MOI2

 Le blog de Léonce Lebrun  

 

Au pays du "vivre ensemble" et d’absence de race on supporte difficilement la présence ou la supériorité d’un Nègre en pôle position.  C'est ainsi que  Barack Obama fut l’objet de tous les quolibets des médias français durant sa présidence aux USA  de 2008 à  2017 et voilà q'à l'occasion du Grand Prix de formule 1 (sport automobile) du Mexique, le dimanche 29/10)

Lewis Hamilton Britannique, ayant été déclaré champion du Monde pour la 4è fois de sa carrière, on eût doit à un  déchaînement de haine à caractère racial, sur les forums de la presse sportive de ce côté de l’Atlantque...

En vérité , Barck Obama et Lewis Hamiton, même combat pour le prestige de la Race NEGRE

Et maintenant,

 

Dans un système dit démocratique, où les dirigeants du pays escomptent sur les effets d’une manifestation sportive à dimension mondiale, pour détourner l’attention de leurs concitoyens, consécutive à ces multiples dérapages notamment politi-financiers, nous touchons là, tous les ingrédients de la république bananière… inutile donc de donner des leçons à la planète.

Quoiqu’il en soit, nous ne sommes pas concernés, dés lors que nos priorités se dégagent de ces subtilités politiques occidento occidentales.

Car maintenant que le soufflet des commémorations de tous ordres est tombé, s’ouvre à nous une nouvelle période de prise en compte, une nouvelle ère, au titre de laquelle l’intelligence, le savoir faire, la détermination des nègres que nous sommes( lire dans Chronique, archives chroniques, un long combat …Réhabilitation), seront mesurés à la loupe cette république qui prétend nous avoir donné pour les uns, une abolition, suivie d’une assimiltation, pour les autres, des indépendances arrosées de toutes les sauces de la dépendance, permettant à certains bons esprits de faire l’éloge de l’intégration.( lire dans Croisade, points de vue croisade… Intégration…)

Nous serions les uns et les autres bien stupides de nous faire des illusions, car actuellement dans un grand parti politique est procédé à la désignation des candiadats qui seront investis pour les élections législatives de l’an prochain, et pour lesquelles des sièges en situation éligible, seront réservés à des intéressés issus de minorités visibles, que cache ce charabia sociétal…

A la fin de cette campagne de désignation, nous ferons le point

Mais d’ores et déjà , nous pouvons affirmer, que nous devrons être maître de notre destin, en Afrique en Europe en Caraïbe, avoir nos propres organisations, politiques notamment pour peser collectivement sur la marche des choses, et ne plus dépendre du bon vouloir des autres…

Léonce Lebrun

Informations supplémentaires