est pas exemptée de critiques dès lors qu’elle ne désigne pas d’une façon formelle les Nations ayant eu recours à ces pratiques, à savoir par lettre alphabétique.. L’Espagne, la France, la Hollande  le Grande Bretagne, le Portugal...

Imaginez une Cour d’Assises condamnant un prévenu à perpétuité, sans aveu, sans cadavre, sans mobile et sans l’arme du crime…

 

Et donc à Lyon, nous placeront cette date à la hauteur de sa dimension historique par/

  Un rassemblement avec  lecture de textes

   Une retraite au flambeau  suivant un circuit autorisé par arrêté préfectoral

   Une soirée culturelle à la Mairie de Lyon 3è

Le principe d’une messe a été abandonné en raison d’impératifs horaires

Enfin, les communautés caribéennes et africaines n’ont ni la culture ni les moyens pour inonder les écrans de cinéma  et de  télévision de leur douloureuse Histoire,en transformant ces drames en fonds de commerce, mais où est l’éthique dans tout ça...

Ils savent se souvenir autrement…

Léonce Lebrun

Informations supplémentaires