Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

 

 Le Communautarisme (suite et fin)

 

Antisémitisme, communautarisme, terrorisme

… mais pour qui sonne le glas , car avec un tel palmarès  d’ ennemis intérieurs…

…comment des politiciens soutenus par des médias affidés peuvent-il  appeler à vivre ensemble avec de telles contradictions…

…qui tout compte fait est un cri de désespoir, face à une catastrophe imminente qui conduit le pays au mur…

 

… car las d’appeler au loup absent, le jour où il sera là, il n’y aura personne...

 

…et à bien observer on relève que parmi les 193 Nations membres de l’Organisation des Nations Unies la France  réunit pour son compte le plus de désagréments…

 

Et avant de discourir les politiciens devraient se remémorer l’Histoire de ce pays qui réunit sur son nom de tant de « satisfécits »…

 

Patrie des droits de l’Homme, liberté égalité fraternité, hérité de la colère du peuple en 1789, autant de qualités qui peuvent indisposer les autres Nations de la Planète sensées de ne pas avoir autant de Qualité…

 

… et nous voilà remontant cette Histoire  de limitée à partir de 1870…

 

1870 en effet c’est la déroute face aux forces prussiennes qui s’en vont comme prise de guerre avec les régions de l’Alsace et la Lorraine, curieux, il n y a pas d’alliées de secours

 

1914 la jeunesse française est tout excitée, veut en découdre avec l’Allemagne, la chasse est menée contre les pacifistes, Jean Jaurès est assassiné, son assassin acquitté…

 

… mais avec les Alliées, la France s’en sort en 1918, et torpille la Conférence de  Versailles en 1919, avec ses excès en ouvrant les ingrédients de la montée du Nationale Socialisme en Allemagne…

 

…les cérémonies du centenaire  de 2019 étaient injustiées, ne rendant pas la réalité historique de 1914- 1918…

 

…car en 1940 c’est la déferlante allemande avec les forces armées du 3è Reich qui occupent le pays jusqu’en Avril  1945

 

…et c’est à nouveau les Alliées qui sauvent la France…

 

… qui ne retient pas la leçons en se lançant dans des guerres de décolonisation contre des peuples indochinois et algériens qui revendiquent à juste titre leur LIBERTE

 

Et donc ce résumé de l’Histoire n’est pas brillante et devrait conduire les dirigeants vers plus d'humilité dans leurs rapports avec les autres peuples et Nations

car c’est la France qui a occupé des territoires, colonisé et assimilé des populations

 

… et sa croisade  livrée contre la présence de ces personnes sur son territoire sous le couvert de communautarisme, relève de l’intolérance et de la discrimination raciale.

 

https://www.youtube.com/watch?v=IMKe6QVjT84

 

Le Traité d'Amiens

 

Le Traité d'Amiens, signé le 25 mars 1802 entre le Royaume-Uni, d'une part, et la France, l'Espagne et la République batave, d'autre part. La paix d'Amiens ne dure que treize mois et prend fin le 18 mai 1803.

C'est la seule période de paix générale en Europe entre les déclarations de guerre à la France à l'automne de 1793 et la première abdication de Napoléon en 1814.

Après les victoires de Bonaparte à Marengo, de Moreau à Hohenlinden, et celles deBrune et de Murat en Italie ,plaine du Pô et Toscane, les Autrichiens se séparent de la Deuxième Coalition et signent avec la France le Traité de Lunéville le 9 février 1801.

 Naples signe ensuite la paix à Florence, et la Russie de Paul Ier prend ses distances jusqu'à ce que son successeur Alexandre Ier conclue une convention de paix secrète avec Bonaparte le 10 octobre 1801.

Au Royaume-Uni, William Pitt est renversé le 13 mars 1801. Les Britanniques isolés envisagent la paix. Bonaparte attend les résultats de l'expédition d'Égypte. Mais celle-ci tourne mal après l'assassinat de Kléber et l'armée reprise par Menou se perd dans les sables.

Les négociations s'ouvrent à Londres, menées, côté français, par Louis-Guillaume Otto, et les préliminaires sont signés le 1er octobre 1801 ,9 vendémiaire an X. Le congrès d'Amiens débute le 5 décembre

Il rassemble la République française , le royaume d'Espagne et la République batave ,ex-Provinces-Unies, d'un côté, et le Royaume-Unide l'autre.

La représentation française est dirigée comme à Lunéville par Joseph Bonaparte, les Espagnols par le chevalier d'Azarra et les Bataves par l'avocat Schimmelpenninck.

La représentation britannique est emmenée par Lord Cornwallis, et s'engage aussi au nom de l'Empire ottoman, son allié.

Le traité d'Amiens est conclu le 25 mars 1802 ,4 germinal an X, puis signé le 27 à l'hôtel de ville. Il stipule que toutes les possessions des unes et autres parties prises par fait de guerre seront restituées, sauf l'île de la Trinité et Ceylan, laissées aux Britanniques.

Le cap de Bonne-Espérance retourne aux Hollandais, les frontières sont fixées entre Guyane française et Guyane portugaise, la république reconnue aux Sept-Isles, les droits des pêches de Terre-Neuve et sur le bois de Saint-Pierre-et-Miquelon délimités.

 Les droits de la famille de Nassau aux Pays-Bas compensés, et enfin le statut de Malte et de ses chevaliers très précisément établi dans son indépendance à l'égard du Royaume-Uni et de la France.

 Naples et Rome devront être évacués par la France, Porto ferraio par le Royaume-Uni. Ce dernier, par contre, ne reconnaît pas les modifications territoriales issues de la Révolution française.

Adoptée dans la foulée du traité, la loi du 30 floréal an X ,20 mai 1802, ne rétablit pas, à proprement parler, l’esclavage. Toutefois, bien que le Premier Consul déclare devant les chambres et le Sénat 

 A Saint-Domingue et à la Guadeloupe, il n’y a plus d’esclaves, tout y est libre et tout y restera libre, il laisse entrevoir dans ses instructions secrètes au général Leclerc que l'esclavage devra être rétabli

 A la Martinique prise par les Anglais durant la Révolution et rendue aux Français après le traité d'Amiens ce seront des principes différents  la Martinique a conservé l’esclavage et l’esclavage y sera conservé 

 Légalement, ce texte ne rétablit l’esclavage ni en Guyane, ni en Guadeloupe ni à Saint-Domingue. Mais dès le début des négociations avec l'Angleterre, Bonaparte charge Charles Victoire Emmanuel Leclerc, son beau-frère, de conduire l'expédition de Saint-Domingue et de rétablir dans l'île l'ordre et l'autorité de la France.

 L'expédition subit une défaite face aux Noirs libérés de l'esclavage depuis 1793, qui sont aidés par le climat de l'île et qui n'hésitent pas à incendier eux-mêmes la capitale de Saint-Domingue

 Port-au-Prince. Décimés par la fièvre jaune, les soldats de l'armée du Rhin sont acculés à la mer. Pendant ce temps, les Britanniques voient d'un mauvais œil le retour de la France dans les colonies.

 Des navires corsaires harcèlent les navires français et compromettent le ravitaillement. À la Guadeloupe, une expédition militaire française parvient à rétablir l'esclavage, au prix d'un conflit qui coûtera la vie à dix pour cent de la population.

Jugeant la défense de l'Amérique française trop difficile contre l'Angleterre, à cause de sa situation lointaine et de la suprématie navale anglaise, Bonaparte vend l'immense territoire de la Louisiane aux États-Unis, en 1803, seulement trois ans après avoir négocié auprès de l'Espagne sa restitution à la France.

La paix est rompue après le retour au pouvoir de William Pitt le Jeune, qui organise laTroisième Coalition et déclare la guerre à la France.

L'armée des émigrés menace à nouveau la France, et les intrigues visant à restaurer Louis XVIII se développent, telles la conspiration contre Bonaparte de Cadoudal ou l'affaire du duc d'Enghien

Informations supplémentaires

viagra bitcoin buy