MOI2

 Le point de vue de Léonce Lebrun 

 

Péril noir, Paradis blanc, étrange…

 

Car dans ma naïveté et cette conception du réalisme, j’ai toujours considéré qu’il  y avait un PERIL et un PARADIS sans couleur et autre connotation raciale…

 Et pourtant, c’est  bien le fondement de ces concepts édités par des indoeuropéens 

qui  en même  temps réclament, vent debout, la suppression du mot RACE  dans la Constitution de 1958, une parfaite incohérence.

 

L’analyse est simple, dans la classification de races établit par le vainqueur …jaune, rouge, blanc, noir,  on observe que les appellations… jaune, rouge … ont disparu dans le langage courant, mais avec  la mise en orbite d’un petit nouveauu…le racisme anti -blanc

 

 

Et là encore dans ma conception étroite des réalités j’ai cru qu’il n’y avait qu’un Racisme dont les principales victimes historiques  et contemporaines, sont le Africains -sud,nord- et les Afro descendants dispersés sur l’ensemble de la Planète …

 

 

Ne restent plus en lice dans la hiérarchie des « couleurs humaines » que les indoeuropéens, qualifiés de « blanc » les Africains et descendants  présentés comme des «  noirs »...

 

... à tel point que les premiers désignés ont mille difficultés à prononcer le mot NEGRE qui signifie dans la tradition ancestrale…combat , conquérant etc…

 

 

Mais ce classement  « noir blanc » n’est pas innocent, d’aspect impérialo-colonialiste, avec le « blanc » synonyme de puissance d’arrogance et de domination, alors que le «  noir » est couvert du manteau de la soumission, de la pauvreté et la misère…

 

 Observez la gourmandise avec laquelle les médias de ce coté de l’Atlantique, utilisent l’épithète « noir ».cet homme noir, le paysan noir, l’avocat noir, le joueur  noir de l’équipe, l'artiste noir…etc

 

Mais, arrêtons ce besoin de supériorité raciale, cette soif d’humilier  l’autre en raison de son aspect physique, cette hypocrisie au pays des droits de l’homme, de l’égalité, liberté, et fraternité.

 

Il n’y  a pas plus de blanc que de noir ,mais des femmes et d’hommes qui poursuivent leur destin dans un Monde d’incertitude.

 

Quant à la problématique de race, je rappelle à toutes fins utiles que la France en tant que Nation a utilisé ce concept  pendant longtemps pour justifier la Traite négrière transatlantique et l’Esclavage des Africains déportés.

 

Alors c’est un peu tard pour déclarer urbi et orbi, que les races n’existent pas, sauf à saisir les 192 + 1...

 

...Membres de l’ONU, seule Instance mondiale,  appelés à  se prononcer par un vote unanime sur cette épineuse et dramatique mystère sociétal …

 

En nous rappelant dans nos analyses que la Grande ROME de valeurs et de civilisation aura sombré corps et bien dès le Vème siècle après J.C

Le temps de l'Otanisme

 

L’année 2011 aura débuté tristement avec le décès en Février de notre compatriote Edouard Glissant, d’origine martiniquaise...

...que j'ai  bien connu à l’occasion de ses nombreux déplacements en région lyonnaise, pour des conférences appréciées sur ses thèmes favoris, l’antillanité et la créolité.

 

En Avril le malheur s’abat sur le territoire de la Libye à la suite d’une décision du Conseil de Sécurité de l’Organisation des Nations Unies...

...une décision au regard de laquelle, je ne comprend pas l’absence de véto de la Fédération de Russie et la République Populaire de Chine...

...qui se sont abstenues, une erreur politique majeure qui ouvre la porte à l’Occident, pour tous les coups tordus à l’avenir mettant gravement en danger la sécurité et la paix dans le Monde.

 

En effet il aura fallu que des opposants au régime libyen regroupés dans cité de Benghazi et manipulés par des agents très spéciaux...

...crient au loup, pour que l’Occident retrouve son habit impérialiste de gendarme de la Plnète, et vole au secours de ces malheureux libyens réprimés...

... avec son bras droit armée, l’OTAN, sous couvert d’instauration de la démocratie en Libye.

 

Mais l’activisme d’un membre du Conseil de Sécurité survolté de l’Alliance Atlantique...

... et la rapidité des frappes aériennes sur le territoire libyen laissent à penser que la manœuvre n’avait aucun lien avec le bien être du peuple de la Libye...

...dont l’Histoire nous révélera les vrais motifs de ce désastre en tous points.

 

Toutefois en dehors de l’aspect politique de l’attaque libyenne, on aura relevé que l’OTAN, à procédé à un essai grandeur nature de sa stratégie de frappe aérienne...

...qui est contraire au lois de la guerre, avec un partage des tués des drames et des malheurs de chaque coté du front…

 

Alors pour mettre en lumière la stratégie de l’Occident avec son bras armé l’OTAN, qui n’a plus de raison d’être depuis la fin de la guerre dite froide...

...et la chute du Pacte de Varsovie, je rédige et publie l’Otanisme qui dérangera plus d’uns.

Leonce Lebrun

Terrorisme et Otanisme

Informations supplémentaires