MOI2

 Le blog de Léonce Lebrun  

 

Ce n’est pas parce qu’on est né en Afrique assorti d'une "peau foncée" que l’on peut se déclarer être un Africain voir même de Nègre

...Car Africain et Nègre sont des valeurs qui portent en elles, l’Honneur,la Dignité d’une Race, et comme dirait Fanon, un idéal  qu’on assume ou que l’on trahit.

Et le déplacement en terre africaine de ce Roi soleil sans couronne avec ces échanges plus que douteux au Burkina Faso  et en Côte d’ivoire, ont apporté la preuve que l’homme de ce Continent, et ses diasporas en Europe, ne sont pas rentrés dans le périmètre de la conquête, pour le plus grand bonheur des Occidentaux.

La menace

 

Avant de poursuivre je voudrais rendre hommage à un occidento-africain, qui de son vivant , et en raison de ses thèmes de combat, avait constitué une menace pour certains dirigeants politiques de l’Afrique. 

 Mettant en cause leurs relations étroites avec l’argent et l’exercice du pouvoir exécutif d’une part , et leur inféodation trop marquée avec l’Occident, et certaines puissances coloniales par ailleurs..  

En fait l’homme a toujours constitué une menace pour ses semblables, une conception de la vie qui remonte à la nuit des temps.

Une remontée dans L’Histoire

La bible nous apprend qu’à l’aube de l’Humanité, deux frères Abel et Caen, disposaient de tout pour mener une existence longue et paisible, mais voilà, Caen pris de jalousie vis-à-vis de son jeune frère, estima qu’il représentait une menace pour lui, il le tua, dès lors était scellé notre destin

Plus tard, toute cohabitation entre Egyptiens et Hébreux fut impossible, ces derniers représentant une menace durent fuir, à la recherche d’une terre promise, sous la conduite d’un certain Moïse.

Nous n’étions pas au bout de nos surprises, car à ces mêmes hébreux avait été promis un sauveur, qui viendrait les délivrer de la domination de l’occupant romain.

Cet homme naquit en Palestine précédé de sa réputation, et les dirigeants de l’époque estimant que l’enfant constituait une grave menace pour leur pouvoir, firent massacrer tous les nouveaux nés males de la localité de Bethléem venus au monde à la même période, auquel il échappa.

Qu’à cela ne tiennent, plus tard ils prirent leur revanche sous le règne de Tibet, empereur romain, le sauveur promis pour eux n’étant pas au rendez-vous, nous connaissons la suite, avec notamment la destruction du temple de Jérusalem, en l’an 70 après J.C.

On ne peut pas être surpris qu’au seizième siècle les Espagnols, très catholiques, arrivés en terre d’Amérique, décidèrent de massacrer tous les premiers occupants, les Indiens qui constituaient pour eux une menace, dans la suite de leur soif de conquête territoriale, et du pillage des ressources de cette terre nouvelle.

Mais comme ces européens étaient inaptes au travail de la terre, les indiens exterminés, ils durent se rabattre sur un nouveau mode de main d’œuvre avec des hommes venus d’ailleurs.

Ainsi étaient nés la traite négrière, et l’Esclavage transatlantique, qui durant les seizième au dix-neuvième siècle permirent à des nations de conforter le bien être de leur population grâce à cette nouvelle exploitation de l’homme par l’homme.

Sous fonds de racisme, de mercantilisme, et de soit disant civilisation aidé en cela par un catholicisme bien aveugle et tolérant.

Ces femmes et ces hommes déracinés, ne constituaient pas une menace, loin s’en faut, naïfs comme toujours, non armés et bien encadrés par des religions de tous ordres.

Mais voilà, certains décidèrent par la ruse ou tout autre moyen de recouvrer la liberté, et devant cette menace, une nation au service des maîtres élevait la pratique esclavagiste au niveau d’une institution, par un édit royal de 1685, était né le Code Noir.

Ce qui n’empêcha pas les esclaves de Saint Domingue d’enfoncer le Système, obligeant la Convention de limiter la généralisation de cette menace de liberté touchant les autres colonies, par ce premier décret abolitionniste de Février 1794.  

Cette mesure fut de courte durée, dès lors que constituant une menace pour ce sacro-saint de la  République une et indivisible  elle fut remise en cause par Napoléon Bonaparte, qui en Mai 1802 rétablissait l’Esclavage.

Entraînant à cette occasion le massacre de milliers de civiles à la Guadeloupe , où s’illustrèrent les Ignace, et Delgrès entre autres, ardents défenseurs de la liberté, mais absents des manuels scolaires du pays militant des droits de l’homme .  

Dans la foulée, il dépêcha un armada à Saint Domingue, pour imposer le nouvel ordre esclavagiste, mais sous la conduite des hommes tels que Toussaint Louverture puis Dessalines, le territoire sorti vainqueur.

Mais, cette première République haïtienne proclamée le 1è Janvier 1804, constituait déjà une menace pour l’Occident, qui mit tout en œuvre pour mettre en difficulté son fonctionnement.

 Aux fins de démontrer par la suite que l’homme noir était en général incapable de s’assumer, pour poursuivre une politique impérialiste, et colonialiste sans partage sur ces peuples.

Cependant, le destin étant ce qu’il est, devenu une menace pour les peuples de l’Europe, Napoléon fut écrasé militairement par une coalition, et exilé à l’Ile de Saint Hélène, la chute était consommée.  

A la Martinique, en ce mois de Mai 1848 , l’insurrection généralisée était certaine, alors devant cette menace que représentait le besoin de liberté de la population de l’Ile, le gouvernement provisoire du pays occupant s’empressa par un simple décret d’Avril 1848 de mettre fin aux pratiques esclavagiste.

Car il n’était nullement certain que cette mesure serait adoptée au plan législatif, par une assemblée nationale réunit à cette effet.

Les temps modernes

La menace est plus que jamais d’actualité, elle a simplement changé de contenu, habillée de diplomatie, pour rejeter la responsabilité toujours sur l’autre.

Ainsi donc, depuis la fin de la deuxième guerre de 1939 à 1945, le Monde a vécu sur la base d’une menace permanente dénoncée par les uns et les autres, en particulier les grandes nations en fonction de leurs intérêts propres, et on verra par la suite que ce ne sont pas » ceux qui crient au loup » qui sont les plus à plaindre.

 En effet après avoir ouvert l’ère de l’utilisation de l’énergie atomique à des fins militaires instrumentalisées sur le Japon les 6 et 8 Août 1945, les Etats-Unis d’Amérique ,USA qui voudraient garder le monopole de cette arme de destruction massive, redoutent l’avancée du communisme, sous la roulotte de l’URSS, qu’ils considèrent comme une menace pour l’Occident.

Pour endiguer cette menace, les Américains créeront l’OTAN une organisation de défense de l’Atlantique Nord à laquelle seront associés certaines nations de l’Europe de l’Ouest, le Canada et la Turquie, soient 15 pays formant le groupe des  Alliés 

Face à cette menace l’Union Soviétique mettra en place son propre dispositif de riposte sous le couvert du Pacte de Varsovie, avec des pays satellisés, dont une telle situation a été rendue possible au regard des accords de Yalta de 1943, réunissant Américains Britanniques, et Russes.

 Dans ce contexte, le monde a vécu sous le régime dit de la  guerre froide , jusqu’à l’écroulement de l’empire soviétique dans les années 1980 .

 Mais néanmoins nous avons connu une paix relative, en raison d’un équilibre de la peur qui s’était installé, chacun des belligérants potentiels, ayant compris que l’utilisation de l’arme nucléaire par quiconque entraînerait une riposte immédiate et irréversible, avec les conséquences que l’on peut subodorer pour l’environnement et le destin de notre planète.

 Du reste, à part quelques escarmouches, et notamment la crise américano-russe- cubaine de 1959, dont les américains voulaient mesurer la capacité des russes, les deux grands se sont toujours affrontés par pays interposés, utilisant des théâtres d’opération en Amérique du Sud et en Afrique.

 C’est ainsi que l’instauration d’un régime démocratique au Chili en 1973, d’inspiration social-démocrate, a constitué une menace pour les Etats-Unis, qui ont instrumentalisé un coup d’état qui a plongé ce pays dans un système despotique et fasciste, jusqu’en 1990.

 Entre temps l’arrivée de Patrice Lumumba au Congo sur la scène politique au début des années 1960, avait constitué une menace, pour les occidentaux qui redoutaient le discours plein d’africanité, et de panafricanisme de cet homme.

 Alors ils l’ont fait supprimé, dans un scénario dont personnes ne peut ignorer de nos jours le rôle prééminent des Américains et leur service de renseignement, le Control Intelligence Agency ou , CIA avec des complicités autochtones, il va s’en dire.

 Je note au passage, que l’un des alliés de l’OTAN avait dès 1960 décidé de se retiter de l’Organisation, estimant qu’il pouvait se doter de sa propre force nucléaire, ainsi était née la stratégie de la dissuasion, qui est en fait un instrument de diplomatie, engageant à lui seul une part importante du budget de défense du pays concerné.

 Alors que la menace supposée soviétique a disparu, logiquement l’OTAN aurait dû être dissoute, or en n’en prend pas le chemin cet instrument militaire s’étant octroyé de nouvelles missions dont on ne mesure pas encore toutes les conséquences à terme, en somme une nouvelle menace pour notre planète qui pourrait se passer de gendarme.

 De nos jours

Depuis la chute du mur de Berlin en 1989, le Monde semblait s’installer dans un ère de paix relative, mais se fut de courte durée, dès lors d’une part que l’OTAN est toujours en place, et que d’autre part les Occidentaux ont récupéré cet épisode de l’Histoire de l Humanité comme une victoire du libéralisme, leur autorisant à prendre une place disproportionnée dans la marche des affaires.

 C’était une erreur fondamentale d’interprétation et de jugement dont on n’a pas fini de mesurer les conséquences

 Et tout d’abord la CHINE, pour laquelle dans les années 1970, un écrivain aujourd’hui disparu, avait prévu un grand avenir, dans un ouvrage à fort tirage

 A l’époque on scanda à l’utopie, mais quelques 20 ans après ce géant asiatique est devenu une menace pour l’Occident, en raison de son potentiel économique et militaire.

 Ensuite quand une nation consomme à elle seule 40% de l’énergie produite sur la planète alors sa population représente moins de 6% du Globe, acceptera-t-elle de réduire cette part exorbitante, au risque de plonger ses nationaux dans une forme de précarité.

 Alors si l’épisode du Wall Trade Center a permis aux Etats-Unis de montrer leur force de frappe en Afghanistan, par contre l’Irak constituait-il une menace pour la paix du Monde en raison du stock d’armes chimiques et bactériologiques qu’il était sensé détenir…

 Alors après trois années d’occupation du territoire irakienn non seulement les américains n’ont apporté aucune preuve de leurs allégations justifiant de passer outre à l’opposition de l’ONU .

Mais ils ont fourni la démonstration que leur capacité hégémonique constituait une vraie menace dans leur course forcenée en approvisionnement de pétrole, et toute autre matière première ayant un caractère stratégique.

 Et nous voici au cœur de la problématique nucléaire avec les prétentions légitimes de la Corée du Nord, et l’Iran.de posséder leurs ogives en conséquence

Sur cette question qui aiguise les passions, je m’arrête un instant pour considérer qu’aucune nation n’a l’intention d’utiliser l’arme nucléaire en cas de conflit ayant en mémoire le massacre sans précédent de la décision des 6 et 8 Août 1945 au Japon, sachant par définition que le vent radioactif n’a pas de frontière

 Mais alors pourquoi ce harcèlement dont Iran est victime en particulier de certains états européens, dont deux font partie du groupe des 5

 Or la géopolitique nous indique clairement que ce pays est entouré de voisins, disposant d’armes stratégiques, à savoir l’Inde, le Pakistan, la Chine, et la Russie, autant de nations de désirant pas se lancer dans une aventure irréparable

 Il serait tout à fait normal que le groupe des 5, accepte que l’Iran mène librement sa stratégie de dissuasion nucléaire en fonction de ses intérêts politiques et diplomatiques, comme jadis un allié de l’OTAN s’en était engagé ,sans avoir fait l’objet d’aucune opposition.

 Seulement, voilà, le peuple iranien est fier et courageux, les autorités iraniennes dérangent en raison de leur audace, ils ne font pas confiance à juste titre à l’Occident pour garantir leur sécurité alors ils sont devenus une menace pour ces gens là.

L’Afrique et le Monde Nègre

En l’état actuel des choses, elle ne représente une menace pour personne, et pourtant voilà un continent qui aurait dû nourrir ce sentiment légitime de faire rendre gorge à tous ceux qui ont profité pendant des siècles, de la trop grande naïveté de ses enfants.

 L’Histoire de l’Afrique remonte dans la nuit des temps, mais curieusement certains voudraient que cette Histoire n’ait jamais existé, ce qui facilite leur dessein de domination sans fin sur la race Nègre, placée sous tutelle comme je le rappelle souvent dans mes écrits.

 Un rapide raccourci a voulu que nous connaissions, la traite négrière, l’Esclavage, le colonialisme, la dislocation des frontières, les indépendances octroyées pour certains territoires, et l’assimilation pour les populations des îles de la Caraïbe.

 Cette Histoire là ne respire pas le prestige et l’honneur pour celles et ceux qui ont un destin commun avec l’Afrique, par les racines et le sang.

 Mais qu’importe, sa connaissance est une nécessité absolue qui constitue une menace pour toutes les parties qui ont décuplé leur énergie pour que le silence en soit la règle.

 Il faut dire que les maîtres du jeu savent bien manœuvrer, allant jusqu’à nous faire croire que tout ce qui est réalisé par une femme, ou un homme de race noire était dépourvu d’intérêt, bref que nous étions des damnés de la terre, un discours qui tient la route chez trop de mes frères de race, avancer cette vérité constitue une menace…

 Seulement voilà, Rome fut grand, et Rome sombra , c’est une constante des lois de notre Humanité, tout passe, et c’est tant mieux ainsi

 Alors demain avec des générations nouvelles, une Afrique devenue nation , avec des institutions solides, une économie maîtrisée, un dispositif social et sanitaire enviable, une défense crédible, grâce à leur ambition, leur intelligence, et une volonté sans faille, sera à son tour une menace pour les autres, qui ont trop misé sur ses faiblesses.

 Utopie penseront certains qui n’entendent pas qu’une telle perspective se réalise… erreur car c’est dans l’ordre normal des choses, chaque cochon a son samedi  ou chacun son tour….

La situation chez l’hôte, pays d’accueil

L’année 2005 doit être retenue d’une matière forte, en ce sens que le pied a été mis dans le plat, permettant de mettre en lumière des vérités qui semblaient être trop bien enfouies dans le labyrinthe du silence éternel.

 La République est une et indivisible, ainsi en avaient décidé les Conventionnels de 1793 après avoir découpé leur pays en départements, pour mettre fin aux prétentions des seigneurs féodaux de l’époque

 Ce concept au niveau de son application pratique était-il destiné aux autochtones de ce pays traversés de sentiment séparatiste… à l’évidence que non…

 Car déjà à cette époque était constitué un domaine colonial composé de territoires africains et caribéens, dont les Révolutionnaires  humanistes , y tenaient par-dessus tout.

 Etait donc crée sans l’avouer implicitement, une fédération dont les colonisés n’avaient aucune chance de s’y émanciper, sans être écrasés par les armes.

 C’est ainsi que les premières révoltes des esclaves de Saint Domingue , Haïti ont abouti à une simple abolition de L’Esclavage sur ce territoire en 1791.

 Par contre le refus du peuple guadeloupéen des pratiques esclavagistes s’était soldé par le massacre en Mai 1802, de la population locale, une expédition punitive étant dépêchée pour cette mission par Napoléon Bonaparte.

 Se fondant sur le concept rappelé ci-dessus le Colonisateur n’a jamais voulu se séparer de ses possessions dites  outre mer 

 Du reste l’indépendance de Haïti acquise les armes à la main dès 1804 par ce peuple, avait été suivi par le versement au profit de la puissance coloniale durant tout le dix-neuvième siècle, d’une indemnité compensatoire, qui a ruiné les chances économiques de cette jeune nation, en vue d’apporter la preuve que les peuples de race noire, étaient incapables d’assumer leur liberté.

Au demeurant, le principe fédéraliste a montré son efficacité, lorsque des états américains du sud décidés de ne pas appliquer l’abolition de l’Esclavage engagée par le gouvernement central, voulurent laisser l’Union . 

 Regroupés en confédération ils causèrent à leur pays une sanglante guerre civile1860-1864 provoquant l’assassinat d’Abraham Lincoln, le Président de l’époque et qui abouti finalement à leur désavantage, à une reddition sans condition, .

 Beaucoup de nations impérialistes ont dû s’inspirer de cet exemple américain pour traiter à leur façon l’épineuse question de la décolonisation depuis 1945 que ce soit notamment sur le front asiatique, ou dans le Maghreb .

Mais pas sur le Continent africain où la menace séparatiste a été traitée autrement, par le biais d’octroi d’indépendance peut être non souhaitée, et en tout cas, bien mal préparée, à dessein, compte tenu des résultats que nous observons, depuis bientôt un demi siècle.

 Grâce à une utilisation adroite par l’ex-puissance coloniale , de ces fameux accords bilatéraux, qui lui permettent de contrôler tous les secteurs essentiels des pays signataires, or que dit Frantz Fanon à ce sujet, la souveraineté s'arrache, sinon gare aux lendemains qui déchantent...

 Mais à tous ces enfants ces femmes et ces hommes ayant laissé leur continent délabré pour de meilleures conditions de vie ailleurs, et qui représentent une menace...

 Une menace pour le pays d’accueil on leur a proposé une intégration qui n’est autre qu’une forme d’acculturation, dès lors que les postulants sont invités à oublier leur passé, leur tradition, leur culture.

 Et voilà qu’à la suite d’une opération policière ayant mal tourné, la machine s’emballe et tous ces intégrés ces assimilés qu’ils soient originaires de l’Afrique ou de la Caraïbe découvrent que l’exploitation de leurs ancêtres, et le pillage des richesses de leur pays, entraient dans un cadre positif .

Et surtout qu’ils ne peuvent pas peser ni de près ni de loin, sur les orientations entreprises par le pays qui les a reçus

Et pour cause, cette République une et indivisible pratique la démocratie, et donc la loi de la majorité qui ne sera jamais favorable pour nos ethnies , toute autre interprétation relevant de l’escroquerie intellectuelle, ou d’une phase de compromission très avancée avec des compensations, qui ne font pas honneur à leurs auteurs.

 Alors, ces minorités ont entrepris ici et là de s’organiser, et voilà qu'elles représentent une menace pour la République, par le communautarisme qu’elles engendrent

 Il vaut mieux les savoir dispersées, porteuses de seau de colle dans les partis politiques, employées subalternes dans les centres de production et de service , dans ces cadres là, elles ne constituent pas une menace.

Et pour ce 21è siècle, quelles actions ont menacé gravement  la paix dans le Monde..

 Il y a eu d’abord l’invasion, la destruction de toutes les infrastructures et des institutions de l’Irak, sous le prétexte de recherche d’armes de destruction massive , qui relevait de l’imagination criminelle du Pentagone américain…

La Libye devait subir le même sort de Mars à Novembre 2011 au motif de la protection des populations de la Région de Bengazi menacées d’anéantissement par le gouvernement de ce pays, ce qui n’a jamais été démontré

Par contre les troupes de la coalition occidentale, ont largement  outrepassé les recommandations de la résolution du Conseil de  Sécurité de l'ONU pour baptiser une nouvelle forme de guerre par des frappes aérienne, en somme un permis de tuer, sans être tué, avec des pilotes qui s’en donnent  à volonté, sans se soucier des milliers   de victimes civiles, dont à ce jour le nombre n’a jamais été révélé au public…

A ce sujet on peut relever que  toutes les critères de crime de guerre étaient réunies  pour conduire des généraux et des membres activistes de l’OTAN devant la Cour Pénale Internationale

Mai attention, qui a semé le vent récoltera la tempête sur une longue période, suivi du Cyclône et qui sait au bout, un armaggédon…

Et depuis Février 2013, une occupation intempestive du Mali suivi du Centreafrique et du Sahel, sous couvert de terrorisme imaginaire,dont on ne saisit pas la relation entre les évènements qulifiés "d'attentats" en terre européenne, et cette opération impériliste conduite en Afrique par l'ex-puissance coloniale

 Pour conclure, j’avancerai que toute vie représente une menace pour toute autre vie, tant sur le plan individuel que collectif, ainsi va le Monde, et nous ne sommes pas à la veille d’une révolution radicale des comportements humains….

Léonce Lebrun

Informations supplémentaires