MOI2

 Le point de vue de Léonce Lebrun  

 

La Paix

 

Quand du haut de la tribune des Nations Unies, à l’occasion de son assemblée générale un membre  parle de Paix ,je ne crois pas que l’assistance y accorde un quelconque intérêt. 

 

Car il est difficile de parler de Paix, étant fabriquant d’armes de guerre, le pays en cause à tout intérêt que se multiplient les conflits ici et là, qui lui procurent un marché susceptible  de garantir au moins, les rémunérations des salariés de ses manufactures.

 

Mais comment peut-on parler de Paix quand disposant de l’arme nucléaire, on refuse tout compromis de désarmement, en faisant en même temps un forcing inconsidéré pour empêcher les autres Etats de la Planète de disposer de l’arme atomique.

 

Car les Occidentaux nous ont depuis habitués aux mensonges et à la  manipulation des masses 

 

Précisément comment faire une comparaison aussi  grotesque de la situation sécuritaire du Monde entre les années 1930 et le 21ème  siècle.

 

On relève tout d’abord que de nos jours il n’y aucun signe tangible qui suppose que nous sommes au bord  d’un conflit généralisé.

 

Certes nous avons après ce climat d’excès de confiance  avec la chute du mur de Berlin et l’effondrement de l’Union Soviétique ans les années 1990…

 

…retrouvé cette ambiance militaire de guerre froide avec notamment , ces camps qui procèdent à des manœuvres d’intimidation plus ou moins convaincantes, en particulier celles de l’OTAN , Novembre dernier en NORVEGE.

 

Alors peut-on comprendre que la situation interne de quelques pays désignés péjorativement sous le vocable de populistes...

...serait de nature à remettre en cause, ce climat de paix, que personne ne croit en réalité, car le conflit de l'ex-Yougoslavie est loin…

 

…et la construction de l’Union Européenne a eu pour fondement d’éviter que Français et Allemands ne s’égorgent  comme en 1870  1914 et 1940.

 

Par contre dans les années 1930, toutes les conditions étaient réunies pour que l’Allemagne du 3ème Reich, ruinée économiquement du fait du  contenu dangereux et exagéré du Traité de Versailles ( 1919)...

 

...cherchât  à régler cet affront par la force des armes …

 

nous connaissons la suite.

 

En résumé, ces propos alarmalistes étaient destinés à des fins de politique intérieure que j'ai qualifié de petit et médiocre.

 

Après les festivité et autres réjouissances consécutives à l’Armistice de Mai  1945 que n’a- t-on  pas entendu à qui veut l’entendre…

 

….plus jamais ça…

 

Mais   dès la  fin de cette guerre les Occidentaux repartaient au combat avec des visées de domination colonialiste et impérialiste (Indochine, Algérie)...

 

...de causes imaginaires( possession d’armes de destruction massive  jamais démontrée ( Irack )...

 

...de terrorisme non fondé ( Mali le Sahel)...

 

...  ou semant  dans certains pays,  misères destructions et calamités pour des motifs infondés ( Libye,  Syrie).

 

 

…bref, on peut considérer à juste titre ,que ces Occidentaux sont partisans d’une paix qui ne se partage pas

 

 …q'avec une OTAN qui est devenue une menace pour la Planète, obligeant Russes et Chinois à changer de stratégie, ne baissant plus leur garde.

 

… alors de grâce, ne tenez plus de discours sur la Paix, qui sonne faux…

Le bilan de Opération -BEHANZIN- fin

 

Après une longue période d’observation, voici venu le temps de donner le résultat des réactions générées par le triptyque Opération "BEHANZIN" -lire dans Points de vue sur afcam.org- ayant conduit à la libération du continent africain par les armes.

Une opération qui aura été menée en deux mois grâce à l’action déterminée de 450 000 hommes sur le terrain, précision stratégique qui aura toute son importance par la suite.

 Voilà une fiction qui aura fait couler beaucoup chez les autochtones, d’où paradoxalement la diaspora africaine, au premier chef  concernée, a très peu réagi, qui s’en étonnerait, chez ces gens là Monsieur…

...ce n’est pas leur problème, c’est l’affaire des autres, grâce à l’outil Internet on cerne mieux les causes et les conséquences qui touchent les retards de ce grand et riche continent.

 L’analyse des réactions me permet de retrouver les clivages apparus lors de la publication de mon  éditorial… Notre Drame , lire sur AFCAM dans Editorial… Notre Drame  à savoir les enthousiastes qui voudraient que demain soit déjà aujourd’hui, à celles et ceux là je leur dis patience.

 Viennent ensuite les sceptiques ces éternels pessimistes…c’est foutu, on arrivera jamais à s’en sortir, il va falloir supporter une domination occidentale pendant des siècles sur notre continent.

 Enfin ces opposants irréductibles, pour qui la hiérarchie des valeurs étant établi à titre définitif, pourquoi vouloir changer les choses, et puis de toute façon ces gens sont bien incapable d’aller de l’avant, ils auront toujours besoin de nous.

 C’est précisément cette catégorie qui m’intéresse, qui devrait intéresser tous les Nègres de la terre, toutes catégories confondues, dans leur capacité à relever ce grand défi, sur ce plan mes frères de race pourront toujours compter sur AFCAM qui ne se trompe pas de combat allant toujours à l’essentiel…

 Dans Opération "BEHANZIN" les internautes ont relevé...

  d’une part la situation devenue  inconfortable de la diaspora africaine en Europe, surtout ceux originaires de L’Afrique de l’Ouest qui ne bénéficieront plus pour certains de la double nationalité, avec un délai maximum de deus ans pour opter…

  d’autre part l’attitude exemplaire de ce général commandant des forces armées de libération qui a préféré se retirer de la scène politique au lieu d’user et d’abuser de sa position dominante, avec une armée puissante toute dévouée à sa personne.

Une belle leçon donnée tous ces responsables des exécutifs qui pensent détenir la vérité, leur permettant d’opprimer leur peuple par un long règne absolu, improductif…

 Pour ma part, je reviens sur la stratégie mise en œuvre, dont à juste titre des internautes soulignent mon optimisme, par rapport à la réalité sur le terrain.

 En effet, huit corps d’armée soit environ 450 000 soldats ont été engagés dans une opération d’encerclement pour une durée de deux mois, ils estiment qu’en l’état de la situation africaine en terme de moral, de défense et de sécurité , un corps de 40 000 hommes serait largement suffisant pour mettre l’Afrique à genou.

Je serais enclin à donner du crédit à ce raisonnement , me rappelant cette appréciation radicale d’un expert canadien en armement  stratégique, qui disait en substance...

... Que n’importe quelle nation du groupe des 5 pays membres permanents  du Conseil de Sécurité de l’Organisation des Nations Unies serait capable de réduire l’Afrique à néant en une heure, sans utiliser un seul homme au sol

  Voilà à mon sens, une hypothèse qui devrait appeler à la réflexion des uns et des autres..

 Ainsi donc en moins de quarante huit mois, fruit d’une longue observation, j’ai mis en ligne deux options répondant à des logiques différentes…

   Une option civile contenue dans Le temps  de l’action lire dans Editorial sur AFCAM, largement connue des dirigeants africains, qui procède à une analyse de la situation politique économique et sanitaire du Continent et propose des solutions pour tenter de débloquer cet imbroglio.

   L’option militaire, la plus radicale avec Opération "BEHANZIN"

       Quelle serait ma préférence…

 J’ai pour habitude de reprendre cette citation de Bonaparte qui disait avec raison, que la saignée faisait partie de la médecine politique…

 A ce sujet, un internaute fin connaisseur de la situation africaine et des projets de ce site me disait, que c’était trop tard  pour une campagne telle que je la conçois, il aurait fallu  bien avant 1960 entamé un processus révolutionnaire touchant l’ensemble du Continent

  Certes l’Afriqueaurait été  mise à feu et sang, engendrant des milliers de victimes, à l’instar de l’Algériedont l’appropriation de sa souveraineté lui a coûté plus d’un million de morts.

Mais ce Continentserait sorti vainqueur et grandi, offrant en ce 21 è siècle un autre destin à ses enfants, pour la Dignité du Monde Noire dans sa globalité.

 Du reste à l’époque, toutes les  conditions diplomatiques et stratégiques étaient réunies pour se débarrasser à titre définitif des menées colonialistes et impérialistes.

 Or les dirigeants  de cette période en acceptant ce cadeau empoisonné  d’indépendance octroyée territoire par territoire, ont ruiné pour longtemps toutes les chances pour l’Afrique de s’accomplir en grande nation

 Qu'en pense la diaspora africaine de ce pays...

  I have dream disait quelqu’un, et bien vous le saurez quand viendra pour moi l’heure de partir, porté par les miens sur cette dernière portion de route terrestre qui conduit vers l’Eternité.

Léonce Lebrun

 

Informations supplémentaires