Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

  

La Race

 

En pleine déferlante mondiale sur la problématique raciale,  le contexte ne pouvait pas être meilleur pour évoquer le concept de Race  que la France seul pays des 193 membres  de l’Organisation des Nations Unies (L’ONU) veut voir disparaitre dans les échanges au quotidien, mais le remplacer par quel  stratagème….

 

Car c’est une prétention outrancière, un acte politique, qui veut avoir des conséquences sur le mode de pensée des Africains et autres  Afro descendants, des populations naïves et fragiles écrasées par leur passé d’esclave et de colonisé.

 

Et pour bien cerner la mentalité des Français de l’Europe du 21è siècle il faut avoir en mémoire quelques figures de l’Histoire qui valent mieux qu’un long discours…

 

… nous sommes en 1814 avec le retour de la  Monarchie sensée avoir disparu depuis Janvier 1793 et Louis XVIII est acclamé par un vibrant…Vive le Roi…

 

…mais un an après, 1815 avec le come-back de Napoléon pour  son retour des 100 jours c’est ce même peuple qui le reçoit au cri délirant de  … Vive l’Empereur…

 

Dès cette époque, on relève donc    une population incohérente dans ses choix, versatile, imprévisible et donc faible.

 

Plus de deux siècles  se sont écoulés, on peut multiplier les contorsions les explications saugrenues venant de tout l’échiquier politique pour obsever que ce mode de pensée relevé en 1815 n’a pas changé d’un yotta…

 

Car comment expliquer qu’en, pleine déferlante raciale au 21è siècle on relève des propos hors sol que sont…

 

Racisme, Noir, Blanc, racisme anti blanc, privilège blanc.

Pour mémoire, le vocabulaire « racisme » scandé de nos jours dans toutes les suces est inapproprié, car aucune communauté humaine dans ce pays n’est menacée de destruction en raison de ses caractéristiques physiques ou religieuses.

 

Par contre ce slogan cache une réalité plus méprisable qui est la discrimination raciale, propre à toutes les couches de la société française (les souchistes) dont sont victimes principalement les Africains les Afro descendants et les populations du Maghreb résidant en France…

 

Et donc revisitons l’Histoire du Monde Nègre et sa descente dans l’enfer de l’humiliation.

 

Nous sommes à la fin du XVe siècle, c’est le début de la découverte de nouveaux territoires, Espagnols , Portugais,  Français,  Britanniques s’installent en pays conquis après avoir massacré les premiers occupants, les Indiens, peuples  indociles et rebelles  au travail de terre.

 

 

Et voilà ces Européens partis à la recherche de remplaçants trouvés dans les populations de la côte occidentale africaine, fragiles naïves inaptes à toute résistance armée, qui feront la traversée de l’Atlantique pour être vendus dans les marchés d’esclaves des Amériques et la Caraïbe.

 

Mais l’apparition du concept de Race verra le jour au XVIII è siècle par les écrits et la pensée de certains écrivains et philosophes français qui établiront un dispositif  tendant  à démontrer  la supériorité du monde occidental et la justification de la traite négrière concernant les Africaines de race Nègre et l’établissement de L’Esclave.

 

Espagnols, Portugais , Britanniques pratiquant une stricte surexploitation des territoires colonisés, les Français iront plus loin en se plaçant dans une domestication ( Code Noir )des esclaves afro descendants...

 

...par une politique d’assimilation, au résultat catastrophique pour les personnes tombées dans ce piège infernal du big bang cérébral dont les effets désastreux perdurent de nos jours…

 

… dont les  premiers résultats se présenteront en Mai 1802 avec le rétablissement de L’Esclavage à la Guadeloupe...

 

...une absente totale de résistance de la population du territoire de 90000 âmes à l’époque...

 

...malgré les efforts désespérés d’un  certain Colonel Louis Delgres, d’origine martiniquaise pour s’opposer  au Corps. Expéditionnaire de Napoléon Bonaparte…

 

…Alors  qu’à Saint Domingue (devenu Haïti) les troupes armées sous la conduite d’un Toussaint Louverture et de Jean Jacques Dessalines,...

 

...arrachaient la victoire et la création de l’Etat haïtien, permière Nation  Nègre à conquérir son indépendance les armes à la main, à compter du Premier Janvier 1804.

 

La suite prochainement.

 

https://www.youtube.com/watch?v=IMKe6QVjT84

à l’attention des Africains et la diaspora en Europe

 

Je ne verse pas dans la dentelle et mon dernier message intitulé …Le front républicain, danger… sitôt placé sur Internet a pulvérisé la fréquentation du site, avec de milliers de visiteurs, dont  certains ont apporté des commentaires appropriés et positifs sur/

-- La refonte urgente de la Constitution de 1958, pour lui enlever toute trace monarchique, qui malheureusement ne verra pas le jour de sitôt avec cette nouvelle équipe élyséenne…

 --La destruction criminelle de la Nation libyenne, dont il faudra attendre tôt ou tard la revanche du peuple libyen, avec des commandos  structurés agissant sur le sol français, fini le temps des « attentats fabriqués » pour la manipulation et la peur des masses…

Et quand je pense que des abrutis marcheurs, chefs d’Etat  et autres africains, se sont joints à la meute de panurge, pour défendre la « liberté » en ce Dimanche 11 Janvier 2015 à Paris…

Au regard des humanistes français conscients des enjeux et connaisseurs de l’Histoire, le comportement de certains éléments de la Négritude, nous font passés pour des « charlots »

--L’absence totale  « d’audit officiel approfondi »  à la faveur de chaque alternance depuis 2002, dont ils soupçonnent des centaines de milliards envolés pour de sombres manœuvres d’Etat non autorisées, en sera –t-il autrement par ces temps de changement de gouvernance claironné tout azimut…

--Une condamnation sans appel du concept du «  front républicain » le citoyen devant être totalement  maître de son choix, en toute connaissance de cause, mais quand le bateau prend l’eau de tous les cotés, c’est à ce moment qu’on mesure la valeur de certains politiciens carriéristes prêts à tout pour conserver les largesses exorbitantes de cette monarchie républicaine...

--L’évocation d’une « guerre civile » à l’espagnole n’est pas à exclure si le pays poursuit sa gouvernance à la mode de « république bananière »

Cette guerre civile que j’ai étudiée pour saisir les causes et ses conséquences, dont les républicains  espagnols n’ont reçu aucune aide du gouvernement français sous le Front populaire  (de gauche) alors que les nationalistes  dirigés par le Général Franco, bénéficiaient  d’un total soutien de l’Allemagne du 3è Reich avec son aviation et la fameuse légion Condor qui ne faisait aucun quartier..

Du reste le comportement des Français durant le deuxième guerre mondiale aura été tellement  insignifiant, qu’ils n’ont pas été invités par les seuls vainqueurs du conflit a la grande conférence internationale de Yalta ( URSS) en Février 1945…

Avant de poursuivre, je rappelle le 40è anniversaire de la mort suspecte ( 16 Mai 1977) de, Modibo Kéita dirigeant du Mali de grande valeur, panafricaniste convaincu…

Que les Africains et la diaspora s’en souviennent …

Cela dit, je signale souvent que les membres de la communauté africaine ignorent totalement l’Histoire du Continent, victimes au même titre que les Caraïbéens Guyanais et autres réunionnais, d’un colonialisme absolu mêlé d’assimilationnisme, contrairement aux Britanniques, qui a laissé peu de place à l’univers  individuelle de la connaissance, et du libre arbitre …

Heureusement que votre serviteur ayant très tôt découvert Frantz Fanon et son concept de l’idéal, m’autorise à tenter de renverser la table du néo-colonialisme, au grand désespoir de celles et ceux, qui sont attachés aux soient disant « valeurs » de cette mère- patrie indo occidentale…

Et de « valeur « revisitons l’Histoire, sans remonter dans la nuit des temps pour vous démontrer que sans l’aide des autres, la France est une nation à la prétention surévaluée…

Nous sommes en 1871, c’est la guerre entre La France et la Prusse, il n’y a pas d’alliés, pour les français c’est une déroute totale, Napoléon III est en fuite, et la France cède à la future Allemagne, ses régions d’Alsace et la Lorraine…

Avec  l’année 1914 voici venu le temps des alliances, la jeunesse française est surexcitée, et veut en découdre avec l’Allemagne, un  air de revanche que les autorités politiques exploitent…

Et pour cause, la Conférence de Berlin en 1885 a procédé au dépeçage du Continent africain, et les grandes nations européennes ont  hérité  leur part de cet immense gâteau.

Pour sa part, la France dispose en plus d’une confortable population indigène, dont les éléments en âge d’être enrôlés, seront engagés de gré ou de force, pour servir de chair à canon dans les confits futurs.  

Face à cette montée de péril imminent, des voix s’élèvent pour dire non à la guerre, ce sont les pacifistes, dont Jean Jaurès actif militant sera assassiné, et pour comble d’ironie, l’Etat français fera payé à sa veuve les frais du procès  de l’assassin, qui bien entendu sera acquitté…

Il en ressort  que l’attentat de Sarajevo (Autriche-Hongrie) en Juin 1914 est un faux prétexte, conduisant français et allemands à ouvrir les hostilités à partir Juillet 1914 .

Je ne vais pas rentrer dans le détail des alliances, mais il est à noter que les forces françaises sont rapidement débordées par les armées allemandes, et ouf, les alliés et autres   entrent en action  au secours de cette France en perdition, indigènes de l’Afrique et la Caraibe ( dont mon grand-père) britanniques, canadiens, américains etc

 Et pendant  ces combats meurtriers, pour lesquels sont enrôlés paysans et ouvriers en première ligne, politiciens et généraux  bien placés des états majors  français et allemands, mènent la grande vie et sablent le champagne à volonté, à Paris et Berlin…

Ah... ces braves soldats qui sont morts pour la Patrie !!!

Les forces alliées gagnent, ce qui met fin à ce conflit en Novembre 1918, et nous voilà plongés dans la Conférence de Versailles, dite de paix, en réalité de revanche ( Juin 1919) pour solder les conséquences de la Guerre.

Et là coup de tonnerre, la délégation française est ultra exigeante et fait monter le cout des réparations, à des sommes extravagantes dans le but, à l’évidence, de ruiner l’Allemagne et son peuple, malgré les craintes et conseils avisés de Keynes (économiste anglais)..

Précisément l’Allemagne aura connu la misère la plus effroyable de son histoire de 1920 à 1940, jusqu’à  arrivée d’un certain Adolphe  Hitler, autrichien de nationalité…

Nous connaissons la suite...

Prochainement la suite…les guerres de décolonisation, les exactions sur les populations des territoires colonisés…

En vous souhaitant un bon week-end avec la  compagnie de la charmante Bébé Manga dans Ami O (c’est fou que j’aime)

https://www.youtube.com/watch?v=2TPa-dpCMfw

 Léonce Lebrun

Informations supplémentaires

viagra bitcoin buy