MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

 

Le Communautarisme

 

Pour qui sonne le glas, ce titre  de l’excellent roman de feu Ernest Emilegay,brillant écrivain  américano -cubain qui nous a projeté dans l’enfer de le guerre civile espagnole -1936-1939, gagnée par les nationaliste, que le 20ème siècle a connue depuis la guerre de cessession américaine de 1860 à1865 remportée par les yankee du Nord…

 

et si nous ne prenons pas garde  ,un tel scénario catastrophe n’est pas exclu à terme en terre française de l’Europe…

 

…car depuis quelque temps nous assistons à un déchainent de comportements  et de propos qui frisent l’intolérance, rapportés sans discernement par des média affidés au Pouvoir en place…

 

… des adversaires politiques sont traités comme des ennemis de la République…

 

… bref, silence dans les rangs, on ne veut voir qu’une seule tête, aucune opposition n’est tolérée…

 

…les races n’existent pas (version française) mais dans les médias on insiste particulièrement sur l’aspect physique de certaines personnes, l’écrivain « noir » l’avocat « noir » l’artiste « noir » pour sans doute marquer la différence, une supériorité supposée de l’indo européen …pitoyable…

 

…allons donc, que l’on cesse  de considérer  les Africains et autres afrodescendants comme des zombis …

 

… et voilà  qu’après avoir dénié aux masses le droit de contester la gouvernance de minorités privilégiées, en les refoulant dans une opposition insultante dite populiste…

 

… on ne reconnait pas  le droit à certaines minorités ethniques de se regrouper pour échapper dans ce pays, avec un climat d’arrogance et d’intolérance, en les cantonnant dans le concept de communautarisme

 

mais au fait de quoi s’agit-il….

 

 …immigration, communautarisme insécurité …

 

 …un triptyque  inconcevable et inacceptable dans une Société, une  Nation de civilisation...

 

wwwxxxwwwxxxwwwxxx la suite , prochainement 

 

Les jeux ne sont pas faits

 

 

Cessons de nous perdre en remerciement non fondé pour une décision politico historique qui démontre à l’évidence que le pouvoir acculé, n’entend cependant rien cédé au regard de son passé esclavagiste…

…Un peu de recul, nous sommes le 21 Mai 1981, le nouvel élu de l’Exécutif à l’occasion de sa courte visite inaugurale au Panthéon, envoie un signe fort en direction des autochtones…

… Mettant en lumière les heures sombres de l’Histoire de ce pays, lire dans Chroniques, archives chroniques, un long combat, -Au revoir Monsieur Mitterrand-… 

… Il eut fallu dès ce rappel, battre le fer au niveau de l’Etat pendant qu’il était encore temps…

…Mais ont-ils vraiment entendu à l’époque, eux à qui on avait toujours martelé que leur nation était un modèle en matière des droits de l’homme, rude coup pour ce revers de l’Histoire…

…Car en réalité nos hôtes considèrent que cette tragédie ne les concernent pas, et qu’ils ont envie de tourner au plus vite la page, comme semble l’indiquer les enquêtes d’opinion., bonjour le devoir de mémoire…

…Alors sous couvert de rallier un large -consensus national- proposer une date de commémoration qui n’a aucune signification pour les victimes de l’Esclavage et ses descendants que nous sommes…

… Relève de la naïveté affective, pour le moins, sinon une faute politique qui ne fait pas honneur au Monde Noir, lire dans Editorial, -Notre Drame-…

…Ayant connu, la traite négrière, l’Esclavage hier…

… Lire dans Dossier -Les conséquences de l’Esclavage-…

… La colonisation, l’assimilation et autre intégration de nos jours, sans oublier ce nouvel impérialisme qui étrangle l’Afrique, par voie de francophonie, bientôt en ligne…

…Et de coopération, le mal est trop profond, pour accepter ce besoin d’oublier qui transpire dans les propos.,,

…Les jeux sont donc loin d’être faits, qu’on se rappelle, dans les années 1960, les Afro Américains se battant pour l’égalité des droits, ont eu raison sur le plan juridique certes…

…Mais le regard de la majorité indo européen a-t-il changé vis-à-vis d’eux plus de quarante ans après, je n’en suis pas convaincu, alors…

…Les jeux sont loin d’être faits.. 

Léonce Lebrun

Informations supplémentaires