MOI2

 Le point de vue de Léonce Lebrun  

 

Race es  tu là …

 

Incroyable, sous la poussée de groupuscules frustrés, le Pouvoir a cédé en soustrayant de la Constitution française de 1958, le mot…RACE…une "bien "belle victoire sociétale"", qui fera disparaître toutes les expressions à connotation raciale….

Mais dans leur immense majorité, les citoyens de ce pays se moquent de ces réformes à zéro centime d’euro, ce qui n’empêchera  pas l’homme de la rue peu ou pas informé, de voir dans l’Africain ou l’Afro descendant qui passe…

 

 « Un  Noir », faisant partie des «  gens de couleur » , au journaliste sportif, de désigner dans son reportage, «  le Noir de l’équipe », « le Noir du barreau » chez les  avocats, cette belle « chanteuse Noire » dans le monde artistique  la ou le Ministre noir(e) au Gouvernement ,une présentation non exhaustive.

 

Bref, un besoin morbide de bien mettre en relief la différence entre l’Africain et l’Afro descendant, en lui « collant » une couleur de peau « imaginaire» marquant la différence et son infériorité supposée, par rapport à monsieur tout le monde de race indo européenne

 

…circulez, le compte est bon, il n’y a plus rien à voir…

 

… et moi je dis NON, à cet enfumage racial, une escroquerie intellectuelle de haut niveau…

 

… car en vertu de quel pouvoir, un pays peut modifier unilatéralement un marqueur de l’espèce humaine, remontant à la nuit des temps…

 

… en fait ce retrait de mot ,intéresse t-il l’Asiatique (jaune) et l’Amérindien (rouge)  qui font partie intégrante de notre Humanité mais dont l’appellation a disparu dans la mémoire commune, ne restent plus en lice que l’Indo européen et le  gre

 

 … c’est précisément à cette mouvance que s’adresse la réforme à deux balles, pour lui donner l’illusion de la fin des différences...

 

... que voici  venu le nouveau monde avec son partage de l’Egalité et la Fraternité

 

…oui, vraiment une drôle d'illusion…

 

…et pour un rappel utile de l’Histoire, la France en tant que Nation, a  fortement utilisé le concept de race pour justifier la Traite négrière et l’Esclavage, dans un contexte d’infériorité de l’Homme africain

 

...alors la fin du mot «  race » relève de la mystification pure et simple, dont Africains et afro descendants, devraient prendre garde, afin de ne pas sombrer dans la même naïveté que nos ancêtres....

 

...Que comme Césaire Aimé, nous pourrons dire avec  fièrté...

 

...Le Nègre vous emmerde...

Sal temps pour la diversité et l'intégration

 

 

Ils sont ministres, délégués de la République pour certains, sans moyens, des titulaires de strapontin à vrai dire, des faire- valoir du système pour justifier du contenu imaginaire d’une société multiculturelle à bout de souffle , des particularités importantes les caractérisent... 

...l’une, élue du Rhône, est originaire du Maghreb... 

...une députée de la Guyane -Amérique du sud-... 

 ...une députée de Paris -guadeloupéenne-...  

 ... un responsable d’Exécutif du territoire de la Guadeloupe -Caraïbe-. 

 Ces membres du Gouvernement sont tous bronzés, et les visiteurs de leur ministère distribuent des « Monsieur le Ministre » à tout va, alors qu’en présence effective des intéressés, il leur est réservé de simples « bonjour monsieur, ou madame » comme l’huissier de service, ou le collaborateur du cabinet ministériel… 

En raison même de leur caractéristique ethnique, à priori, ils ne peuvent pas avoir le profil de ministre, une telle responsabilité étant par nature réservée à un(e) autochtone occidental(e). 

Et pire encore, on les considère comme des bénéficiaires de la diversité, dont la compétence n’a joué aucun rôle à l’occasion de leur nomination.

 

Ce sont les camouflets vécus au quotidien par ces ministres, qui a notre avis auraient mérité une démission fracassante, bien médiatisée, avec force explication  à l’intention des gogos de la politique intégrationniste par les temps qui courent, mais voilà… 

Et je me réjouis qu’aucun homme politique de la Martinique n’ait appartenu à un gouvernement  quelconque depuis le début de la 5è République.

 

Car mes compatriotes, ayant toutes compétences pour la fonction, ont toujours su faire le distinguo entre le strapontin et la réalité de l'exercice du Pouvoir ….une preuve qu’ils ne sont pas les « bénis oui oui » d’une mère patrie lointaine … 

 

Ces faits rapportés et avérés, nous donnent un reflet exact de notre appartenance à cette société, et si besoin est, de l’immense détresse de celles et ceux...

 

...Toujours accrochés à ce lubie de la diversité, sans dignité ni personnalité,  qui n’ont pas su assimiler la doctrine d’un Frantz Fanon, ou la pensée d’un Aimé Césaire, récupéré post mortem sans scrupule, pour les besoins de la politique politicienne. 

Quand vous résidez dans un pays où plus de quinze pour cent des électeurs émettent un vote extrémiste à forte connotation d’exclusion raciale et ethnique à l’occasion de certaines consultations électorales...

 

... la consigne est plus que jamais…Etranger, qui que vous soyiez, gardez vous à droite, gardez vous à gauche… 

Imaginez un tel score politique en Allemagne, on eut scandé de ce côté du Rhin, au retour du nazisme, du racisme, de l’anti…

 

...La peur au ventre, avec la perspective surréaliste  des bruits de botte dans les rues...

 

...A l'heure du couvre-feu en temps de guerre, des soldats « ariens » des forces armées allemandes d'occupation du « IVe Reich »...

 

En vérité dans un tel contexte,le Communautarisme, un droit naturel et éternel pour toutes et tous, a un avenir bien assuré dans un environnement quasi-hostile, malgré l’opposition inadéquate des hommes politiques de tous bords. 

Leonce Lebrun

Informations supplémentaires