MOI2

 Le blog de Léonce Lebrun

Dans aucun pays du Monde il n’y a un tel vocabulaire de marginalisation des minorités, qu’elles soient politiques ou sociétales, en vertu des diktats de la "Démocratie" qui impose la loi d'une majorité, certes légale, mais non légitime, d’un point de vue morale, car elle peut être idiote, obtenue sous le coût d’un enfumage  bien rodé, destiné aux naïfs d’un Système à bout de souffle…

... Et vous avez : communautarisme, diversité, populisme, islamisme radical,  radicalisation et le dernier né, terrorisme, dont le Pouvoir exploite politiquement les conséquences, avec le concours de médias affidés, tout  en  niant délibérément les causes, par exemple la destruction de l’Etat libyen….

La vocation de l'action

 

Son service militaire, effectué dans l'agglomération de Lyon, lui fait partager les souffrances de ses frères carïbéens appelés sous les drapeaux à 8000 km de leur terre natale par -10°C en ce mois de Décembre plus que glacial.

L'homme s'insurge, obtient  la non participation aux manoeures extérieures, de ses compatriotes par temps de neige et de grand froid, suivant une décisin expresse du Chef de Corps...

...Divise les officiers sur ce problème, se fait des ennemis chez les fascistes , la guerre d'Algérie est  proche dans les mémoires, mais il laissera l'Armée sans avoir fait un seul jour de salle de police.

Par la suite, Lebrun, découvre très tôt la vie associative avec l'Association des Travailleurs caribéens et Guyanais, l'A.G.T.C.G. et Abel, homme d'une rare intégrité et d'un dévouement de tout instant.

Déjà l'assassinat de Malcom X le troubla, mais c'est la belle époque jusqu'en 1975, un temps où des femmes et des hommes se battent sans merci, pour éviter à notre diaspora de vivre une émigration idiote, contre le système colonial, ses institutions, le B.U.M.I.D.O.M ce négrier des temps modernes.

1967 - Année sombre pour le peuple carïbéen, et le Monde Nègre en général.

En Mai, plus de 100 grévistes tombent à Pointe à Pitre sous les balles des gardes mobiles, alors qu'à Atlanta - Etats-Unis- Martin Luther King est assassiné sans pitié, l'année suivante.

A la suite du massacre de Pointe à Pitre, 26 et 27 Mai, le pouvoir colonial est aux abois, et désigne les nationalistes carïbéens comme responsables...

Paris veut son procès, le G.O.N.G., mouvement national guadeloupéen est décapité, les responsables de l'A.G.T.C.G, à Paris, sont jetés en prison...

 Des Nègres qui réclament l'Indépendance, un crime... Alors que quelques mois plus tard, du haut du balcon de l'hôtel de ville de Montréal - Canada- c'est un "vive le Québec libre" lancé par le Chef de l'Exécutif du Colonisateur, qui laisse les observateurs perplexes, mais nous viole notre Dignité.

Durant ces rudes journées, Léonce manifestera avec vigueur son indignation sur les lieux de travail. Ô, stupeur, on le croyait bien de chez nous, l'avancement en prendra un coup, mais il ne sera jamais le négrillon de service...

1968 - Coup de tonnerre dans le ciel olympien du Mexique, en octobre, Tommie Smith champion olympique américain, brave la foule et déclare...

...Quand je cours, je pense à tous les Nègres de la terre-... Des propos qui remontent le moral.

1971 - Le mouvement nationaliste caraïbéen reprend de la vigueur et exige la fin de l'application de l'ordonnance scélérate du 15 octobre 1960. Les victimes sont décidées à entamer l'épreuve de force par la grève de la faim...

A Lyon, la solidarité est sans faille, les meneurs on les connaît , Odry Abel et  Léonce Lebrun, membres influants de la branche lyonnaise de-l'AGTAG-  au bon souvenir des Renseignements Généraux ,  la DST et leurs archives...

Nous donnâmes le tournis aux fonctionnaires des RG -Renseignements Généraux- et la DST -Direction de la Sécurité du Territoire- deux services centaux regroupés depuis dans la DCRI -Direction Centrale des Renseignements Intérieurs-...

...Fichés, suivis, comme individus dangereux, rien que ça, avec une carrière professionnelle en berne....

...Peu importe, seules comptaient notre dignité et cette capacité à être solidaires dans la difficulté, loin de nos Iles...

...Et nous gagnâmes au bout d’une semaine de scaramouches et de combats sporadiques dans les rues de Paris et Lyon.

Le combat politique

Informations supplémentaires