MOI2

 Le point de vue de Léonce Lebrun  

 

La Paix

 

Quand du haut de la tribune des Nations Unies, à l’occasion de son assemblée générale un membre  parle de Paix ,je ne crois pas que l’assistance y accorde un quelconque intérêt. 

 

Car il est difficile de parler de Paix, étant fabriquant d’armes de guerre, le pays en cause à tout intérêt que se multiplient les conflits ici et là, qui lui procurent un marché susceptible  de garantir au moins, les rémunérations des salariés de ses manufactures.

 

Mais comment peut-on parler de Paix quand disposant de l’arme nucléaire, on refuse tout compromis de désarmement, en faisant en même temps un forcing inconsidéré pour empêcher les autres Etats de la Planète de disposer de l’arme atomique.

 

Car les Occidentaux nous ont depuis habitués aux mensonges et à la  manipulation des masses 

 

Précisément comment faire une comparaison aussi  grotesque de la situation sécuritaire du Monde entre les années 1930 et le 21ème  siècle.

 

On relève tout d’abord que de nos jours il n’y aucun signe tangible qui suppose que nous sommes au bord  d’un conflit généralisé.

 

Certes nous avons après ce climat d’excès de confiance  avec la chute du mur de Berlin et l’effrontément de l’Union Soviétique ans les années 1990…

 

…retrouvé cette ambiance militaire de guerre froide avec notamment , ces camps qui procèdent à des manœuvres d’intimidation plus ou moins convaincantes, en particulier celles de l’OTAN , Novembre dernier en NORVEGE.

 

Alors peut-on comprendre que la situation interne de quelques pays désignés péjorativement sous le vocable de populistes...

...serait de nature à remettre en cause, ce climat de paix, que personne ne croit en réalité, car le conflit de l'ex-Yougoslavie est loin…

 

…et la construction de l’Union Européenne a eu pour fondement d’éviter que Français et Allemands ne s’égorgent  comme en 1870  1914 et 1940.

 

Par contre dans les années 1930, toutes les conditions étaient réunies pour que l’Allemagne du 3ème Reich, ruinée économiquement du fait du  contenu dangereux et exagéré du Traité de Versailles ( 1919)...

 

...cherchât  à régler cet affront par la force des armes …

 

nous connaissons la suite.

 

En résumé, ces propos alarmalistes étaient destinés à des fins de politique intérieure que j'ai qualifié de petit et médiocre.

 

Après les festivité et autres réjouissances consécutives à l’Armistice de Mai  1945 que n’a- t-on  pas entendu à qui veut l’entendre…

 

….plus jamais ça…

 

Mais   dès la  fin de cette guerre les Occidentaux repartaient au combat avec des visées de domination colonialiste et impérialiste (Indochine, Algérie)...

 

...de causes imaginaires( possession d’armes de destruction massive  jamais démontrée ( Irack )...

 

...de terrorisme non fondé ( Mali le Sahel)...

 

...  ou semant  dans certains pays,  misères destructions et calamités pour des motifs infondés ( Libye,  Syrie).

 

 

…bref, on peut considérer à juste titre ,que ces Occidentaux sont partisans d’une paix qui ne se partage pas

 

 …q'avec une OTAN qui est devenue une menace pour la Planète, obligeant Russes et Chinois à changer de stratégie, ne baissant plus leur garde.

 

… alors de grâce, ne tenez plus de discours sur la Paix, qui sonne faux…

Se compter… pour compter…

 

Voilà un concept bousculant les tabous, et autre politiquement correcte, qui me va à ravir.
Imaginez le désastre pour un état major en guerre, qui fait donner l’assaut, sans connaître son effectif ni l’état du moral des soldats.

Se compter, pour compter, c’est connaître l’influence en nombre d’un groupe humain susceptible de peser par son action, au profit dudit groupe, sur les décisions politiques notamment, d’une collectivité ou toute autre institution.

De ce postulat éventuel a été lancée cette idée de disposer de statistiques ethniques, qui concerne à plus d’un titre la communauté afro caribéenne présente sur ce territoire.

Et nous avons assisté à une véritable panique, notamment chez nos frères originaires de la Caraïbe, dont certains ont déclaré ouvertement q’ils ne voulaient pas être mélangés à "ces gens là", entendons en ce sens les Africains, retrouvant pour la circonstance le qualificatif de "nègre"(lire dans Forum "Les conséquences du formatage").

Une grossière erreur de jugement, une méconnaissance totale de l’Histoire, et un manque évident de repère, à vouloir trop s’éloigner de ses racines pour donner corps aux chimères d’assimilation et d’intégration, on finit par s’auto détruire, car quelles que soient nos origines africaines ou caribéennes, nous nous heurtons aux mêmes difficultés, d’être acceptés avec nos caractéristiques propres.

D’ailleurs s’il en était besoin pour s’en convaincre, le résultat d’une récente enquête d’opinion a révélé que 49% des autochtones occidentaux, avaient une mauvaise opinion de l’immigration, et que 30% d’entre eux se sont déclarés ouvertement racistes, sans que les sondés connaissent exactement la signification de ce mot, qui fait l’objet de tous les amalgames.

A ce sujet bien malin me dira s’il a été fait un distinguo à propos de l’origine ou de la nationalité des personnes concernées, et le phénomène du métissage utilisé à tort et à travers ne constitue en aucun cas, une bouée virtuelle de secours , en particulier pour mes frères caribéens, "tu es un nègre ou tu ne l’es pas", ce n’est pas une tare à ma connaissance.

"La République est une et indivisible", dit-on devenu un dogme pour certains, ah la bonne farce révolutionnaire, cette trouvaille d’une Convention ayant mal digéré la perte future de Saint Domingue( Haïti) la riche colonie, un pays en proie au doute, cédant déjà à la poussée de la révolte des esclaves haïtiens(1791) obligé de concéder une première abolition(1794) a imaginé ce concept laissant croire que nous étions tous identiques égaux en devoirs…et droits, interdits dès lors de nous distinguer de la masse... "attâchés à perpétuelle demeure"...

Mais l’Histoire est implacable, les faits sont têtus, et il ne nous reste plus, populations faisant partie de la "minorité dite visible" d’en tirer les conséquences pour l’avenir, et là, il nous faut incontestablement connaître notre poids face au système, grâce aux statistiques ethniques, seules valeurs scientifiques.

Léonce Lebrun

Informations supplémentaires