MOI2

 Le point de vue de Léonce Lebrun  

 

La bombe atomique

 

Depuis Adam et Eves Caên et Abel, donc la nuit des temps ,les hommes n’ont pas cessé de se battre en perfectionnant leur instrument de combat, pour débouher... 

...depuis le 20è sièle sur ce redoutable outil de destruction massive qu’est la  bombe atomique...

 

 

..., q’Albert Einstein et Robert Oppenheimer, deux éminents physiciens, se retounent dans leur tombe en constatant l’énorme  chienlit mondiale qu’a povoqué  « l’appropriation monopolistique » de cette haute technologie

 

En effet, comme suite aux bombardements  des villes du Japon en Aout 1945 par les forces américaines, ce qui stratégiquement n’était pas nécessaire, tenant compte à cette période de l’état de faiblesse des armées nippones. qui sans doute étaient en voie de capituler...*

 

.., nous avons assisté à un déferlement de propos indigestes, de mensonges et de gigantesques manipulations des opinions publiques …

 

… qui aura la plus « grande gueule » entre Américains, Français  à un degré moindre, Britaniques, pour intimider des ennemis potentiels supposés…Russes  Chinois et autres  partenaires de faiblesse

 

Bizarre, mais c’est ainsi quele Conseil de Sécuité de l’ONU  est composé notamment de 5 membres titulaires atomistes, avec droit de véto …

 

...les USA,  la République Populaire de Chine,  la France, la Fédération de Russie et la Grande Bretagne...

 

... que dans ce bassin de requins, d’autres Nations tombent dans l’eau, pour ne pas se laisser dévorer diplomatiquement...

 

...c’est le cas de l’Inde, du Pakistan, de la Corée du Nord, placés sous la surveillance subjectve de l’AIEAl’Agence internationale de l’Energie Atomiqueentièrement dévouée à la cause hégémonique de la mouvance occidentale...

 

...A ne pas oublier surtout l’Iran et l’Etat Hébreu, par  qui passent toutes les crises internationales  actuelles…

 

…avec une mention spéciale pour Israêl, bien  pourvu en ogives nucléaires non comptablisés officiellement, pratiquant une politique colonialiste et impéraialiste impitoyable au Proche -Orient en partiulier contre le peuple palestinien…

 

…mais qui joue à la grande victime du siècle, avec la  complicité de la France (auteur historique de la dissuasion nucléaire) et les Etats Unis pour empêcher l’Iran de disposer de l’arme atomique…

 

…une stratégie, un jeu dangéreux, stupide et mesquin, car en cas de conflit généralisé aucune Nation n’aura recours à l’arme atomique...

 

...qui est donc une dépense inutile, dont les sommes disponibles auraient servi à d'autres priorités du quotidien...

 

...mais quelle horreur, vous n'y pensez pas mon bon Monsieur, car dans un régime de monarchie républicaine, le monarque virtuel a besoin de cet instrument de prestige...

 

...pour justifier de sa verticalité vis à vis de son peuple...

 

... soit, mais Américains et Européens ne feront pas le poids face à la puissance de la machine de guerre russe et  chinoise…

 

...Alors que les Occidentaux cessent de manipuler leurs opinions respectives, avant que ne rentre tôt ou tard dans ce bal des maudits...

 

...un mastodonde non désiré mais redoutable de notre Monde

 

…et gare à l’armaggédone

Hommage Frantz FANON

 

 

 

« Chaque génération doit dans une relative opacité découvrir sa mission, la remplir ou la trahir » Les damnés de la terre Frantz FANON,

  

                                                    Hommage à Frantz FANON

  

 Le 6 Décembre 1961, disparaissait à New-York  des suite d’une longue maladie, Frantz Fanon, l’un des hommes les plus brillants que le 20 siècle ait connu, pour la dimension de sa pensée politico-philosophique, au service de la dignité du Monde Nègre, contre toutes les formes d’humiliation, de colonialisme, et d’impérialisme que nos peuples ont connu, au profit des seuls intérêts de l’Occident.

En cette période du 50è anniversaire de la mort de FANON, je retiens de cet homme la logique de la pensée, et la logique de l’action.

Pour le 6 Décembre 2011 FANON ne bénéficiera pas de discours officiels, de dépôt de gerbes, autres tralala et flonflon, considéré comme un traitre, un renégat  dans certains milieux bien pensant, dont pour la petite histoire je rappelle qu’il a combattu sur les fronts aux cotés  des alliés occidentaux, lors du conflit 1939-1945.

Il est à noter ,que même le gouvernement algérien n’aura pas suivi ma démarche d’internationaliser cette commémoration, mais si mes informations sont crédibles, la diplomatie souterraine a joué son rôle destructeur , une problématique qu’il conviendra d’analyser en d’autres circonstances.  

Peu importe, ce n’est pas ce que pensent les autres, mais ce que nous les Nègres nous pensons, sachant que l’Histoire est souvent porteuse de subjectivité, rédigée par les vainqueurs du moment.

Alors si certains contemporains l’ont déjà banni, dans un contexte sectaire et partisan, que retiendra l’Histoire, celle objective, de Frantz  Fanon /

       le médecin psychiatre de formation, avec ses méthodes révolutionnaires de traitement des patients à Blida ( Algérie)

l’écrivain à succès qui dans "Peau Noire et masques blancs" à mis en évidence l’incohérence comportementale, et la dépersonnalisation des membres de nos communautés victimes de la pensée assimilationniste du système colonial

le militant politique indépendantiste, engagé auprès des combattants algériens en lutte armée pour la reconnaissance de la  souveraineté de leur pays…

Les internautes qui connaissent ma pensée politique depuis fort longtemps savent à l’évidence que je ne suis pas tombé dans le paragraphe 2.

Autrement je passerais du bon temps sur nos plages de la Martinique, entrepreneur zélé, placé sous la tutelle financière des békés de l’Ile ou, fonctionnaire affidé, avec  40% de vie chère et tous les avantages colonialistes exorbitants... pour le maintien d’un drapeau…

...Un drapeau qui coûte cher aux contribuables pour me bloquer dans le système, un bien triste parcours, un destin de misère…

Oui mais un autre destin qui me permet ce jour de faire connaître à toute la planète grâce à internet , ce héros, notre héros…Frantz Fanon…

Précisément en évoquant le destin je redis que l’homme ne naît pas…

     Nationaliste

     Indépendantiste

     Révolutionnaire

      Panafricaniste

     Anarchiste…

J’ajoute en reprenant la pensée d’un éminent homme politique disparu, que "la culture est ce qui reste quand on a tout oublié", en la complétant par… "sauf l’essentiel".

Effectivement, l’appropriation, et l’installation dans l’un de ces concepts rappelés ci-dessus, quelle qu’en soit la nature, est le résultat de longues observations, de recherches, d’études pointues ,qui autorise à toute personne avertie, de prendre position en se déterminant en toute connaissance de cause.

Ainsi donc pour conforter cette analyse, le parcours de FANON est exemplaire, au regard duquel faut-il le rappeler, l’homme a terminé le conflit 1939-1945, blessé, dans le camp des alliés occidentaux, il ne peut donc être taxé ni de déserteur, de collaboration avec l’ennemi nazi, il est originaire de la Caraïbe, et n’a pas chanté…"Maréchal nous voilà", dont beaucoup d’autochtones de l’époque considérée ne peuvent revendiquer ce loyalisme…

 

A ce stade de sa vie FANON a observé, pris des notes, relevé les incohérences du système, pour plus tard le combattre.

Par la suite, après de brillantes études suivies à la Faculté de médecine de Lyon, l’une des meilleures d’Europe, il devient médecin psychiatre, une spécialité ô combien difficile et recherchée.

C’est donc pour FANON, la voie royale, et la promesse d’une existence de rêve, sous le soleil de son beau pays, la Martinique…

Il est incontestable, que l’homme avait tout le profil pour diriger le Centre de psychiatrie de… l’unique sur le territoire, que les Martiniquais connaissent bien, et finir sa carrière professionnelle en qualité de Directeur Général dans un ministère, au service de l’Etat.

Oui mais, qu’a retenu FANON à l’occasion de ses observations/

    Des  Africains acheminés en Europe au titre de la deuxième guerre mondiale pour se battre au nom de la liberté, alors qu’ils sont des indigènes colonisés, privés de Liberté…

    Des caribéens et autres ressortissants de territoires dits outre mer, écrasés mentalement par l’assimilation, incapables d’assumer leur destin dans le cadre de pays souverains...

Bref, un Monde Noir mis sous tutelle… et de vous à moi, je subodore que si FANON, présent sur le territoire martiniquais avait tenté de mettre en pratique ses idées indépendantistes, il eût connu sans nul doute  le même sort tragique que le brillant et charismatique afro américain, MALCOM Xou avant lui le courageux journaliste martiniquais ALIKER abattus par des négrillons de service pour un plat de lentilles…

 Alors  suivant le destin ,toujours lui, FANON a suivi sa logique politique en se mettant au service de la rébellion algérienne, un fantastique exemple de courage et d'abnégation...

Et bien ,dans un contexte virtuel, je me suis souvent fait fusiller sur la toile pour haute trahison dans mes fictions, un mode de pensée, digne réincarnation de la glorieuse civilisation romaine, au regard de laquelle je dis que si ROME fut grand, ROME sombra… chaque cochon a son Samedi…

Pour clore cet hommage je vais terminer par des propos prémonitoires , que FANON aurait pu tenir  ou avoir du plaisir à entendre…en ma qualité de chef suprême fictif de la rébellion victorieuse…

               …  Soldats…

                … Hommes de troupe, sous- officiers, officiers, officiers supérieurs, officiers généraux…

                  Je vais devoir vous quitter, en remettant le Pouvoir , aux autorités civiles incarnées par le Gouvernement provisoire de la république martiniquaise, en exil à Kyston (Jamaïque )

 Ce gouvernement m’avait confié la lourde mission de créer les conditions d’un soulèvement populaire politiquement et militairement encadré, qui devait conduire vers une guerre pour l’indépendance de ce pays, c’est chose faite…

  J’ai donc achevé  avec vous ce combat, auréolé de panache et n’ayant pas une conscience de dictateur, je fais déposer les armes et  remets ce commandement qui m’a donné tant de joie au service de cette jeune nation.

 Nous laissons une Martinique, debout, indépendante, souveraine,  espérant que  ses dirigeants de demain, garderont pour nos enfants, le cap du progrès, et de la responsabilité, dans l’exercice de leurs  fonctions politiques…

                    Adieu mes amis, que le ciel vous protège...

                    Vive la Caraïbe…

                    Vive la République de la Martinique…

Léonce Lebrun

Informations supplémentaires