MOI2

 Le blog de Léonce Lebrun

Ils sont restés, revenus, ou venus faire fortune dans une Afrique pauvre, dit-on « indépendante « Ces personnes mènent la grande vie en autarcie. Ce sont les expatriés, gardiens d’un néo colonialisme qui prolonge un francafrique voulant  perdurer avec la complicité des dirigeants  corrompus.

Alors qu’en terre caraïbéenne, le touriste indo européen se comporte en terrain conquis...

A l’inverse il y cette population africaine venue  en Europe pour grossir la masse des sans papier à l’existence plus que précaire…

Et donc pour sortir de l’impasse, je leur conseille avec toutes les minorités ethniques (afro descendants, maghrébins, asiatiques) de tenter une plate-forme commune pour donner une existence concrète à ce Communautarisme tant vilipendé par toutes les tendances de l’échiquier politique national …

L'aventure afro-caraïbéenne

 

1994 - Une nouvelle ère s'ouvre dans les relations entre les communautés africaines et caribéennes de l'agglomération de Lyon, avec l'attribution et l'ouverture d'une fréquence de radio, SUN FM...101.5

Désormais les frères de race associés à la gestion de cet instrument vont apprendre à se connaître et s'apprécier pour combler le vide affectif et l'océan d'incompréhension créé par des siècles de traite, d'esclavage, et de colonialisme.

Lebrun est enthousiaste et tombe dans l'aventure avec un grand intérêt.

Dans le domaine politique notamment, sa contribution s'avère déterminante, ses chroniques hebdomadaires ébranlent les consciences et plongent les uns et les autres dans de nouvelles zones de réflexion, alors que certains se trouvent gênés, dérangés, dans leurs certitudes.

En novembre de la même année Lebrun est invité à Chasselay , France pour participer aux cérémonies du souvenir des africains tombés sous les balles des troupes allemandes, lors des dures journées de combat de Juin 1940.

Ces disparus ensevelis dans un lieu, désigné -Tata Sénégalais, sont morts di-t-on pour la France, et sa liberté.

Etrange, pour des hommes qui venus de différentes régions de l'Afrique, avaient été enrôlés de force...

Etrange, pour des hommes évoluant à l'époque, sous le joug du Colonialisme, se seraient empressés de sauvegarder la liberté des autres, au péril de leur propre vie...

En réalité, martèle Léonce, ces hommes sont morts pour une cause qui n'était pas la leur...

 

Un sens de l'Histoire

Informations supplémentaires