Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

  

La Race, suite et fin

 

La France est la Nation championne de toute catégorie dans l’utilisation d’un vocabulaire qui jette le discrédit sur les communautés minoritaires de ce pays les éloignant du centre de gravité sociétale qu'est la SOLIDARITE des peuples

 

Aissi donc on relève les entrants..Communautarisme séparatisme qui attaquent de front le monde musulman les Africaine et autres afrodescendants, et le dernier arrivé… « Privilège blanc » qui ouvre la porte à toutes les exactions raciales perpétrées par les identitaires très nombreux en cette terre française.

 

Mais alors pourquoi vouloir supprimer le mot Race dans le langage populaire et les écrits alors que les expressions, Noir, Blanc font les beaux jours de la presse, marquant une différence très nette entre les individus, faisant la part belle à la race précisément indo européenne.

 

Car la France semble oublier que les troubles de nos jours sont la conséquence d’un passé peu glorieux…

 

…qu’on se rappelle qu’en 1945 elle fut sauvée de justesse de la domination allemande grâce à une mobilisation mondiale entraînant de millions de morts, qui eut dû entrainer de la modestie dans sa diplomatie… 

 

…Car dès la fin de la guerre elle se livrait à des luttes colonialistes contre des peuples qui revendiquaient leur liberté, entre autre l’Indochine et l’Algérie.

 

Par ailleurs, il ne faut pas perdre de vue que jus qu’à le moitié du 20ème siècle la France exerçait une tutelle sur plus de 110 millions non pas de citoyens mais des indigènes aux droits réduits…

 

…qu’après la période dite de décolonisation, elle a conservé les territoires dits outre mer qui lui vaut d’occuper deux tiers des océans, avec de revenus conséquents.

 

Alors il ne faut perdre de vue que toutes les mémoires ne sont pas courtes…

 

…que demain sur le sol français on sera confronté aux commandos libyens syriens et autres en guise de représailles dont le peuple en souffrira à cause du peu des discernement de ses dirigeants passés et présents.

 

Mais quoiqu’il en soit, il y aura toujours des Nègres des Asiatique les Latinos de indoeuropéens, qui font partie intégrante de la Race Humaine 

 

Hymne de CUBA, Ile de la CARAIBE

 

https://www.youtube.com/watch?v=IMKe6QVjT84

 

Un symbôle pour l'Afrique

 

En ce début d’année 2010, un vent nouveau semble se répandre sur la Continent, un vent parti du Sénégal qui rapidement aura valeur de teste pour la capacité des africains à se rassembler autour d’un symbole pour bâtir un autre destin.

Au Sénégal en effet sous la présidence de Monsieur Abdoulaye Wade, le pays s’apprête à inaugurer le monument de la Renaissance Africaine, et c’est le branle-bas de combat sur la réalisation de cet ouvrage qui divise la société sénégalaise, avec les pour et les contre, avançant chaque camp des arguments à la hauteur de leur position.

Quand à Léonce, il est difficile pour lui d’avoir un jugement d’opposition malgré les sollicitations de la diaspora sénégalaise, d’autant plus que sur proposition du Président Wade, il est l’invité du Gouvernement sénégalais à la tête de la délégation lyonnaise au titre de laquelle il a choisi les membres qui seront présents à Dakar en cette journée historique du 2 Avril 2010 sur les hauteurs de la Ville.

Comme lui rappelait un ami africain, il avait fait forte impression sur ce Chef d’Etat à l’occasion d’une audience à Paris en Aout 2007 qui lui a permis de développer ses arguments sur la situation générale de l’Afrique, son potentiel, et ses perspectives d’avenir dans le cadre d’une Union des Etats.

Le Président connaît sa doctrine exposée dans le document intitulé le « Temps de l’Action » et toute la stratégie pour gagner tournant autour de la création d’un Haut comité du Monde Nègre rassemblant toutes les mouvances africaines caribéennes et américaines.

Monsieur Wade est partisan de ce montage, il s’y impliquera personnellement, tout en reconnaissant que ce ne sera pas une partie, et il remet à Léonce 2 tomes de son dernier ouvrage dédicacé.

En ce jour du 2 Avril ,au milieu de ces invités venus de toutes parts, quand retentît l’hymne de Renaissance africaine sur les paroles du Président Wade, Léonce fut traversé par une extraordinaire émotion, et fut le seul à se tenir debout durant la prestation d'une fantastique chorale entonnant l’hymne dans sa version anglaise française et arabe classique.

Oui ce monument de la Renaissance africaine est un symbole fort pour le destin et l’avenir de l’Afrique.

 

Le temps de l'Otanisme

Informations supplémentaires

viagra bitcoin buy