MOI2

 Le point de vue de Léonce Lebrun  

 

La bombe atomique

 

Depuis Adam et Eves Caên et Abel, donc la nuit des temps ,les hommes n’ont pas cessé de se battre en perfectionnant leur instrument de combat, pour débouher... 

...depuis le 20è sièle sur ce redoutable outil de destruction massive qu’est la  bombe atomique...

 

...,q’Albert Einstein et Robert Oppenheimerdeux éminents physiciens, se retounent dans leur tombe en contatant l’énorme  chienlit mondiale qu’a povoqué « l’appropriation monopolistique » de cette haute technologie

 

En effet, comme suite aux bombardements  des villes du Japon en Aout 1945 par les forces américaines, ce qui stratégiquement n’était pas nécessaire, tenant compte à cette période de l’état de faiblesse des armées nippones. qui sans doute étaient en voie de capituler...

 

.., nous avons assisté à un déferlement de propos indigestes, de mensonges et de gigantesques manipulations des opinions publiques …

 

… qui aura la plus « grande gueule » entre Américains, Français  à un degré moindre, Britaniques, pour intimider des ennemis potentiels supposés…Russes  Chinois et autres  partenaires de faiblesse

 

Bizarre, mais c’est ainsi quele Conseil de Sécuité de l’ONU  est composé notamment de 5 membres titulaires atomistes, avec droit de véto …

 

...les USA,  la République Populaire de Chine,  la France, la Fédération de Russie et la Grande Bretagne...

 

... que dans ce bassin de requins, d’autres Nations tombent dans l’eau, pour ne pas se laisser dévorer diplomatiquement...

 

...c’est le cas de l’Inde, du Pakistan, de la Corée du Nord, placés sous la surveillance subjectve de l’AIEAl’Agence internationale de l’Energie Atomiqueentièrement dévouée à la machine de domination occidentale...

 

...A ne pas oublier surtout l’Iran et l’Etat Hébreu, par  qui passent toutes les crises internationales  actuelles…

 

…avec une mention spéciale pour Israêl, bien  pourvu en ogives nucléaires non comptablisés officiellement, pratiquant une politique colonialiste et impéraialiste impitoyable au Proche -Orient en partiulier contre le peuple palestinien…

 

…mais qui joue à la grande victime du siècle, avec la  complicité de la France (auteur historique de la dissuasion nucléaire) et les Etats Unis pour empêcher l’Iran de disposer de l’arme atomique…

 

…une stratégie, un jeu dangéreux, stupide et mesquin, car en cas de conflit généralisé aucune Nation n’aura recours à l’arme atomique...

 

...qui est donc une dépense inutile, dont les sommes disponibles auraient servi à d'autres priorités du quotidien...

 

...mais quelle horreur, vous n'y pensez pas mon bon Monsieur, car dans un régime de monarchie républicaine, le monarque virtuel a besoin de cet instrument de prestige...

 

...pour justifier de sa verticalité vis à vis de son peuple...

 

... soit, mais Américains et Européens ne feront pas le poids face à la puissance de la machine de guerre russe et  chinoise…

 

...Alors que les Occidentaux cessent de manipuler leurs opinions respectives, avant que ne rentre tôt ou tard dans ce bal des maudits...

 

...un mastodonde non désiré mais redoutable de notre Monde

 

…et gare à l’armaggédone

La Conférence de Genève

 

 

Plus qu’un long discours, le transfert du message joint ci-dessous, vous donne une idée dans mon implication au titre de cette journée historique, réunissant sur un même plateau de conférence, en terre helvétique, la fille du Maître, et l’un de ses fervents disciples.

 

Néanmoins, je concède une courte synthèse à l’intention des absents(es) qui par définition dit-on, ont toujours tort…

 

Dans le train qui me ramène tardivement vers Lyon, par une nuit de -10°, comme dans un rêve, je fais rapidement un retour sur le passé pour me convaincre que tout est dit et fait, j’ai accompli ma part du job en contribuant pour partie à la rédaction du scénario virtuel, que le casting sera mis en place par les futures génération montantes, et que dès lors je pouvais prendre congé de cette belle planète qu’est la terre, avec un bilan pas trop négatif…

 

Mais rapidement je me ravise, en revoyant…/

-cette jeune étudiante africaine du Tanzanie, qui m’avoue tout le plaisir qu’elle a eu à m’écouter, en me promettant que dès la fin de son cycle universitaire, elle retournera en Afrique, pour être utile à son pays…

 

- cette Martiniquaise résidant à Genève, qui me dit tout l’honneur de m’avoir connu, et sa fierté, d’être martiniquaise en terre helvétique.

enfin cet homme africain d origine d’un certain âge, me déclarant que l’Afrique et le Monde Nègre ont besoin des personnes de ma trempe… etc. .

 

Face à cette avalanche de louange, il convient d’avoir la tête froide, de garder les pieds sur terre, car notre combat est dur et long, qu’un fait certain je ne verrai la fin du film, dommage.

 

Alors que s’est il passé à Genève pour que l’auditoire soit enthousiasmé…

Effectivement, durant le temps imparti, j’ai, d’une façon implacable, déroulé avec précision et conviction l’Histoire de notre belle Caraïbe, de la révolte de Saint Domingue (1791) au triomphe haïtien de 1804.sur le corps expéditionnaire napoléonien , du drame de 1802 à la Guadeloupe, sans oublier les pièges de 1848, avec cette pseudo abolition, la loi assimilationniste de 1946, et l’échec du vote populaire guyano -

martiniquais du 10 Janvier 2010…

 

Pour le Continent africain, un drame permanent passant par le partage de Berlin de 1885, qui a vu certaines nations de l’Europe se servir sans vergogne, la longue période de l’indigénat, la fausse décolonisation de 1960, couronné par un constat d’échec sans appel en 2010…

 

Débats, questions, pourquoi, comment, ont fini par convaincre les suisses venus nombreux pour la circonstance, de la dure réalité du Monde Nègre, toutes catégories confondues, en ce 21 è siècle…

 

L’assemblée nombreuse, en une parfaite communion avec les intervenants,a compris que je ne m’étais pas déplacé à Genève pour raconter FANON, mais pour faire vivre et pérenniser sa pensée.

 

 

Enfin, je n’ai pas manqué d’avouer aux genevois et autres, que ma performance en revient et est dédiée à ma grand-mère, cette belle et superbe négresse de neuf enfants, qui dans sa jeunesse a dû faire tourner plus d’une tête, n’avait pas fait "sciences po", mais douée d’un extraordinaire bon sens pour son époque, une nationaliste née. 

Grand-mère aurait 119 ans et me manque toujours terriblement.

Léonce Lebrun

Vidéo de la Conférence, clickez sur le lien...http://vimeo.com/63839557

Informations supplémentaires