MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

 

Le Communautarisme

 

Pour qui sonne le glas, ce titre  de l’excellent roman de feu Ernest Emilegay,brillant écrivain  américano -cubain qui nous a projeté dans l’enfer de le guerre civile espagnole -1936-1939, gagnée par les nationaliste, que le 20ème siècle a connue depuis la guerre de cessession américaine de 1860 à1865 remportée par les yankee du Nord…

 

et si nous ne prenons pas garde  ,un tel scénario catastrophe n’est pas exclu à terme en terre française de l’Europe…

 

…car depuis quelque temps nous assistons à un déchainent de comportements  et de propos qui frisent l’intolérance, rapportés sans discernement par des média affidés au Pouvoir en place…

 

… des adversaires politiques sont traités comme des ennemis de la République…

 

… bref, silence dans les rangs, on ne veut voir qu’une seule tête, aucune opposition n’est tolérée…

 

…les races n’existent pas (version française) mais dans les médias on insiste particulièrement sur l’aspect physique de certaines personnes, l’écrivain « noir » l’avocat « noir » l’artiste « noir » pour sans doute marquer la différence, une supériorité supposée de l’indo européen …pitoyable…

 

…allons donc, que l’on cesse  de considérer  les Africains et autres afrodescendants comme des zombis …

 

… et voilà  qu’après avoir dénié aux masses le droit de contester la gouvernance de minorités privilégiées, en les refoulant dans une opposition insultante dite populiste…

 

… on ne reconnait pas  le droit à certaines minorités ethniques de se regrouper pour échapper dans ce pays, avec un climat d’arrogance et d’intolérance, en les cantonnant dans le concept de communautarisme

 

mais au fait de quoi s’agit-il….

 

 …immigration, communautarisme insécurité …

 

 …un triptyque  inconcevable et inacceptable dans une Société, une  Nation de civilisation...

 

wwwxxxwwwxxxwwwxxx la suite , prochainement 

 

San José

 

San José est la capitale et la plus grande ville du Costa Rica Elle est également la capitale de la province de San José.
Fondée en 1738, la ville devient capitale du Costa Rica en 1823 à la place de Cartago.

La population de la municipalité de San José -canton de San José- était estimée à 352 366 habitants au 30 juin 2008. Selon les nations unies, l'agglomération urbaine de San José concentrait 1 284 000 habitants en 2007 soit environ 29% de la population totale du Costa Rica.

Géographie

La ville est située au centre du pays, sur le plateau de la Vallée Centrale. Elle est distante de 130 kilomètres de Puerto Limón sur la côte caribéenne et de 115 kilomètres de Puntarenas sur la côte pacifique.

Histoire

Devise et héraldique

La devise de San José, qui figure sur son blason, est Ad melioram, signifiant littéralement Au mieux, ou Vers le progrès.
Le blason est composé d'un écu avec une étoile d'argent sur champ d'azur, évoquant les premières armoiries du Costa Rica, et une bordure rouge afin que l'écu comporte les trois couleurs nationales

Des ornements extérieurs figurent sous l'écu, deux branches de caféier en fruit entrelacées rappelant que San José fut le berceau de cette culture. En haut, une devise d'or où figure Ad melioram en lettres d'azur, indiquant l'esprit progressiste de la ville.

XVIIIe siècle

La première implantation permanente à l'emplacement de San José a lieu en 1737 sous le nom de La Boca del Monte de Curridabá.

XIXe siècle

San José devient la capitale du Costa Rica en 1823. En effet, Cartago, qui est jusqu'alors la capitale, a apporté son soutien à une adhésion à l'Empire mexicain prôné par le général Iturbide et c'est donc logiquement qu'elle est destituée de son statut après la victoire des indépendantistes en 1823, au côté desquels s'est rangée San José.

Administration

Le maire actuel de la ville est Maureen Clarke -PLN- qui a succédé à Johnny Araya Monge -PLN- maire de 1991 à 2008. En effet, après que celui-ci eut manifesté son intention de de présenter aux élections présidentielles de 2010, c'est sa suppléante qui a pris sa place pour qu'il puisse préparer sa campagne.

Démographie

Population du canton de San José aux derniers recensements /

Selon l'INEC, la population du canton de San José au 30 juin 2008 est estimée à 352 366 habitants.

Culture et patrimoine

Musées

Musée de l'Or , il constitue certainement l'un des plus beaux joyaux de l'Amérique latine avec ceux de Bogota en Colombie et de Lima au Pérou.

Musée de Jade , il constitue la plus grande collection de jade précolombienne du continent américain.

Musée National ,  on y trouve notamment une salle consacrée à la civilisation costaricienne qui raconte l'histoire du pays et une salle qui rend hommage au Prix Nobel de la Paix reçu par le Président Oscar Arias Sanchez en 1987. Le musée contient aussi de nombreuses pièces d'art sacré et des objets précolombiens Il est la mémoire du pays.

Édifices civils

La Esmeralda à San José est le lieu où les hommes viennent chercher les trios ou les mariachis pour donner la sérénade à leur femme ou fiancée. À partir de 23 heures il est possible d'y profiter de la musique jouée par les trios qui attendent les clients.

Le Théâtre national est probablement l'édifice dont les Costariciens sont le plus fiers. Dans cette salle de spectacle, la plus grande du pays, ont lieu les plus importants événements de la nation.

Inauguré en 1897, le théâtre national fut construit parce que, sept ans plus tôt, une célèbre cantatrice dût renoncer à donner une représentation faute d'un lieu approprié. Il fut entièrement restauré après le tremblement de terre de 1992.

Édifices religieux

Cathédrale - Catedrál Metropolitana-

Église de la Grâce -Iglesia La Merced-

Église de la Solitude -Iglesia La Soledad-

Divers

Parmi les quartiers de San José, Barrio Amon et Barrio Otoya sont parmi les plus anciens. Le parc zoologique Simon Bolivar, dans le Barrio Otoya, contient de magnifiques arbres centenaires.

Le Mercado Central et le Mercado Borbon proposent fruits et légumes, objets en cuir en bois.

Informations supplémentaires