Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

  

La Race

 

En pleine déferlante mondiale sur la problématique raciale,  le contexte ne pouvait pas être meilleur pour évoquer le concept de Race  que la France seul pays des 193 membres  de l’Organisation des Nations Unies (L’ONU) veut voir disparaitre dans les échanges au quotidien, mais le remplacer par quel  stratagème….

 

Car c’est une prétention outrancière, un acte politique, qui veut avoir des conséquences sur le mode de pensée des Africains et autres  Afro descendants, des populations naïves et fragiles écrasées par leur passé d’esclave et de colonisé.

 

Et pour bien cerner la mentalité des Français de l’Europe du 21è siècle il faut avoir en mémoire quelques figures de l’Histoire qui valent mieux qu’un long discours…

 

… nous sommes en 1814 avec le retour de la  Monarchie sensée avoir disparu depuis Janvier 1793 et Louis XVIII est acclamé par un vibrant…Vive le Roi…

 

…mais un an après, 1815 avec le come-back de Napoléon pour  son retour des 100 jours c’est ce même peuple qui le reçoit au cri délirant de  … Vive l’Empereur…

 

Dès cette époque, on relève donc    une population incohérente dans ses choix, versatile, imprévisible et donc faible.

 

Plus de deux siècles  se sont écoulés, on peut multiplier les contorsions les explications saugrenues venant de tout l’échiquier politique pour obsever que ce mode de pensée relevé en 1815 n’a pas changé d’un yotta…

 

Car comment expliquer qu’en, pleine déferlante raciale au 21è siècle on relève des propos hors sol que sont…

 

Racisme, Noir, Blanc, racisme anti blanc, privilège blanc.

Pour mémoire, le vocabulaire « racisme » scandé de nos jours dans toutes les suces est inapproprié, car aucune communauté humaine dans ce pays n’est menacée de destruction en raison de ses caractéristiques physiques ou religieuses.

 

Par contre ce slogan cache une réalité plus méprisable qui est la discrimination raciale, propre à toutes les couches de la société française (les souchistes) dont sont victimes principalement les Africains les Afro descendants et les populations du Maghreb résidant en France…

 

Et donc revisitons l’Histoire du Monde Nègre et sa descente dans l’enfer de l’humiliation.

 

Nous sommes à la fin du XVe siècle, c’est le début de la découverte de nouveaux territoires, Espagnols , Portugais,  Français,  Britanniques s’installent en pays conquis après avoir massacré les premiers occupants, les Indiens, peuples  indociles et rebelles  au travail de terre.

 

 

Et voilà ces Européens partis à la recherche de remplaçants trouvés dans les populations de la côte occidentale africaine, fragiles naïves inaptes à toute résistance armée, qui feront la traversée de l’Atlantique pour être vendus dans les marchés d’esclaves des Amériques et la Caraïbe.

 

Mais l’apparition du concept de Race verra le jour au XVIII è siècle par les écrits et la pensée de certains écrivains et philosophes français qui établiront un dispositif  tendant  à démontrer    la supériorité du monde occidental et la justification de la traite négrière concernant les Africaines de race Nègre et l’établissement de L’Esclave.

 

Espagnols, Portugais , Britanniques pratiquant une stricte surexploitation des territoires colonisés, les Français iront plus loin en se plaçant dans une domestication ( Code Noir )des esclaves afro descendants, par une politique d’assimilation, au résultat catastrophique pour les personnes tombées dans ce piège infernal du big bang cérébral dont les effets désastreux perdurent de nos jours…

 

… dont les  premiers résultats se présenteront en Mai 1802 avec le rétablissement de L’esclavage à la Guadeloupe, une absente totale de résistance de la population du territoire de 90000 âmes à l’époque, malgré les efforts désespérés d’un  certain Colonel Louis Delgres, d’origine martiniquaise pour s’opposer  au Corps. Expéditionnaire de Napoléon Bonaparte…

 

…Alors  qu’à Saint Domingue (devenu Haïti) les troupes armées sous la conduite d’un Toussaint Louverture et de Jean Jacques Dessalines, arrachaient la victoire et la création de l’Etat haïtien, permière Nation  Nègre à conquérir son indépendance les armes à la main, à compter du Premier Janvier 1804;

 

La suite prochainement.

 

https://www.youtube.com/watch?v=IMKe6QVjT84

La renaissance africaine -suite et fin-
 
 Je vous livre les propos d’une internaute comme suite à mon dernier message, la renaissance africaine, dans "Point de vue" sur AFCAM  
  «  Cher Monsieur Lebrun , vous dites à juste titre, que vous n’êtes ni intégré ni assimilé à rien, d’accord, c’est tout à votre honneur…mais souvent dans vos messages que j’apprécie, vous m’obligez à me replonger dans mes manuels d’histoire, pour réviser mes connaissances,  preuve dans le dernier, vous mettez en exergue l’ambiguïté du 14 Juillet… 
Pour les uns la prise de la Bastaille, les autres la fête de laFédération..
J’ai donc compris que ce peuple de France n’était pas aussi uni que veulent bien nous faire croire les politiques et autres intellectuels de notre pays... Mais qui êtes vous donc, qui jonglez avec autant de facilité avec notre Histoire »…bonne question, et moi de répondre… 
…"Chère internaute, je suis un Nègre né en terre caribéenne, un des ces citoyens du Monde, qui n’est pas devenu, ce à quoi on aurait voulu qu’il soit, un idiot de village, priant à distance pour une mère patrie reconnaissante.
Foulant allègrement par ignorance ou acculturation , 500 ans de traite négrière, d’Esclavage de colonialisme, de néo colonialisme, et voilà maintenant ce concept imbécile qu'est la diversité s’adressant aux nationaux non indo européens. 
S’agissant  de la problématique concernant l’unité de ce peuple, je ne rentre pas  dans ce débat, tout en soulignant pour mémoire, que la Bourgeoisie triomphante, bien qu’issue du Tiers Etat, n’a comme le Clergé et la Noblesse, jamais accepté tous les fondamentaux de la République . 
Cette république qui fut sauvée de justesse dans les années 1870, parce que le prétendant à la couronne - je ne cite pas le nom ni la dynastie-avait refusé l’ emblème du pays, le drapeau  bleu blanc rouge…le lys eût été..
Enfin concernant de mes connaissances, je n’ai aucun mérite, étant un colonisé, dont on sait que le colonisateur m’a d’abord fait connaître son Histoire avant de découvrir celle de mon propre pays, seulement je l’ai assimilée autrement , pour l’utiliser à bon escient en parfait tacticien"...
Car comme le disait ce brillant homme politique… la culture est ce qui reste quand on a tout oublié, et j’ajoute… sauf l’essentiel…
De mes années d’études, j’ai tout oublié, mais pas le Monde Nègre avec son passé , ce présent, pour mieux maîtriser l’avenir , ce devrait être un priorité absolue pour tous les Nègres de la Terre, du moins celles et ceux  qui se considèrent comme tels, avec de la noblesse et la grandeur dans l’attente.
L' Histoire nous apprend que rien n’est acquis à titre définitif…un mur de Berlin qui tombe sans crier garde, un communisme qui s’effondre contre toute attente permettant  à un capitalisme de se croire triomphant, ce dont il devrait s’en méfier pour demain.
Alors quand je vois ce monument édifié en Afrique, ce symbole fort , qui impose le respect  quelles que soient par ailleurs les état d’âme, je me dis que l’Histoire ne retient que l’essentiel, les faits et les hommes qui font l’ HISTOIRE.
Lors de la campagne d’Egypte, à la bataille des Mamelucks, Napoléon Bonaparte contemplant les pyramides, aurait dit à ses hommes
 «… Soldats, quarante siècles vous regardent…" un temps passé qui matérialise à jamais la grandeur de la civilisation égyptienne
De même qu’à l’entrée de New-York prône la statut de la Liberté, symbole de la puissance des Etas Unis d’ Amérique, demain ce monument de la renaissance africaine rappellera au Monde entier que l’Afrique, les enfants de l’Afrique ,sa diaspora planétaire, ont su dire NON à ce qui apparaissait comme une fatalité, la tutelle des autres
Léonce Lebrun

Informations supplémentaires

viagra bitcoin buy