MOI2

 Le point de vue de Léonce Lebrun  

 

Race es  tu là …

 

Incroyable, sous la poussée de groupuscules frustrés, le Pouvoir a cédé en soustrayant de la Constitution française de 1958, le mot…RACE…une "bien "belle victoire sociétale"", qui fera disparaître toutes les expressions à connotation raciale….

Mais dans leur immense majorité, les citoyens de ce pays se moquent de ces réformes à zéro centime d’euro, ce qui n’empêchera  pas l’homme de la rue peu ou pas informé, de voir dans l’Africain ou l’Afro descendant qui passe…

 

 « Un  Noir », faisant partie des «  gens de couleur » , au journaliste sportif, de désigner dans son reportage, «  le Noir de l’équipe », «  le Noir du barreau » chez les  avocats, cette belle « chanteuse Noire » dans le monde artistique  la ou le Ministre noir(e) au Gouvernement ,une présentation non exhaustive.

 

Bref, un besoin morbide de bien mettre en relief la différence entre l’Africain et l’Afro descendant, en lui « collant » une couleur de peau « imaginaire » marquant la différence et son infériorité supposée, par rapport à monsieur tout le monde de race indo européenne

 

…circulez, le compte est bon, il n’y a plus rien à voir…

 

… et moi je dis NON, à cet enfumage racial, une escroquerie intellectuelle de haut niveau…

 

… car en vertu de quel pouvoir, un pays peut modifier unilatéralement un marqueur de l’espèce humaine, remontant à la nuit des temps…

 

… en fait ce retrait de mot ,intéresse t-il l’Asiatique (jaune) et l’Amérindien (rouge)  qui font partie intégrante de notre Humanité mais dont l’appellation a disparu dans la mémoire commune, ne restent plus en lice que l’Indo européen et le  gre

 

 … c’est précisément à cette mouvance que s’adresse la réforme à deux balles, pour lui donner l’illusion de la fin des différences...

 

... que voici  venu le nouveau monde avec son partage de l’Egalité et la Fraternité

 

…oui, vraiment une drôle d'illusion…

 

…et pour un rappel utile de l’Histoire, la France en tant que Nation, a  fortement utilisé le concept de race pour justifier la Traite négrière et l’Esclavage, dans un contexte d’infériorité de l’Homme africain

 

...alors la fin du mot «  race » relève de la mystification pure et simple, dont Africains et afro descendants, devraient prendre garde, afin de ne pas sombrer dans la même naïveté que nos ancêtres....

 

...Que comme Césaire Aimé, nous pourrons dire avec  fièrté...

 

...Le Nègre vous emmerde...

Le  FAS... 

 

 

J’imagine que votre boîte est saturée en ce début d’année, et il ne me viendrait donc pas à l’idée d’y déposer un J’imagine que votre boîte est saturée en ce début d’année, et il ne me viendrait donc pas à l’idée d’y déposer un message qui soit dépourvu d’intérêt, ce n’est pas le genre de la maison comme chacun sait, alors après quelques considérations, je reviendrai sur l’essentiel.

Il est de bon ton, et d’une bonne tradition chaque année de formuler des vœux à l’intention de ses amis proches ou lointaines, à cette occasion il y a des souhaits constants qui sont avancés, emploi travail affaires famille amour santé forme etc., il m’est donc venu à l’esprit de créer un concept, le FAS…Famille Activités Santé…qui sont les paramètres du bonheur terrestre, et que chacun peut accommoder suivant son cas personnel.

Ainsi donc vous pouvez avoir un FAS en hausse, ou à la baisse, plat ou nul, et agir éventuellement sur un des volets indiqués, pour avoir un autre moral.

Alors dans ce contexte, je souhaite pour chacune et chacun, africain caribéen, et autre sympathisant à la cause du Monde Noir, un FAS toujours au zénith, à l’aube de cette année 2012, et nous en aurons bien besoin pour une période qui s’annonce mouvementée à bien des égards, et que ce message passe…

Ces considérations formulées, je reviens à l’essentiel pour rappeler que pour une nouvelle année c’est aussi, voici venu le temps de dresser des bilans sur les actions passées, de prendre des résolutions, les bonnes, d'établir des perspectives d’avenir, et pour nos communautés afro caribéennes elles sont multiples.

En premier lieu j’attacherais un prix immense à ce que nous nous respections, et que soit banni cet héritage colonial qui a consisté à dresser des barrières, faisant croire aux uns  aux autres, Nègres de la Caraïbe de l’Afrique des Amériques, que de fausses différences pouvaient se cultiver, créant ainsi un champs de mépris et de rejet, qui nous éloigne de toute forme de Solidarité collective et active,  facilitant depuis des siècles, les dominations de toute nature que nous subissons,  j’arrête là ce tableau et des autres qui en découlent,  laissant le soin à l’internaute d’établir sa propre analyse et bien entendu ses conclusions.

Pour ma part, devenu caribo- nationaliste, je partirai  caribo-nationalo- panafricaniste, n’ayant jamais varié dans mon discours au titre de ce combat politique, que chaque peuple quelle que soit la dimension de son territoire, a un droit inaliénable de s’assumer.

Dès lors je ne peux me satisfaire, ni du sort réservé à certains territoires de la Caraïbe et la Guyane,  du destin du Continent africain qui est la vitrine du Monde Noir, dans toutes ses composantes.

N’accordant aucun intérêt ou crédit aux débats sur l’assimilation, et les politiques d’intégration, vastes entreprises démagogiques qui révèlent que malhonnêteté intellectuelle et hypocrisie font bon ménage,  mon choix a toujours porté sur un large rapprochement des communautés afro caribéennes dans ce pays, c’est dans ce cadre que nous retrouverons une vraie solidarité fraternelle capable de nous éloigner des affres de l’individualisme occidental.

 Dans ce contexte, j’ai mis en ligne AFCAM, voilà  10 ans, très visité,  un site internet dédié au Monde Noir dans cette lutte pour sa dignité, et sur lequel votre serviteur ne manie pas la langue de bois, une façon pour moi de nous respecter.

Et donc 2012, année de tous les dangers, individuels et collectifs, crise,  trahison, rebondissement, coup de théâtre, abandon, frustration, déception, surprise, revirement, des cas de figure, des hypothèses touchant tous les domaines, dans une conjoncture universelle  avec ses incertitudes.

Alors, avec toute l'équipe d' AFCAM  un  FAS au beau fixe pour toutes et tous.

Retrouvez  l'affiche d'AFCAM pour JANVIER 2012  et un portrait de Dany Gisler Bebel , décédée,  grande intellectuelle militante afro caribéenne de la Guadeloupe , sans oublier que cette année marquera le 210è anniversaire de la mort de Louis Delgres tombé à avec ses compagnons de combat, refusant le diktat de Napoléon Bonaparte, voulant rétablir l'Esclavage en terre caribéenne, c'était un certain 28 Mai 1802 au regard duquel je reviendrai plus longuement en son temps.

Et bientôt en ligne...l’ OTANISME et sa vidéo

Léonce Lebrun

Informations supplémentaires