MOI2

 Le blog de Léonce Lebrun

Drôle de monde dans lequel nous vivons, un monde  où la Démocratie, ne fait pas bon ménage avec l’éthique et la déontologie, il suffit pour une chapelle de ramasser la mise, que dis-je le pactole du Palais Bourbon ave à peine 20% du corps électoral...

Car Il a fallu la maladresse d’un courant, et une chance extraordinaire, pour  rétablir la Bourgeoisie dans toute sa splendeur, sous couvert d’une habile monarchie républicaine.

Oui mais dans tout ce climat idyllique, il y a une masse qui attend son heure pour renverser la table, par tous les moyens, y compris un remake à la mode de la Commune de Paris (1871) alors là, il n’y aura pas de Versaillais pour sauver la mise, car l’Histoire m’a appris qu’on avait toujours tort d’abuser du peuple,...dure sera la chute... 

Sommet ou Canossa

 

......Une connaissance indo européenne me disait naguère…je cite...

... mais pourquoi tu prends toujours fait et cause pour ces gens là (les africains) dans nos échanges, vous les caribéens, vous êtes cultivés, brillants, à leur opposé, ils ont décidé depuis fort longtemps de jouer petit..., et on y pourra rien changer…

Et moi, de piquer une colère mémorable, évoquant tour à tour, la doctrine de division de la Rome antique, l’Histoire, l’identité, les racines communes, et citant l’assassinat de Lumumba, le panafricanisme de Nkrumah, le volontarisme de Nasser, le nationalisme de Bourguiba, autant d’hommes prestigieux de l’Afrique, disparus de nos jours, dont ce Continent a grand besoin, parce qu’ils étaient capable d’imposer une politique à l’Occident….

Et un point commun, ils n’ont pas détourné les biens de leurs pays pour leur propre compte, celui de leurs familles et les soutiens extérieurs pour de sombres campagnes électorales...un comble.

Mais avec le recul, je me demande si l’intéressé n’avait pas une part de vérité dans ses allégations.

Car pour nous, que ce fut triste ce week-end, vis à vis de notre dignité de Nègre, de voir se presser de soit disant chefs d’état venus faire acte d’allégeance à "bowana", qui se retirera bientôt de la scène politique, quel spectacle lamentable, en réalité, ils allaient tous à "Canossa" ,(lire sur AFCAM
dans Croisades, archives croisade …"Cessons d’aller à Canossa", "de Canossa au radeau de la Méduse", et dans Forum…"Les incohérences africaines"…

Ce fut la honte, et la tristesse, en vérité on voudrait bien comprendre pourquoi ces hommes sont dépourvus d'aucun bon sens.

Mais qu’ont rapporté la "Coopération", et la "francophonie", à cette partie de l’Afrique dite de l’Ouest, colonisée jadis, placée sous l’éteignoir aujourd'hui ( lire dans même rubrique "la francophonie" et Ministère de la Coopération"

A mes frères africains de la diaspora, je leur impose l’effort suivant, qui consiste à examiner la situation de n’importe territoire de l’Afrique subsaharienne dont le principal dirigeant était présent à Cannes (France) le 17 et 18 Février dernier, soit à superficie constante, pour une population stable, quels ont été l’évolution de ses richesses internes, le produit national brut par tête, ce fameux PNB évalué en dollar, et enfin la dette…ceci depuis 1960, date des indépendances octroyées.

Fort de ces résultats, ils comprendront sans difficulté, que ce qualificatif usurpé de "frère ou ami africain", consenti à un étranger du Continent, relève de la bêtise humaine, tout en engageant l’honneur et la dignité du Monde Nègre dans toute sa diversité.

Léonce Lebrun

Informations supplémentaires