MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun  

Le terrorisme

 

Immigration, insécurité, terrorisme, voilà le triptyque sécuritaire sociétal en vogue dans certaines Nations de l’Occident.  

Chaque composant de cet attelage, appelle un long développement, faisant  ressortir  pour les populations visées …  

…que  la mouvance  maghrébine est en pole position pour un rejet à base de rancœur vis à vis des peuples qui  se sont émancipés de la tutelle colonialiste.

Car après plus de 60 ans une certaine opinion a bien du mal à digérer   ce concept universel …

 

du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes

 

Et donc l’islam est devenu  un excellent repoussoir  avec cette propagande dérisoire de rendre collectivement  responsable, des actes criminels isolés …

 

…, les musulmans qui aspirent à vivre en paix dans ce pays…

 

… à moins de démontrer qu’ils ne sont pas des citoyens à part entière.

 

Mais qu’est ce que le « terrorisme » qui a fait naître en un temps record un vocabulaire islamophobe insupportable depuis cette journée sanglante à Paris du 7 Janvier 2015.

 

Au cours de l’Histoire on a toujours confronté à des situations dangeuruses de guerre, isolées...

 

... Si nous remontons au Conflit mondial de 1939- 1945, les maquisards en France  avaient recours à tous les moyens pour contrarier la présence militaire  allemande...

 

...des actions considérées comme du terrorisme par l'Etat major du 3è Reich, dont les auteurs arrêtés par la Gestapo,(Police politique allemande à l'époque) les SS, et autres "collabos" français s’exposaient aux pires châtiments.

 

Mais après l’Armistice de 1945  ces hommes de l’ombre ont été considérés comme des héros.

 

Par ailleurs ,durant l’occupation de la Palestine par les Britanniques, le bras armé l’Irgoun de l’Organisation nationaliste hébraïqueHaganah, multiplia les opérations et autres missions de terreur...

 

...dont l’explosion de l’Hotel de David, le 22 Juillet 1946, logeant des familles militaires, faisant des centaines de tués et blessés.

 

Et  de nos jours l' Etat hébreu est bien mal placé pour accuser les résistants palestiniens de terrorisme.

 

Car l’Histoire choisit toujours son camp, terroriste aujourd’hui, héros demain.

 

Et donc, qu’on ait présent à l’esprit, que des Occidentaux sont sur le pied de guerre depuis 1945,  détruisant et destabilisant sans motif, des pays entiers Arack, Libye, Syrie …

 

…que demain et tôt où tard, la mouche ayant changé d'âne, les descendants de ces victimes innoentes d’hier, exigeront  des comptes aux nations de l'Occident, responsables…

 

…alors là, bonjour les dégâts, car voici venu le temps des commandos puissamment armés, avec des hommes obéissant aux ordres ,opérant sur des cibles déterminés...

 

...car la roue tourne toujours, ainsi va l'Histoire de notre Humanité...

 

… mais au fait ,devra- t-on les qualifier de "terroristes"…

Saint-Denis de La Réunion

 

Saint-Denis est la capitale de La Réunion la vingt-septième de par sa population et la plus importante d'outre-mer.

Elle est peupléede 138 314 habitants répartis sur seulement deux communes. Ses habitants sont appelés les Dionysiens.

Géographie

Le territoire communal de Saint-Denis est limitrophe de ceux de La Possession, Sainte-Marie et Salazie. Culminant à 2 276 mètres d'altitude, la Roche Écrite est le plus haut point de la commune.

Le chef-lieu réunionnais est situé dans la partie la plus au nord de l'île, sur un espace littoral accolé aux pentes du massif du Piton des Neiges.

Le point culminant de la commune est la Roche Écrite, à 2 276 mètres d'altitude. Saint-Denis, porte internationale de La Réunion, est accessible depuis Paris ,9345 km ou Marseille moyennant une dizaine d'heures de vol.

Sur le plan régional, la sous-préfecture Saint-Pierre est située à 51 km à vol d'oiseau et 80 km par la route, Saint-Benoît à 40 km par la route, Le Port à 21 km, Saint-Paul à 28 km.

Saint-Denis est diamétralement opposé à Saint-Philippe, dans le Sud Sauvage, accessible après 90 km de route

Le positionnement de Saint-Denis lui confère un climat tropical humide. Celui-ci conditionne le climat de Saint-Denis en matière de température, d'ensoleillement et de pluviosité.

La ville bénéficie d'une température moyenne relativement élevée, 25 °C, avec un maximum en été de 35 °C, et un minimum en hiver de 13 °C. Les habitants ne connaissent jamais le brouillard, la neige ni le gel.

En effet, la température ne descend jamais en dessous de 10 °C, et dépasse 30 °C 125 jours par an. Cette chaleur est imputable à l'intensité de l'énergie solaire reçue, ainsi que sa fréquence importante ,2 600 heures par an

 Cependant, l'amplitude thermique annuelle et journalière est régulée par l'Océan Indien, baignant les côtes de Saint-Denis.

La pluviométrie annuelle s'établit à environ 1 700 mm, dont la majeure partie est reçue en été austral.

Saint-Denis n'est pourtant pas dans la zone de l'île la plus arrosée et reçoit juste assez de précipitations pour éviter d'être classée dans la partie côte sous le vent.

Ainsi, la végétation sur le front de mer dyonisien ,Barachois, route du littoral, ravine du Chaudron, est celle d'un climat tropical de savane, présent sur la côte ouest.

Les 87 jours de pluie par an concernent surtout l'été austral, entre janvier et mars. Ces trois mois sont les plus arrosés, avec en moyenne 11 jours de pluie, tandis que septembre et octobre, les mois les plus secs, ne reçoivent que 4 jours de pluie.

On dénombre une quinzaine de jours d'orage chaque année, dont la fréquence est centrée sur le mois de mars.

L'air est humide ,70 %, et balayé par les alizés 70 jours par an en moyenne. Généralement, le temps est clair le matin, et le ciel s'encombre au fil de la journée.

Le climat tropical humide régnant sur la cité dyonisienne est divisé en deux grandes saisons /

l'hiver austral ,période sèche allant de mai à novembre où la pluie se fait rare, le vent est présent, et les températures sont plus basses ,

l'été austral ,le vent faiblit, la période allant de décembre à avril possède des températures élevées, un temps chaud humide et très pluvieux. C'est à cette période que les cyclones se manifestent.

Le territoire communal étant vaste, et réparti entre la côte et la Roche Écrite ,2 276 m, le climat du centre urbain est différent de celui des Hauts.

La ville de Saint-Denis est reliée au reste de l'île par /

la route nationale 1, vers Saint-Paul et Saint-Pierre en passant par toutes les communes littorales de la côte ouest ,

la route nationale 2, vers l'aéroport de La Réunion Roland-Garros, Saint-Benoît et Saint-Pierre, en passant par toutes les communes des côtes est et sud ,

la route nationale 6, ou boulevard Sud de Saint-Denis, assurant la liaison entre la RN1 et la RN2, entre le pont Vinh-San et le pont de la rivière des Pluies ,

la route nationale 102 contournant par l'ouest le quartier du Chaudron, franchissant le pont neuf sur la rivière des Pluies à Gillot et se terminant à l'aéroport de La Réunion Roland-Garros ,

la route départementale 41, ou route de La Montagne, vers La Possession en passant par la Montagne ,

la route départementale 42 allant vers le Brûlé ,

la route départementale 43 rejoignant le Brûlé par Saint-François ,

la route départementale 44, route intérieure de Saint-Denis entre le quartier du Butor, vers le pont de la rivière des Pluies ,

la route départementale 45 vers Domenjod ,

la route départementale 49 vers Sainte-Clotilde et le Bois-de-Nèfles ,

la route départementale 50 vers le quartier de La Bretagne ,

la route départementale 60 vers Le Moufia.

Transports en commun

Face à un coût de la vie élevé et à un chômage important, la motorisation individuelle est un luxe que tous ne peuvent pas se permettre, d'autant plus que les grands axes sont souvent frappés par la congestion importante bloquant les véhicules inefficaces en heure de pointe.

De ce fait, l'existence de transports en commun est incontournable pour de nombreux Réunionnais de Saint-Denis, ou travaillant sur le chef-lieu.

Celle-ci est assurée par Citalis, dont le réseau dépasse largement le simple périmètre de la commune. Les bus circulent entre 6 h et 20 h 30. Citalis permet les déplacements intra-urbains et la jonction de localités limitrophes.

Pour des déplacements de plus longue distance, les cars jaunes sont les vecteurs idéaux pour rallier les autres points de l'armature urbaine réunionnaise. Plusieurs formules d'abonnement permettent de rendre le transport collectif accessible à tous

S'il a existé un train au siècle dernier, il a cessé de fonctionner pour plusieurs raisons. Depuis plusieurs années, la relance d'un service ferroviaire est décrite par un nombre croissant de personnes comme une solution devenant incontournable.

Un projet de tram-train a ainsi été annulé par un changement de couleur politique, bien que la population ait soutenu le projet.

Enfin, Saint-Denis est le principal point d'entrée de l'île pour le trafic aérien, dont la très large majorité passe par l'aéroport de La Réunion Roland-Garros

Climat

La ville de Saint-Denis possède un climat tropical humide.
On distingue deux grandes saisons:

L'hiver austral , période sèche allant de mai à novembre où la pluie se fait rare, le vent est présent, les températures ne sont pas très élevées mais restent chaudes.

L'été austral , Le vent faiblit, la période allant de décembre à avril possède des températures élevées, un temps chaud humide et très pluvieux. C'est cette période où les cyclones se manifestent.

La temperature moyenne à Saint-Denis est de 25 °C. La température maximale enregistrée a été de 35,2 °C et la température minimale de 13°C.

On compte à Saint-Denis 87 jours de pluie par an, janvier, février et mars étant les mois les plus pluvieux avec chacun 11 jours de pluie. Septembre et octobre sont les mois les plus secs avec 4 jours de pluie.

La température de l'eau va de 24 °C pendant l'hiver austral a 29 °C pendant l'été austral. L'amplitude est faible, de 17 °C a 30 °C.

Saint-Denis fait partie de la zone peu pluvieuse de la Réunion avec tout de même entre 1700 mm et 1800 mm par an.

Saint-Denis est touché par les alizés avec environ 70 jours de vent par an.


L'insolation est forte a Saint-Denis avec environ 2600 h de soleil par an. Il fait toujours plus beau le matin que dans l'après-midi.

L'humidité est plutôt importante a Saint-Denis avec environ 70 %.

Il y a environ 15 jours d'orage par an, qui arrivent principalement en mars.

Saint-Denis ne connait ni brouillard, ni neige ni gel. La température ne descend jamais en-dessous de 10 °C et dépasse en moyenne 125 fois les 30 °C chaque année.

Administration

Saint-Denis est le centre d'une communauté d'agglomération, la CINOR qui a succédé en 2001 à une communauté de communes, et par laquelle elle est associée à Sainte-Marie et Sainte-Suzanne.

Celle-ci comportait en 2005 190 900 habitants , constituant la plus importante communauté d'agglomération de la Réunion et d'outre-mer dont les trois quarts , 72% étaient dionysiens.

La commune accueille un tribunal administratif compétent sur l'ensemble de l'île et sur les Terres australes et antarctiques . Elle accueille également le siège des Forces armées de la zone sud de l'océan Indien.
Le maire de Saint-Denis est Gilbert Annette.

 Sa liste  Saint-Denis pour tous  l'a emporté au second tour des élections municipales de 2008 en rassemblant 53,83% des voix le 16 mars 2008 face à celle de René-Paul Victoria, maire UMP sortant. Il avait déjà été maire auparavant.

Cantons

Saint-Denis est divisée en neuf cantons /

Le 1er canton compte 10 571 habitants

Le 2e canton compte 23 509 habitants

Le 3e canton compte 12 994 habitants

Le 4e canton compte 13 009 habitants

Le 5e canton compte 12 804 habitants

Le 6e canton compte 14 752 habitants

Le 7e canton compte 13 846 habitants

Le 8e canton compte 23 714 habitants

Le 9e canton compte 13 115 habitants.

Justice 2008 , construction d'un nouveau Centre Pénitentiaire de 554 places.

Histoire

1669 ,Saint-Denis est fondée par le premier gouverneur de l'île Bourbon, Étienne Regnault.

XVIIIe siècle 1738 , Saint-Denis devient chef-lieu de l'île au détriment de Saint-Paul sous le gouverneur Bertrand- François Mahé de La Bourdonnais. Elle compte alors 2 166 habitants.

1766 ,  L'ordonnance royale du 17 août divise l'île en cinq quartiers dont celui de Saint-Denis.

1777 , Le plan de la Ville en damier est établi par le Chevalier Banks.

1790 , Saint-Denis devient une municipalité. Jean Baptiste Delestrac devient le premier maire de Saint-Denis

XIXe siècle 8 juillet 1810,  Débarqués la veille à la Grand Chaloupe, les Britanniques prennent la ville, ce qui provoque la capitulation de l'île, alors appelée Bonaparte.

1855 ,  Ouverture du Muséum d'histoire naturelle.

21 avril 1860 , Inauguration de l'hôtel de ville construit à partir de 1846.

1868,  Émeute et état de siège dans la ville pendant six mois.

1874 , Construction du pont sur Le Barachois qui deviendra le lieu de promenade favori des Dionysiens.

11 février 1882 , Livraison d'une ligne de chemin de fer liant le chef-lieu à Saint-Benoît.

XXe siècle 28 novembre 1905 , Inauguration de la mosquée Noor-e-Islam.

1910 ,  Incendie du Lycée de La Réunion, actuel Lycée Leconte-de- Lisle.

1911 ,  Création du Musée des Beaux-Arts, l'actuel Musée Léon Dierx.

5 mars 1976 ,  Livraison de la nouvelle route du Littoral, qui lie la commune à La Possession.

1979 , Inauguration d'un nouvel hôtel de ville.

1983 ,  Saint-Denis totalise 109 072 habitants.

1991,  Événements du Chaudron.

Éducation

Enseignement secondaire

Collèges

On trouve sur le territoire communal treize collèges /

Le collège public Les Alizés.

Le collège public Bois de Nèfles, qui comptait 925 élèves à la rentrée 2005.

Le collège public Bourbon, qui comptait 1 091 élèves à la rentrée 2005.

Le collège public du Chaudron.

Le collège public des Deux Canons, qui comptait 1 007 élèves à la rentrée 2005.

Le collège public Juliette Dodu, qui comptait 1 223 élèves à la rentrée 2005,

Le collège public Émile Hugot, ouvert en 1999, et qui comptait 417 élèves à la rentrée 2008.

Le collège public François Mahé de Labourdonnais, qui compte environ 400 élèves.

Le collège public Les Mascareignes qui compte a peu près 535 élèves

Le collège public de La Montagne, qui comptait 988 élèves à la rentrée 2005.

Le collège public de Montgaillard.

Le collège public Jules Reydellet, créé dans les années 1950 à partir d'une école primaire.

Le collège privé Saint-Michel.

Lycées

Le lycée de Saint-Denis peu avant 1885.
neuf lycées /

Le lycée public d'enseignement général et professionnel de Bellepierre.

Le lycée public d'enseignement général et professionnel Georges Brassens, ouvert en 1990, et qui comptait 1 380 élèves à la rentrée 2005.

Le lycée public professionnel de L'Horizon, qui comptait 893 élèves à la rentrée 2005.

Le lycée public professionnel Amiral Lacaze, qui comptait 390 élèves à la rentrée 2005.

Le lycée public d'enseignement général et technique Leconte-de-Lisle, qui comptait 1 516 élèves à la rentrée 2005.

Le lycée privé général et technologique Levavasseur.

Le lycée public Lislet Geoffroy, qui comptait 1 203 élèves à la rentrée 2005.

Le lycée public professionnel Julien de Rontaunay, qui comptait 880 élèves à la rentrée 2005.

Le lycée privé La Ruche.

Enseignement supérieur

La commune accueille le campus principal de l'Université de La Réunion dans le quartier du Moufia ainsi que des composantes de celle-ci en centre-ville en face de la cathédrale, site de l'IAE.

Mais aussi le site de l'IUFM à côté de Bellepierre, enfin le site de la Technopole pour l'ESIDAI. La commune comporte également un IFSI situé dans le quartier de Bellepierre.

Économie

Principal pôle commercial de l'île, Saint-Denis est le siège de la Chambre de commerce et d'industrie de La Réunion, la chambre consulaire qui gère l'aéroport Roland-Garros, le port de la Pointe des Galets, le port de plaisance de Saint Gilles et le port de Sainte- Marie.

On trouve également de nombreux sièges de sociétés sur le territoire communal /

la Banque de la Réunion 

la caisse régionale du Crédit agricole.

l'antenne locale de BNP Paribas.

le Journal de l'île de La Réunion, quotidien régional 

le Quotidien de La Réunion, autre quotidien régional 

Un centre commercial appelé Pôle Océan est actuellement en cours de construction dans le centre-ville.

Le tram-train de La Réunion devrait passer à proximité avant de grimper vers La Montagne via un nouveau viaduc au-dessus de la rivière Saint- Denis.

Monuments et lieux touristiques Le Barachois.

La cathédrale.

La rue de Paris et ses bâtiments remarquables, parmi lesquels la villa Déramond-Barre, imposante case créole.

La mosquée Noor-e-Islam, la plus grande de La Réunion et la plus ancienne existant sur le sol français , 1905.

Le Musée Léon Dierx, qui abrite une importante collection d'œuvres impressionnistes, don de la collection Ambroise Vollard.

La Maison de la Bière Dodo.

Le Jardin de l'État et le Muséum d'histoire naturelle de La Réunion, en son sein.

La Roche Écrite, un sommet accessible depuis Le Brûlé.

La base de loisirs du Colorado, à La Montagne.

Personnages célèbres

Condamné à un exil à la La Réunion, le raïs marocain Abdelkrim El Khattabi a vécu à Saint-Denis quelques années à compter de 1926, à commencer par trois ans à Château Morange.

De nombreuses autres personnalités comme Lucien Lacaze ou le prince Vinh San ont vécu à Saint-Denis avant ou après lui. Voici celles qui y sont nées /

Jean-Baptiste Renoyal de Lescouble ,1776-1838, diariste.

François Gédéon Bailly de Monthion , 1776-1850, général de division dont le nom figure sur l'arc de triomphe de l'Étoile

Informations supplémentaires