MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

 

Le Communautarisme

 

Pour qui sonne le glas, ce titre  de l’excellent roman de feu Ernest Emilegay,brillant écrivain  américano -cubain qui nous a projeté dans l’enfer de le guerre civile espagnole -1936-1939, gagnée par les nationaliste, que le 20ème siècle a connue depuis la guerre de cessession américaine de 1860 à1865 remportée par les yankee du Nord…

 

et si nous ne prenons pas garde  ,un tel scénario catastrophe n’est pas exclu à terme en terre française de l’Europe…

 

…car depuis quelque temps nous assistons à un déchainent de comportements  et de propos qui frisent l’intolérance, rapportés sans discernement par des média affidés au Pouvoir en place…

 

… des adversaires politiques sont traités comme des ennemis de la République…

 

… bref, silence dans les rangs, on ne veut voir qu’une seule tête, aucune opposition n’est tolérée…

 

…les races n’existent pas (version française) mais dans les médias on insiste particulièrement sur l’aspect physique de certaines personnes, l’écrivain « noir » l’avocat « noir » l’artiste « noir » pour sans doute marquer la différence, une supériorité supposée de l’indo européen …pitoyable…

 

…allons donc, que l’on cesse  de considérer  les Africains et autres afrodescendants comme des zombis …

 

… et voilà  qu’après avoir dénié aux masses le droit de contester la gouvernance de minorités privilégiées, en les refoulant dans une opposition insultante dite populiste…

 

… on ne reconnait pas  le droit à certaines minorités ethniques de se regrouper pour échapper dans ce pays, avec un climat d’arrogance et d’intolérance, en les cantonnant dans le concept de communautarisme

 

mais au fait de quoi s’agit-il….

 

 …immigration, communautarisme insécurité …

 

 …un triptyque  inconcevable et inacceptable dans une Société, une  Nation de civilisation...

 

wwwxxxwwwxxxwwwxxx la suite , prochainement 

 

Léonce Lebrun

 

Qui est Léonce Lebrun alias Vac, cet homme, un militant, qui en 1993, conçut les premières assises des Associations de l'Emigration caribo-guyanaise, et qui a décidé de pousser au succès, sa race, Nègre, et sa communauté, caraïbéenne, qu'il désigne par le concept de Monde Nègre.

Car, insiste Lebrun, la Dignité et l'Honneur, se construisent par la connaissance et la force, générées autour d'une organisation forte qu'elle soit associative ou étatique.

Enfance et adolescence

Originaire de la Caraïbe, né à la Martinique  dans une période difficile s'il en était, cet enfant subit un lourd handicap dès le départ dans la vie avec la perte de ses  proches parents.

Très tôt orphelin en effet, il est repêché pour la suite des événements, grâce au dévouement sans faille d'une grand-mère, et d'une marraine, deux monstres d'éducation, se plaît-il à répéter souvent, personnes disparues depuis, et à qui l'homme voue une affection éternelle.

1956 - Coup de tonnerre dans le ciel caribéen, Aimé Césaire, député, maire de Fort de France, crée l'événement en démissionnant, avec fracas, du parti communiste français, suite logique de la présence des chars russes dans les rues de Budapest... Dans la foulée, l'écrivain fonde le parti progressiste martiniquais , PPM.

Le jeune Léonce ne comprend pas grand chose de ce tohu- bohu, mais il est présent à la Savane et écoute un discours, dans lequel, Aimé Césaire ne fait aucune concession, la crédibilité du peuple est en jeu, et c'est là l'important.

La Caraïbe est appelée à se prononcer sur la 13éme constitution française qui définira les Institutions de sa 5ème République. Bien que n'ayant pas l'âge pour voter,  Lebrun participe très jeune, avec un cercle d'amis, à la campagne pour l'abstention.

La Guinée de Sékou Touré dit NON et accède ipso-facto à l'indépendance.

Le vote carïbéen n'a certes aucune importance, mais l'abstention massive enregistrée en ce dimanche 27 septembre 1958 n'a pas laissé les observateurs indifférents , l'assimilation en tant que stratégie politique est un échec dans nos régions , dés lors, se posera toujours l'alternative du droit des peuples de disposer d'eux mêmes-...

Venu en France par obligation pour étudier l'agronomie, Léonce rencontre les étudiants africains et c'est la découverte de l'Afrique, berceau de ses ancêtres, son histoire, ses racines.

L'assassinat de Patrice Lumumba, leader congolais, , l'avait  bouleversé, en signe de solidarité avec ses frères africains, il quittera l'établissement d'enseignement pour s'inscrire en faculté de droit, une discipline qui lui permettra de conforter ses convictions.

Adieu à la carrière d'ingénieur agricole, mais bonjour la dignité retrouvée.

"Toute personne, quel que soit sa race, son sexe, ses croyances, est porteuse de valeurs universelles"...  Léonce Lebrun  AFCAM Octobre 2010 

 

La vocation de l'action

Informations supplémentaires