Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

  

La Race

 

En pleine déferlante mondiale sur la problématique raciale,  le contexte ne pouvait pas être meilleur pour évoquer le concept de Race  que la France seul pays des 193 membres  de l’Organisation des Nations Unies (L’ONU) veut voir disparaitre dans les échanges au quotidien, mais le remplacer par quel  stratagème….

 

Car c’est une prétention outrancière, un acte politique, qui veut avoir des conséquences sur le mode de pensée des Africains et autres  Afro descendants, des populations naïves et fragiles écrasées par leur passé d’esclave et de colonisé.

 

Et pour bien cerner la mentalité des Français de l’Europe du 21è siècle il faut avoir en mémoire quelques figures de l’Histoire qui valent mieux qu’un long discours…

 

… nous sommes en 1814 avec le retour de la  Monarchie sensée avoir disparu depuis Janvier 1793 et Louis XVIII est acclamé par un vibrant…Vive le Roi…

 

…mais un an après, 1815 avec le come-back de Napoléon pour  son retour des 100 jours c’est ce même peuple qui le reçoit au cri délirant de  … Vive l’Empereur…

 

Dès cette époque, on relève donc    une population incohérente dans ses choix, versatile, imprévisible et donc faible.

 

Plus de deux siècles  se sont écoulés, on peut multiplier les contorsions les explications saugrenues venant de tout l’échiquier politique pour obsever que ce mode de pensée relevé en 1815 n’a pas changé d’un yotta…

 

Car comment expliquer qu’en, pleine déferlante raciale au 21è siècle on relève des propos hors sol que sont…

 

Racisme, Noir, Blanc, racisme anti blanc, privilège blanc.

Pour mémoire, le vocabulaire « racisme » scandé de nos jours dans toutes les suces est inapproprié, car aucune communauté humaine dans ce pays n’est menacée de destruction en raison de ses caractéristiques physiques ou religieuses.

 

Par contre ce slogan cache une réalité plus méprisable qui est la discrimination raciale, propre à toutes les couches de la société française (les souchistes) dont sont victimes principalement les Africains les Afro descendants et les populations du Maghreb résidant en France…

 

Et donc revisitons l’Histoire du Monde Nègre et sa descente dans l’enfer de l’humiliation.

 

Nous sommes à la fin du XVe siècle, c’est le début de la découverte de nouveaux territoires, Espagnols , Portugais,  Français,  Britanniques s’installent en pays conquis après avoir massacré les premiers occupants, les Indiens, peuples  indociles et rebelles  au travail de terre.

 

 

Et voilà ces Européens partis à la recherche de remplaçants trouvés dans les populations de la côte occidentale africaine, fragiles naïves inaptes à toute résistance armée, qui feront la traversée de l’Atlantique pour être vendus dans les marchés d’esclaves des Amériques et la Caraïbe.

 

Mais l’apparition du concept de Race verra le jour au XVIII è siècle par les écrits et la pensée de certains écrivains et philosophes français qui établiront un dispositif  tendant  à démontrer    la supériorité du monde occidental et la justification de la traite négrière concernant les Africaines de race Nègre et l’établissement de L’Esclave.

 

Espagnols, Portugais , Britanniques pratiquant une stricte surexploitation des territoires colonisés, les Français iront plus loin en se plaçant dans une domestication ( Code Noir )des esclaves afro descendants, par une politique d’assimilation, au résultat catastrophique pour les personnes tombées dans ce piège infernal du big bang cérébral dont les effets désastreux perdurent de nos jours…

 

… dont les  premiers résultats se présenteront en Mai 1802 avec le rétablissement de L’esclavage à la Guadeloupe, une absente totale de résistance de la population du territoire de 90000 âmes à l’époque, malgré les efforts désespérés d’un  certain Colonel Louis Delgres, d’origine martiniquaise pour s’opposer  au Corps. Expéditionnaire de Napoléon Bonaparte…

 

…Alors  qu’à Saint Domingue (devenu Haïti) les troupes armées sous la conduite d’un Toussaint Louverture et de Jean Jacques Dessalines, arrachaient la victoire et la création de l’Etat haïtien, permière Nation  Nègre à conquérir son indépendance les armes à la main, à compter du Premier Janvier 1804;

 

La suite prochainement.

 

https://www.youtube.com/watch?v=IMKe6QVjT84

26 & 27 Mai... 

A l’attention de la communauté guadeloupéenne

 Cinquante déjà, un temps qui passe, mais avec un souvenir toujours vivace…

Il y a 50 ans effectivement en ces journées dramatiques des 26  et 27 Mai 1967  à Pointe à  Pître -Guadeloupe- avec sans doute un soleil radieux, des centaines de ses enfants, ouvriers des bâtiments, ne verront  plus ce magnifique coucher du soleil, ce crépuscule qui va s’écraser  avec majesté dans cette mer de la Caraïbe

Massacrés par les forces de la police française, nous sommes en plein 20ème siècle, siècle de civilisation, de culture de transformation positive des sociétés humaines, et face à une telle barbarie on ne peut se contenter des…/

« «  C’est du passé, et alors, désolé » »…Ah bon …

Aussi douloureuse soit-elle c’est notre Histoire, et j’entends l’assumer..

Car aucune Nation, aucun Etat ne devrait s’arroger le droit de faire tirer par sa police à balle réelle, sur des travailleurs en grève…

A l’époque des faits, ce n’étaient pas des actes de guerre, mais bel et bien  « un crime contre l’Humanité »  relevant d’une saisine de la CPI ,  la Cour Pénale Internationale  si une telle instance était en place…

En fait, cet abominable drame frappant le peuple guadeloupéen, n’a donné lieu de la part de l’Etat, à aucune sanction disciplinaire touchant ses fonctionnaires de police, mieux, les pouvoirs publics se sont attachés à minimiser le nombre de victimes, qui d’après des recoupements locaux auraient dépassé plus de 200 morts…

Par contre ces mêmes pouvoirs ont saisi l’occasion pour décapiter les mouvements indépendantiste du territoire, par l’arrestation notamment des responsables de l’Organisation du GONG, jugés hors de l’Ile,pour atteinte à la sureté de l'Etat...

Et par provocation, le Chef de l’Exécutif parisien, en voyage au Canada en ce mois de Juillet 1967 devait du haut du balcon de la Mairie de Montréal, lancer cette fameuse phrase …Vive le Québec libre…un soutien inconditionnel au mouvement indépendantiste de cette région canadienne, au grand mécontentement d’Ottawa (siège du Gouvernement de cet Etat)…

 Imaginez  un seul instant le leader feu Fidel Castro présent en Martinique, et laçant du balcon de la Mairie de Fort de France…Vive la Martinique libre..

De la France, on aurait assisté à un débordement de protestations du genre…ingérence intolérable, etc. etc.… 

Et un an plus tard en France, des affrontements  partout, étudiants /policiers  en ce Mois de Mai  1968, on  eût à déplorer une victime, officier de police, tué accidentellement  à Lyon en cette nuit du 26 Mai …

Alors je vous laisse le soin de comparer objectivement ces deux évènements survenus en « France »

… « Mais mon bon Monsieur, se soyez pas naïf à ce point, vous êtes en terre occupée, issus  de la Traite négrière transatlantique, des descendants d’esclaves, indigènes passés par différentes phases, de la pseudo abolition de 1848 à cette longue période de colonisation , que nous avons tenté d’améliorer en 1946, par cette loi zombie, appelée faussement « loi d’assimilation » pour les gogos du Système…. » »

« « Alors, mettons  nous bien d’accord pour éviter toute ambigüité, vous serez pendant longtemps, casés dans la zone des « messi  missié bonjou missié » merci monsieur, bonjour monsieur, …comme dans les scénarios très intelligents,  des films utilisant les africains et autres afro descendants, en qualité de garçon ou bonne à tout faire..

Comme dit Aimé Césaire, « des français entièrement à part »…

Et souvent j’insiste sur le fait que  ces populations  sont les principales  victimes des incivilités constatées, jusqu’à ce qu’on ait introduit dans le débat, le concept de « racisme-anti blanc qui de vous à moi ne veut strictement rien dire, mais demandez néanmoins le programme..

Une vidéo de circonstance...https://www.youtube.com/watch?v=CZy6RHMUg2U&list=RDVTzAsWXpedc&index=25

Ceci étant dit, en toute humilité, je fais partie de ces observateurs, peu nombreux hélas pour nos communautés ethniques, qui connaissent l’Histoire de ce pays, ses Institutions, leur Histoire,  une condition sine qua none, pour tenir un discours fort et conquérant, sinon votre serviteur retournerait en terre martiniquaise pour manger des bananes sur pied…qui  du reste sont très bonnes à cette période de l’année…

Et qu’est ce que l’on constate, il y a eu certes l’apport des sciences, la technique, la technologie, mais depuis le Moyen Age, la mentalité des sociétés  françaises a t-elle évoluée…  dont d’après certains experts indépendants, elle serait  restée au mêmes niveau que la plèbe romaine réclamant du pain et du vin à l’occasion des jeux dans le Colysée…

C’est peut être vrai, si l’on constate en plein 21ème siècle une Nation aussi complexe, habitée ,par des citoyens en manque de repères, déboussolés, faisant encore confiance à des « policards » sans consistance et sans dimension..

Mais peu importe, car pour  nous ces colonisés, tolérés mais non accueillis, l’Histoire démontre que les rapports  avec les populations n’ont jamais été bons avec la France…

Il y a d’abord eu avec la Convention en 1793, ce concept de «  la République une et  indivisible «  destiné à bloquer la sortie des territoires formant le nouvel empire colonial..

De ce fait la France a eu mille difficultés à se débarrasser des pays de cet empire, au prix de guerres sanglantes

Ce fut dès 1804 la situation de Saint Domingue (Haïti) victorieux de l’expédition militaire napoléonienne, qu’elle imposa une lourde dette en guise de cette indépendance..

Plus tard, nous connûmes les guerres d’Indochine ( 1956) d’Algérie (1962) avec des pertes humaines énormes pour ces Nations en lutte pour leur souveraineté totale.

L’ouest africain bénéficiât de « la part du feu,» du  fait du conflit algérien, et pour la puissance coloniale, ce fut un tour de diplomatie gagnante qui permettait à des territoires de bénéficier d’une indépendance octroyée, sans combat, assortie d’accords qui les obligent à rendre compte de leur gouvernance, toujours à Canossa

Et, il est à prévoir que la Kanaky Novelle- Calédonien’accédera jamais à une indépendance, par ce référendum prévu fin Décembre  2019, soit 30 ans après les Accords de Matignon, sensés réglés ce différent de souveraineté…

Hors du contexte de guerres de décolonisation  évoquons les rapports de l’Administration française avec les indigènes des pays occupés, et là, pas de surprise nous relevons toute une série de massacres  opérés par l’Armée ou les forces de polices…une liste non exhaustive…

 -Madagascar ( 1947)

- Martinique ( 1948)

 -Algérie Mai 1945

 Sénégal,  1944

 -Guadeloupe ( Mai 1967)

 Ces émeutes se soldaient par des milliers de victimes civiles

S’agissant de la Guadeloupe, l’ombre d’un massacre se profilait de Février  à Avril 2009, évité grâce à la présence de nombreux  ONG  Oganisation non gouvernementaleet le parapluie de Damoclès que constitue, la Cour pénale internationale mise en place à Layé ( Pays Bas) depuis 1996..

Face à un tel palmarès de crimes d’Etat, je devrais être un super crétin , incapable d’avoir une opinion avéré…

 Et donc je ne suis pas en phase avec des concepts que je juge obsolètes et infondés, tels que/

 -La Patrie des Droits de l’Homme, que je remplace par celui du Droits des peuples à disposer d’eux, avec comme proposition à examiner, la création ‘un Etat fédéral , avec des Etats fédéraux extérieures, disposant de larges prérogatives de gouvernance , Martinique, Guadeloupe, Réunion, Guyane)  

 - Liberté, égalité fraternité, pour les frontons de mairie, dépourvue de toutes réalités, que je remplace par…Tolérance, Confiance, Respect, plus prês de la réalité, tenant compte de l’évolution du Monde…

En vérité le Monde Nègre  est sous contrôle,  il va falloir aux uns et aux autres à chacune et  chacun d’entre nous, beaucoup de détermination, de volonté et d’audace pour sortir de ce carcan historique et renverser la table de la domination de l'Occident…

Quant à moi, si la mouvance guadeloupéenne de la Région, ne prévoit aucune manifestation,  à ma connaissance ,en mémoire à ces victimes des 26 et 27 Mai  1967 à Pointe à Pitre, je me retirerai dans les hauteurs de la Ville, ce Samedi 27, pour jouir de la paix et de la sérénité des lieux…

Force et Honneur, telle est le devise des légions de la Rome antique

https://www.youtube.com/watch?v=-yOZEiHLuVU

Léonce Lebrun

Informations supplémentaires

viagra bitcoin buy