MOI2

 Le blog de Léonce Lebrun

Drôle de monde dans lequel nous vivons, un monde  où la Démocratie, ne fait pas bon ménage avec l’éthique et la déontologie, il suffit pour une chapelle de ramasser la mise, que dis-je le pactole du Palais Bourbon ave à peine 20% du corps électoral...

Car Il a fallu la maladresse d’un courant, et une chance extraordinaire, pour  rétablir la Bourgeoisie dans toute sa splendeur, sous couvert d’une habile monarchie républicaine.

Oui mais dans tout ce climat idyllique, il y a une masse qui attend son heure pour renverser la table, par tous les moyens, y compris un remake à la mode de la Commune de Paris (1871) alors là, il n’y aura pas de Versaillais pour sauver la mise, car l’Histoire m’a appris qu’on avait toujours tort d’abuser du peuple,...dure sera la chute... 

Un nouvel élan

 

 

Et voilà qu’avec l’année 2007 la communauté afro caribéenne rentre dans un cycle de grands bouleversements avec tout d’abord la préparation des élections présidentielles américaines qui met en orbite un candidat inconnu...

 Mais qui a comme marque de fabrique d’être un afro américain et voilà pour Lebrun qui décèle du suspense et une extraordinaire compétition en raison de la qualité des concurrents en lice.

Précisément Léonce est invité par les services de la Ville à  organiser les manifestations consécutives à la journée du 10 Mai marquant le souvenir et la mémoire des victimes de la Traite négrière et de l’Esclavage transatlantique.

Pour la circonstance il est chargé du discours d’ouverture et coup de théâtre en présence d’un parterre d’élus bien connus, il déclare d’une façon ferme…

 

      A l’heure ou je vous parle , de l’autre côté de l’Atlantique, un Nègre propose à la grande société américaine dite raciste un programme pour un autre avenir...

          

... Alors que dans cette ville où je réside depuis des années, aucun afro caribéen n’a siégé au Conseil municipal de la Cité…

 

 Certains visages changent de couleur en particulier les responsables d'exécutifs locaux -Région Ville-, car toute vérité n’est pas bonne à révéler, en public et avec une telle autorité dans le verbe…

Ce discours semble avoir été entendu, car l’année d’après on verra apparaître, au titre de la gestion municipale, des conseillères d' arrondissement d’origine africaine...

...découlant de la loi PLM  de 1982, et donc sans responsabilité particulière, que Léonce qualifie  "d’élues chargées de la cueillette des cerises"...

Car son discours du 10 Mai 2007 n’avait pas pour objet  d’alimenter le débat sur la diversité, un concept  auquel il n’adhère pas.

 L’observateur, l’Homme politique et non le politicien, n’a jamais été partisan de campagnes mobilisant l’opinion sur des attrapes- nigauds, tels que le quota, la parité et autres balivernes, inconcevable dans une société se déclarant hautement civilisée.

Sur ces sujets Léonce Lebrun est très clair dans sa conception, dans toute compétition humaine, seule doit être retenue la valeur de la personne, toute considération d’ordre raciale de sexe et autre, étant impérativement exclue au moment du choix.

Mais l’homme reconnait par expérience que ce discours aura bien du mal à s’imposer…

Car Lebrun sait que nous sommes en terre indo européenne, que le choix est d’abord racial, ou intéressé, pour certaines ethnies dans  un but essentiellement électoraliste …

Du reste qu’on se rappelle l‘épisode d 'Octobre 1982 à l’occasion duquel l’actuel maire de la cité a indiqué clairement qu’il ne voulait pas d’ étranger et de Nègre au Conseil municipal de La Ville…

Léonce qui n’a pas la mémoire courte, sait qu’il a largement la dimension d’un adjoint, et les compétences pour exercer cette fonction dans tous les secteurs d’activités , mais il ne se portera plus jamais candidat à rien car il n’entend pas collaborer à quel que niveau avec ce responsable d’Exécutif local...

Mais le différent entre ces peronnages remonte bien dans les années 1980 à une époque où les différents courant du Parti socialiste se livrèrent une lutte de pouvoir à couteau- tirer, toutefois Léonce n’en dira pas davantage ne voulant pas rentrer dans les arcanes de l'Organisation politique…

Et voilà que pour ce mois de Mai 2007 ressurgit le souvenir des massacres des 26 et 27 Mai 1967 à Pointe à Pitre Guadeloupe,  Léonce qui a souvent fait allusion de ce drame à l’occasion de ses voyages auprès des populations de ce territoire, a alerté le Maire de cette cité et les responsables des Exécutifs de la Guyane, la Martinique et Guadeloupe...

... Les invitant dans un même élan de solidarité à faire de ce 40 ème anniversaire un temps fort de l’Histoire des luttes dans la Caraïbe…Une stèle a vu le jour à Pointe à Pitre, en souvenir de ce drame...

Cependant malgré tout ce programme Léonce Lebrun n’a pas laissé en route ce grand dessein né depuis 1995 à savoir la création de cette Fédération des Etats de l’Afrique, dont le fer de lance serait le Haut Comité du Monde Noir associant toutes ses composantes vers un autre avenir.

Pour la prise en considération de ce projet Lebrun adresse un message fort  à tous le chefs d’Etats et de gouvernement du continent africain de la Caraïbe et des territoires de  Réunion la Martinique la Guadeloupe La Guyane....

... Ainsi qu’ à tous les acteurs ayant dans ce pays une responsabilité dans le domaine politique culturel économique associatif.

En ce mois d’Août 2007 Léonce  est reçu longuement à Paris , France, par Monsieur Abdoulaye WADE, Président de la République du Sénégal.

Le Président WADE qui connaît l’origine caribéenne de son interlocuteur salue son courage pour ce projet dont il est parti prenante, étant lui-même un acteur important présent et responsable sur le terrain.

Le Chef de l’Etat sénégalais remet deux ouvrages dédicacés à Lebrun en souvenir de leur rencontre , l’un des livres intitulé…Un destin pour l’Afrique… dresse un bilan sans complaisance du Continent .

Mais il relève quelques divergences avec les solutions proposées, et à l’occasion de sa réflexion il rédige et publie sur Internet deux messages qui feront date dans la longue bataille que mène le Monde Noir à la recherche de sa dignité...

... Grâce à une Afrique puissante et respectée…à savoir Opération BEHANZIN et Dernière minute

En cette fin d’année 2007 aux Etats-Unis les dés sont jetés. Léonce sait que les coups seront durs, dans ce combat de géants il n’y aura pas de quartier, mais il fait confiance à la forte compétence du candidat de son choix

L’année 2008 sera marquée par le 160ème anniversaire de la fin de l’Esclavage, pour lesquels Lebrun a engagé un grand projet  intitulé MARCHEZ AVEC NOUS, de Bordeaux à Nantes du 29 Avril au 23 Mai 2008, soit 23 communes traversées en partenariat avec tous les  acteurs acteurs institutionnels de région de ce pays.

Mais il n’avait inclus dans son analyse l’opposition de certains maires des communes du projet ,au nombre de sept ,qui ne sont pas en phase avec ce rappel douloureux d l’Histoire

Ainsi donc, sans autorisation de passage, les préfectures en charge de la sécurité publique n’ont pas pu délivrer les arrêtés de circulation indispensable pour mettre en action les forces de police et de gendarmerie.

Et le projet a été interrompu au grand désespoir de certaines communes qui avaient investi pour recevoir la caravane de Marcez Avec  Nous...

En ce mois de Juin, après ce combat de titan, le verdict est tombé sans merci, les primaires ayant donné leur verdict ,ce sera un certain Barack Obama , Sénateur inconnu jusqu’à ce jour du grand public, de l’Etat de l’Illinois qui affrontera pour le parti démocrate, son adversaire républicain lors des futures élections présidentielles du 4 Novembre prochain

Pour Lebrun, la traditionnelle convention d’investiture fixée cette année à Denvers en fin Août est devenu un détail, mais de ce côté de L’Atlantique  le ton monte chez certains de la communauté afro caribéenne… et nous… et nous… au nom de la diversité

Invité dans des cercles subitement partisans, Léonce Lebrun ne donnera pas suite car il relève le côté lamentable de ces gesticulations de la part de certains qui ignorent totalement l’Histoire du peuple américain...

...Des durs combats menés par les afro-américains, certains ayant laissé leur vie… et puis il n’a pas une particulière affection pour celles et ceux qui pensent jouir à bon compte du sacrifice des autres…

Et  nous voici arrivées à cette nuit mémorable du 4 Novembre 2008… une longue nuit d’attente qui permettra à Léonce Lebrun compte tenu du résultat de ce scrutin de publier au petit matin du 5  ce message irréaliste au titre de Historique

Dont beaucoup de ces proches auront cru que l’intéressé a abusé du champagne pour la circonstance, alors qu’il n’a plus consommé d’alcool de puis de nombreuses années.

Et voici que le hasard se mêle de ce qui le regarde car en ce jour du 20 Janvier 2009, jour de la prise de fonction à la Maison Blanche de Barack Obama est entamée à la Guadeloupe, puis à la Martinique, suivie de la Réunion une longue grève que personne n’avait prévu l’ampleur.

De ce mouvement très suivi par Léonce qualifié de crise, on a parlé de tout et de rien sauf  de l’essentielle, à savoir que ces peuples, en particulier dans la Caraïbe, veulent avancer vers un autre destin...

D’ailleurs dans un débat télévisé qui l’a opposé à une compatriote originaire de la Guadeloupe Léonce Lebrun a bien fait comprendre qu’il adhérait au message du peuple guadeloupéen dont la préoccupation dans cette lutte ne se rapportait pas essentiellement à une affaire de ventre…

Toutefois à l’occasion des ces manifestations de soutien on aura constaté une absence totale de guyanais martiniquais guadeloupéens et autres réunionnais, alors que la diaspora africaine était bien représentée pour soutenir ses frères de race.

Constat amer où Léonce se remémore les actions des années 1970, périodes au cours desquelles ses compatriotes caribéens avaient un sens profond de la solidarité et des actions collectives…

Autre temps autres mœurs dirait-on, non car voici venu le temps de l’expression de l’obscurantisme, conséquence d’une assimilation trop poussée de nos peuples...

Précisément en ces temps difficiles à Lyon, notre actif comité de soutien, et les discours de fin de manifestation, ont conduit un fonctionnaire de police en charge de la sécurité sur la voie publique, considérant selon lui que Léonce est un tribun remarquable exposé, lui proposa une protection rapprochée de la DCRI( Direction Centrale des Renseignements intérieurs) estimant le caractère dangereux et imprévisible de l’environnement. 

En guise de réponse, Léonce lui précisa que l’assassinat faisant partie de la médecine politique, qu’en tout état de cause en tombant dans l’arène il s’attendait à toutes les éventualités, y compris la fin brutale de son existence terrestre. 

Le Divisionnaire qui ne s’y attendait pas, admiratif et sans voie, lui laissa sa carte professionnelle qu’il a toujours conservée précieusement jusqu’à ce jour…on ne sait jamais  

Pour juguler ce mouvement et tenter de lui donner une autre signification, et une autre direction, le pouvoir politique a proposé à ces populations des Etats  Généraux dit de l’Outre mer , auxquels il conserve la maîtrise...

...Mais que les principales organisations à l’origine de ces grèves ont décliné toute participation, c’est dire que l’on est en plein brouillard en terme de résulutat

Pour sa part Lebrun qui n’a pris aucune part des ateliers proposés, a donné son avis dans un message diffusé sous le titre…  Etats Généraux çi dessus. 

  

Dossier établi par le CIRPA en décembre 1992 ...

...Mis à jour par le secrétariat du Relais de Gorée en décembre 1997 puis  Juillet 2009.

*Comité Inter-régional pour la Préparation des Assises Nationales. 

 

Le temps des illusions

Informations supplémentaires