MOI2

 Le blog de Léonce Lebrun

Drôle de monde dans lequel nous vivons, un monde  où la Démocratie, ne fait pas bon ménage avec l’éthique et la déontologie, il suffit pour une chapelle de ramasser la mise, que dis-je le pactole du Palais Bourbon ave à peine 20% du corps électoral...

Car Il a fallu la maladresse d’un courant, et une chance extraordinaire, pour  rétablir la Bourgeoisie dans toute sa splendeur, sous couvert d’une habile monarchie républicaine.

Oui mais dans tout ce climat idyllique, il y a une masse qui attend son heure pour renverser la table, par tous les moyens, y compris un remake à la mode de la Commune de Paris (1871) alors là, il n’y aura pas de Versaillais pour sauver la mise, car l’Histoire m’a appris qu’on avait toujours tort d’abuser du peuple,...dure sera la chute... 

Edouard Glissand, premier anniversaire 

 

 

Le 3 Février 2011, Edouard Glissand quittait notre planète pour une destination inconnue, et pour la circonstance, Ernest Pépin, écrivain et Directeur des Affaires culturelles au Conseil Général de la Guadeloupe, avait composé un poème en hommage à Glissand, que je me fais un devoir de rediffuser ce jour, premier anniversaire en attendant l’exposition qui lui sera consacrée à Lyon du 5 au 17 Mars 2012 prochain, portant sur sa vie et la carrière littéraire de l’écrivain disparu.

Je n’ai pas toujours partagé certains points de vue de  Glissand,  en particulier l’antillanité, qui lui-même avait pris ses distances au regard des thèses de feu Aimé Césaire sur l’avenir politique de la Martinique, ainsi va le combat des idées...

 Mais j’ai toujours gardé un grand respect pour cet homme qui avait été expulsé de son pays dans les années 1960, en raison de ses convictions nationalo-indépendantistes, par un préfet disposant des pouvoirs de consul romain, en vertu d’une ordonnance scélérate du 15 Octobre 1960.

 Dans ma courte existence, j’ai relevé  que la vie est un grand théâtre qui malheureusement, accepte peu d’acteurs  sur sa scène, mais elle vaut la peine d’être vécue, car heureux les privilégiés qui auront découvert leur idéal et l’accomplir avec courage et intelligence, malgré les aléas incontournables du quotidien, suivant la pensée de Frantz Fanon.

Frantz Fanon précisément ,avec une journée spéciale en son hommage ce Samedi 4 Février  à Genève (Suisse) au titre de laquelle j’interviendrai avec la thématiqueFanon le révolutionnaire, un certain regard sur la Caraïbe…

Léonce Lebrun

 

Informations supplémentaires