MOI2

 Le point de vue de Léonce Lebrun  

 

Race es  tu là …

 

Incroyable, sous la poussée de groupuscules frustrés, le Pouvoir a cédé en soustrayant de la Constitution française de 1958, le mot…RACE…une "bien "belle victoire sociétale"", qui fera disparaître toutes les expressions à connotation raciale….

Mais dans leur immense majorité, les citoyens de ce pays se moquent de ces réformes à zéro centime d’euro, ce qui n’empêchera  pas l’homme de la rue peu ou pas informé, de voir dans l’Africain ou l’Afro descendant qui passe…

 

 « Un  Noir », faisant partie des «  gens de couleur » , au journaliste sportif, de désigner dans son reportage, «  le Noir de l’équipe », «  le Noir du barreau » chez les  avocats, cette belle « chanteuse Noire » dans le monde artistique  la ou le Ministre noir(e) au Gouvernement ,une présentation non exhaustive.

 

Bref, un besoin morbide de bien mettre en relief la différence entre l’Africain et l’Afro descendant, en lui « collant » une couleur de peau « imaginaire » marquant la différence et son infériorité supposée, par rapport à monsieur tout le monde de race indo européenne

 

…circulez, le compte est bon, il n’y a plus rien à voir…

 

… et moi je dis NON, à cet enfumage racial, une escroquerie intellectuelle de haut niveau…

 

… car en vertu de quel pouvoir, un pays peut modifier unilatéralement un marqueur de l’espèce humaine, remontant à la nuit des temps…

 

… en fait ce retrait de mot ,intéresse t-il l’Asiatique (jaune) et l’Amérindien (rouge)  qui font partie intégrante de notre Humanité mais dont l’appellation a disparu dans la mémoire commune, ne restent plus en lice que l’Indo européen et le  gre

 

 … c’est précisément à cette mouvance que s’adresse la réforme à deux balles, pour lui donner l’illusion de la fin des différences...

 

... que voici  venu le nouveau monde avec son partage de l’Egalité et la Fraternité

 

…oui, vraiment une drôle d'illusion…

 

…et pour un rappel utile de l’Histoire, la France en tant que Nation, a  fortement utilisé le concept de race pour justifier la Traite négrière et l’Esclavage, dans un contexte d’infériorité de l’Homme africain

 

...alors la fin du mot «  race » relève de la mystification pure et simple, dont Africains et afro descendants, devraient prendre garde, afin de ne pas sombrer dans la même naïveté que nos ancêtres....

 

...Que comme Césaire Aimé, nous pourrons dire avec  fièrté...

 

...Le Nègre vous emmerde...

Le Haut Comité du Monde Nègre (suite et fin)

 

Le temps au temps, peut être bien que oui, peut être bien que non, car il faut dire et faire les choses pendant qu’il   est encore temps… un laboureur sentant sa mort prochaine fitJean de Lafontaine

Eh oui, je ne suis pas d’un pessimisme exagéré sur l’espérance de vie, mais j’accorde du crédit à ce que disait jadis, ce Clémenceau homme politique et Chef civil de guerre , au début du XX ème siècle, à savoir que …

… « les cimetières sont remplis de gens indispensables », des propos tenus à l’encontre de ces politiciens, d’hier et aujourd’hui…

… se croyant éternels, sous couvert promus d’une démocratie, semblent ignorer le distinguo entre la lettre et l’esprit des textes, voire même la Constitution de leur pays…

… soutenus par des médias affidés qui se sont installés dans la médiocratie

…une erreur qui in fine, peut coûter très cher à la sortie, vis à vis d’un peuple qui de nos jours ne pardonne rien, à bons entendeurs…

Et pour votre serviteur, je ne prétends pas détenir la vérité, mais en tant que terrien, je dispose de ma part de vérité, qui mérite d’être dite, exprimée clairement sans ambigüité…

… afin que demain nos successeurs de la Négritude, sachent que tous les NEGRES n’étaient pas des « demeurés », des bénis oui- oui, au regard de l’arrogance et du mépris de certains dirigeants occidentaux…

Et ceci dit, est tombé dans ma boîte un message concernant les enfants migrants d'origine sans doute africaine, qui appelle de ma part quelques observations.

Il faut distinguer tout d’abord la misère et la faim…

la faim, pour laquelle le dicton populaire indique que l’homme se déplace vers les lieux qui lui garantissent la nourriture quotidienne.

Oui mais est ce exacte dans la mesure où des Africains arrivent par tous les moyens et massivement en Europe…

…alors que parallèlement des indo européens s’installent sur le Continent africain, des expatriés dit-on, bénéficiant des conditions de vie et d’activité professionnelle, impensable dans leur pays d’origine

… il est vrai protégés par des forces colonialo-impérialistes agissant en vertu de bizarres accords bilatéraux établis comme conséquence d’indépendance octroyée qui n’a jamais garantie pour les Etats concernés, une souveraineté pleine et entière

D’où il en découle que dans un système néo colonialiste la misère s’est installée sur des pans entiers du continent africain….

… mais pas la faim, car l’Afrique est pourvue de richesses pour assurer la nourriture à tous ses enfants.

Et donc quelle serait la ou les causes de ces migrations intempestives en direction de l’Europe.

A ce niveau, il faut établir une comparaison politico économique qui ne manque pas d’intérêts…

…Et de se souvenir de cet ouvrage prémonitoire d’un auteur disparu, qui affirmait… Quand la Chine s’éveillera…

…nous y sommes et plus tôt que prévue…

Car effectivement si dans les années 1970, les Chinois avaient faim, certains sont partis, mais revenus avec les connaissances acquises, mises au service de la reconstruction et du développement de leur pays…

Nous sommes au 21ème siècle  donc en un temps record la CHINE  et devenue une puissance respectée, avec un poids financier qui peut lui permettre de mettre à genou à tout moment l’autre géant américain.

Et alors cette question qui me taraude depuis longtemps…

…mes frères africains seraient-ils de supers crétins, affublés d’une naïveté légendaire, qui acceptent sans résistance une « dépopulation » du Continent…

par des migrations massives et sans lendemain, sont-ils les produits descendant de la malédiction de CHAM ( à laquelle je n’accorde aucun crédit), mais qui sait

des indo européens présentés comme de célèbres aventuriers disposant d’une intelligence et d’une capacité d’influence d’hier…

…,pour entraîner des masses sans résistance avérée, vers un destin funeste, allant de la traite négrière, l’Esclavage, le colonialisme, la chair à canon

le néo-colonialisme aujourd’hui avec une occupation méthodique de l’Afrique qui lui barre la route à toute forme d’unité.

Trop tôt pour y répondre, avec pas assez de recul dans le temps

Mais chacun sait que je ne suis pas un adepte de la langue de bois, auquel cas je vivrais dans notre Caraïbe...

...m’enivrant de salsa et de Kompa dans les B D N de la Havane à Cuba, réservées aux touristes, un vrai délice que je vous recommande en cas de passage dans ce pays. 

Et donc vis à vis de ces enfants migrants le temps est venu de ne pas tomber dans le mirabilisme, pour stopper la dépopulation du continent africain qui a déjà payé un lourd tribut démographique.

Peu importe le parcours de ces enfants dont la présence en Europe pose plus de questions qu’elle n’apporte de solutions,  ils sont identifiés et je préconise que leurs ambassades à Londres, Paris soient alertées …

que ces autorités diplomatiques prennent contact avec les territoires d’origine…

.., que ses dirigeants aient la volonté politique d’obliger les familles à assumer leur responsabilité de parents pour prévoir le rapatriement de ces migrants.

En certaines circonstances le courage et le réalisme doivent prévaloir pour donner la priorité à la géopolitique .

Et nous arrivons au dispositif du Haut Comité du Monde Nègre …

Un Haut comité qui aurait toute sa place dans le contexte actuel d’une Afrique qui est ballotée par de multiples influences, dont l’Occident veut conserver toute sa place pour mieux se servir à bon compte de riches ressources minières.

En fait  depuis les années 2OOO, il aura fallu une intelligence diabolique pour mettre en symbiose de gouvernance notre Négritude dans sa globalité

Dans ma réflexion toute la table devait être renversée à commencer par l’Union Africaine ( l’UA) inféodée à L’Europe...

...qui lui assure l’essentiel de ses charges à hauteur de 70%, dont l’inutilité pour la résolution les problématiques africaines...

...n’est plus à démonter, comme jadis son prédécesseur L'OUA l'Organisation de l'Union Africaine.

Tenant compte du droit international et de la situation politique des membres pressentis de ce Comité...

...j’ai procédé au sein du Conseil d’Administration (organe suprême de décision) à la répartition çi après/

Les membres de droit , pays africains et territoires de la Caraïbe indépendants, avec droit de vote

Les Etats et royaume associés comme le Maroc la Libye, avec droit de vote

Les Collectivités invitées, Etats indépendants (USA BRESIL) et territoires sous tutelle, (REUNION  TAHITI) qui émettent des avis

Mais ces délégués au sein de cette Organisation forte disposent d’une influence prépondérante, dans les travaux des Commissions installées par le Comité

C’est ainsi que dans cet amarrage était pressenti la candidature de Kofi Annan à la fonction de Secrétaire Général...

...qu’ avait cessé ses mandats à l’ONU en 2006, et que le Président Abdoulaye Wade du Sénégal...

...acceptait d’assumer la première présidence de cette Organisation, réunie en Congrès à DAKAR en Décembre 2008.

Oui mais Monsieur WADE, ancien Président de la République du Sénégal, en fin connaisseur du monde politique africain, tout en approuvant cette démarche audacieuse m’avait mis en garde…je n’en dirai pas plus ni sur les fonds engagés.

PARIS, ne s’est pas faite en un jour dit-on, je dirais même plusieurs siècles, et donc je n’ai pas abandonné ce rêve de conquérir l’Afrique…

… si de nos jours la voie pacifique n’a pas prévalue, demain une nouvelle génération fera parler la force des armes comme dans Opération BEHANZIN une fiction qui a eu un certain retentissement sur le web.

En attendant je suis toujours sur la pont de la conquête, et dans la perspective du 170 éme année de la fin de l’Esclavage...

...j’ai relancé la machine en établissant un programme pour Décembre 2018  en sollicitant la diaspora africaine pour la production de textes concernant le Continent  que j’attends toujours.

Du haut de la tribune du Congrès, je n’aurais fait aucune concession à la médiocre gouvernance actuelle du Continent...

...en présentant avec détermination mes propositions pour une Afrique unie.

Un ami connaisseur me disait que pour gagner ce combat, il fallait que s’établisse un puissant rapport de force entre les Nègres et les Occidentaux, dont ces dirigeants ne font jamais état d’une Afrique unie…

… et pour cause, en application de la doctrine romaine bien connue.

Mais ce rapport de force est établi avec une croisade en marche que personne n’arrêtera...

...in finé je gagnerai ce combat même à titre posthume.

Léonce Lebrun

Informations supplémentaires