MOI2

 Le blog de Léonce Lebrun

Drôle de monde dans lequel nous vivons, un monde  où la Démocratie, ne fait pas bon ménage avec l’éthique et la déontologie, il suffit pour une chapelle de ramasser la mise, que dis-je le pactole du Palais Bourbon ave à peine 20% du corps électoral...

Car Il a fallu la maladresse d’un courant, et une chance extraordinaire, pour  rétablir la Bourgeoisie dans toute sa splendeur, sous couvert d’une habile monarchie républicaine.

Oui mais dans tout ce climat idyllique, il y a une masse qui attend son heure pour renverser la table, par tous les moyens, y compris un remake à la mode de la Commune de Paris (1871) alors là, il n’y aura pas de Versaillais pour sauver la mise, car l’Histoire m’a appris qu’on avait toujours tort d’abuser du peuple,...dure sera la chute... 

L'Otanisme -première partie-

 

 

L’OTANISME, tout un programme, un concept nouveau qui tombe à point, un moment où nos assistons à un remake, une résurgence de la guerre froide, à l’occasion du véto de la Fédération de Russie, et de la République Populaire de Chine, opposées à la résolution du Conseil de Sécurité de l’Organisation des Nations Unies, au regard du bourbier syrien.

 

Il y a ce que relate un certain média de l’Occident, et la réalité géopolitique, dont je serais le dernier citoyen de notre Planète à ne pas se réjouir de la jonction ponctuelle ou permanente sino-russe face à une prétention impérialiste clairement affichée, à l’occasion notamment du conflit libyen.

Mais Léonce s’attaque à l’impossible diront en première analyse les internautes…, à l’impossible nul n’est tenu, ce même discours que nous rapporte le Nouveau testament, dans le combat opposant David à Goliath, nous en connaissons la suite biblique.

Car il est illusoire de dire que… chaque membre d’une génération est détentrice d’un idéal à accomplir…, que toute personne est porteuse de valeurs universelles,… que la vie est un grand théâtre avec peu de comédiens,… si on ne cherche pas à prendre sa place sur la scène…

Par ces temps de propos, style café de commerce, j’entends autour de moi des gens de bonne foi, clamer à qui veut les entendre, que la vie politique est un foutoir, tous ces bonimenteurs nous manipulent, avec leurs promesses démagogiques, qu’en vérité ils ne pensent qu’aux avantages de la République, et aux lambris dorés des palais de la Nation.

A vrai dire sans reprendre à mon compte ces assertions, étant averti de la chose publique, j’avoue que ces honorables citoyens ne sont pas totalement dépourvus de bon sens, et de vous rapporter l’anecdote ci après….

Il y a quelques mois j’assistais à une réunion publique organisée par une formation politique, et à la fin de leurs exposés, j’interpellai les intervenants à travers cette question à deux centimes euros…

… « Que pensez-vous de la situation en Libye, et du rôle joué par l’OTAN dans ce pays… »

Ce fut un silence total de la part de ces politiques, on eut crû que j’avais glissé un trigocéphale dans leur lit,  étonnant non…

 Ces mandants étaient sans doute investis de la seule mission d’évoquer la pluie et le beau temps au service de leurs candidats, ignorant totalement que l’homme ne vit pas que de pain, de vin, de jeux ,de sang comme dans les arènes romaines d’antan, que nous étions placés dans un conflit armé international, vis à vis duquel se trouvait lourdement installé, leur pays.

Or dans ma conception de la vie publique, une femme ou un homme qui se trouve engagé-e-, doit être en mesure de faire face à toutes les éventualités à connotation intellectuelle, sous peine de jeter le discrédit sur l’ensemble de la mouvance politique, toutes catégories confondues.

 Mais c’est une  vue théorique, voir même angélique, dans un marigot de requins où les uns et les autres se combattent férocement pour le moindre strapontin, porteur d’un avantage quelconque financier, sur le dos du contribuable, sous couvert de démocratie et de république.

…Oui, mais dans  ta question, il y avait évoqué l’OTAN... une institution peut être ignorée par les intervenants, et c’est quand même grave à ce niveau de l’engagement politique…

Et j’en arrive à l’OTANISME, que recouvre ce concept.

Nous sommes en 1945, c’est la fin de la deuxième guerre dite mondiale, un conflit ou l’Europe sort ruinée sur tous les plans, payant les inconséquences du Traité de Versailles -1919-  dans lequel l’Allemagne vaincue, toujours elle, avait été lourdement sanctionnée, pour les dégâts  de la guerre 1914- 1918, mais peu importe c’est l’Histoire.

Si sur le plan économique et la reconstruction, la plupart des nations de l’Europe occidentale  bénéficièrent de l’aide américaine, à travers le plan Marshall, par contre concernant les problématiques de sécurité et de défense les choses se sont avérées plus compliquées, et nous retrouvons dès cette époque toutes les incohérences qui empêchent cette entité géographique de converger vers son union politique, seule possibilité de sortir par le haut, face à de géants bien établis.

Après tout, cette Europe impérialiste  a connu sa période de gloire, grâce notamment à l’exploitation humaine et économique de ses colonies, et comme chaque cochon a son samedi, l’Histoire a commandé l’addition, comme ce fut le cas pour l’empire romain de jadis.

Dans le domaine de la sécurité, elle est placée face à une double difficulté…

     - celle de neutraliser l’Allemagne pourtant divisée en vertu l’Armistice de Mai 1945, un paradoxe, seule nation capable de s’opposer militairement au totalitarisme bolchevique -expression consacrée- qui est toujours redoutée, comme étant la seule responsable de tous les malheurs de ce continent depuis 1870 , d’ailleurs les pères de l’Europe vont multiplier les initiatives pour mettre fin à cet antagonisme franco-allemand, .CECA-charbon et acier- CEE -Rome Avril 1957-…etc. etc.

-D’autre part celle de faire face à la menace venant de l’Est avec l Union soviétique et ses satellites  du Pacte de Varsovie

   

A ce sujet l’Histoire nous a démontré que les tenants et aboutissants de l’époque étaient tombés dans le domaine du phantasme, car l’Union soviétique communiste, n’avait jamais manifesté la moindre intention d’occuper cette partie dite de l’Europe occidentale, très soucieuse du dispositif découlant des Accord de Yalta  entre Britanniques Américains et Soviétiques -1945- qui faisait, de cette partie du Continent, un électron libre.

Mais alors la crainte étant trop forte, les Etats-Unis d’Amérique furent appelés à la rescousse, pour former ce bouclier de défense de l’Atlantique Nord  devenue  l’OTAN ou NATO -en anglais- comprenant notamment la Turquie avec ses difficultés d’opposition d’entrée dans l’Union Européenne,… l’internaute retrouve un descriptif sur l’ Affiche de AFCAM , au titre de l’Alliance Atlantique.

Et voilà mis et place ce fantastique armada politico militaire destiné disait-on à défendre les valeurs de l’Occident, sa civilisation, sa liberté, sa démocratie, contre la barbarie communiste…

Demandez le programme… tout a été  conjugué dans un parfaite manipulation, pour que l’opinion soit persuadée que la menace venait de L’Est, imminente, toute affaire cessante.

Vous me direz que les opinions publiques ont toujours fait l’objet de manipulation venant des «  grands » de ce Monde , qui abusent sans vergogne de la passivité, la naïveté, l’indifférence et l’ignorance des masses, sous couvert de démocratie, et de défense des droits de l’homme, un concept très à la mode, pour masquer de graves difficultés internes.

Tout cela devra prendre fin un jour, et pourquoi pas avec la publication de L’Otanisme… 

Notons que ce dispositif militaire ne donnait pas entière satisfaction, c‘est ainsi que dans les années 1960, un membre éminent de l’OTAN, a décidé de se retirer de son commandement intégré, pour créer sa propre force, dans le cadre d’une stratégie appelée… dissuasion nucléaire.

Mais, alors, pourquoi ce qui était légitime pour une  Nation en 1960, ne l’est pas pour un autre Etat, qui a mille raisons de subodorer que la sécurité de sa population n’est pas assurée.

Et là encore nous assistons à un formidable formatage des opinions occidentales installées dans l’idée grotesque et saugrenue que l’Iran était disposé à utiliser l’arme atomique contre un Etat voisin.

Or de vous à moi, vous savez que c’est de la diplomatie de bas étage, de la gesticulation sans frais, que la dernière utilisation de la bombe atomique remonte à 1945…

Effectivement les opinions n’eurent pas relevé que les deux blocs n’avaient eu aucune confrontation directe, Américains et Soviétiques se sont plus, vodka ou whisky à la main, de faire monter la pression internationale soit en Amérique latine, en terre caribéenne et africaine, en utilisant toutes les ficelles militaro-diplomatiques, mais en toute intelligence se respectant mutuellement, sachant que les accords de Yalta avaient clairement définis leurs zones d’influence.

Nous avions là bien établi, un équilibre de la terreur, pour le plus grand bien de la paix au profit de notre Planète.

Et contre toute attente, en Novembre 1989 tombe le mur de Berlin, symbole de la discorde Est-Ouest et puis l’Union Soviétique, entraînant  avec elle la fin du Pacte de Varsovie, et la liberté des Etats satellites, une suite d évènements que personne n’avait prévus, Une Histoire dont seule l’Histoire en a le secret.

Et voilà que l’Occident jubile, c’est la fin du communisme, et le triomphe du Capitalisme dans sa version la plus brutale, on verra bien…

Mais de vous à moi, l’OTAN qui n’avait pas de légitimité, ne peut pas revêtir l’habit d’institution internationale, et donc doit disparaître comme le Pacte de Varsovie…

A moins que l’Occident lui ait assigné de nouvelles misions, qui entrent dans le cadre que je désigne…l'Otanisme

C’est ce  que je vais développer dans la deuxième partie

Léonce Lebrun  

                                             L'Otanisme, suite et fin

Informations supplémentaires