MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

 

Le Communautarisme

 

Pour qui sonne le glas, ce titre  de l’excellent roman de feu Ernest Emilegay,brillant écrivain  américano -cubain qui nous a projeté dans l’enfer de le guerre civile espagnole -1936-1939, gagnée par les nationaliste, que le 20ème siècle a connue depuis la guerre de cessession américaine de 1860 à1865 remportée par les yankee du Nord…

 

et si nous ne prenons pas garde  ,un tel scénario catastrophe n’est pas exclu à terme en terre française de l’Europe…

 

…car depuis quelque temps nous assistons à un déchainent de comportements  et de propos qui frisent l’intolérance, rapportés sans discernement par des média affidés au Pouvoir en place…

 

… des adversaires politiques sont traités comme des ennemis de la République…

 

… bref, silence dans les rangs, on ne veut voir qu’une seule tête, aucune opposition n’est tolérée…

 

…les races n’existent pas (version française) mais dans les médias on insiste particulièrement sur l’aspect physique de certaines personnes, l’écrivain « noir » l’avocat « noir » l’artiste « noir » pour sans doute marquer la différence, une supériorité supposée de l’indo européen …pitoyable…

 

…allons donc, que l’on cesse  de considérer  les Africains et autres afrodescendants comme des zombis …

 

… et voilà  qu’après avoir dénié aux masses le droit de contester la gouvernance de minorités privilégiées, en les refoulant dans une opposition insultante dite populiste…

 

… on ne reconnait pas  le droit à certaines minorités ethniques de se regrouper pour échapper dans ce pays, avec un climat d’arrogance et d’intolérance, en les cantonnant dans le concept de communautarisme

 

mais au fait de quoi s’agit-il….

 

 …immigration, communautarisme insécurité …

 

 …un triptyque  inconcevable et inacceptable dans une Société, une  Nation de civilisation...

 

wwwxxxwwwxxxwwwxxx la suite , prochainement 

 

Guatemala city

 

Guatemala en espagnol Ciudad de Guatemala, officiellement La Nueva Guatemala de la Asunción est la capitale du Guatemala  pays d'Amérique centrale.

Capitale économique, gouvernementale et culturelle de la République, Guatemala est également la plus grande métropole d'Amérique centrale.

La ville comprend une trentaine de galeries et musées -incluant plusieurs collections d'art précolombien-. Il y a 5 universités dans la ville, incluant l'Université de San Carlos, la troisième plus vieille université des Amériques.

Histoire

L'ancienne ville est reconstruite sur l'emplacement de celle quasi détruite le jour de Noël 1917, avec ses maisons basses de style colonial aux fenêtre protégées de grilles ajourées avec, à l'intérieur, le traditionnel patio décoré de fleurs, de fontaines. Les avenues sont bordées d'arbres tels les flamboyants, les jacarandas, les tulipiers.

Guatemala était une toute petite ville lors de l'invasion des espagnols qu'ils ont nommé El Carmen fondée en 1629.
Elle est devenue en 1981, la capitale des Provinces Unies d'Amerique Centrale.
La ville était la scène de la déclaration de l'indépendance vis a vis de l'Espagne.

Géographie

La ville est dominée par trois volcans: Volcan de Agua, Volcan de Fuego et Volcan de Pacaya.

Économie

La ville est desservie par l'aéroport de la Aurora

Quartiers

Le Parque Central, coeur de la ville ancienne est bordé par la Bibliothèque Nationale, le Palais du Gouvernement, la Cathédrale, commencée en 1782, et le Portal del Comercio.

En allant vers le nord, une visite s'impose au parc Minerva pour aller jusqu'à la curieuse carte en relief du Guatemala de 1 089 m2 , très proche, la Ermita del Carmen sur une petite colline et l'église de la Asunción, la plus ancienne du pays -1604 -.

Au pied du Cerro Carmen, la Candelaria du début du XVIIe siècle offre de belles statues polychromes, de magnifiques autels et retables, puis San Miguel des Capucines, la Recoleccion et son reliquaire d'argent apporté d'Espagne en 1524, Santa Rosa dont les retables proviennent d'Antigua, Santo Domingo et sa vierge du Rosaire sculptée en 1630, la Merced et sa coupole de mosaïques.

Sports

Les stades Mateo Flores, Cementos Progreso, El Trébol et del Ejército sont situés dans la ville. Au football, les clubs Comunicaciones, Aurora F.C. et Deportivo Municipal sont basés à Guatemala.

Musées

Parmi les musées, le Musée d'Archéologie et d'Ethnologie de la Aurora qui offre une magnifique collection d'objets mayas en provenance de l'Altiplano et du Petén , le musée de l'Artisanat, à voir pour ses costumes, céramiques et objets d'argent , le musée Popol Vuh d'Archéologie et sa très belle collection d'art précolombien et colonial.

Théâtres

Le theatre cacaguamilpa se trouve au nord est de la ville construit en 1910 yil est un des theatres puls anciens de la ville

Archevêché

Archidiocèse de Guatemala

Cathédrale Saint-Jacques de Guatemala

Informations supplémentaires