MOI2

 Le point de vue de Léonce Lebrun 

 

Péril noir, Paradis blanc, étrange…

 

Car dans ma naïveté et cette conception du réalisme, j’ai toujours considéré qu’il  y avait un PERIL et un PARADIS sans couleur et autre connotation raciale…

 Et pourtant, c’est  bien le fondement de ces concepts édités par des indoeuropéens 

qui  en même  temps réclament, vent debout, la suppression du mot RACE  dans la Constitution de 1958, une parfaite incohérence.

 

L’analyse est simple, dans la classification de races établit par le vainqueur …jaune, rouge, blanc, noir,  on observe que les appellations… jaune, rouge … ont disparu dans le langage courant, mais avec  la mise en orbite d’un petit nouveauu…le racisme anti -blanc

 

 

Et là encore dans ma conception étroite des réalités j’ai cru qu’il n’y avait qu’un Racisme dont les principales victimes historiques  et contemporaines, sont le Africains -sud,nord- et les Afro descendants dispersés sur l’ensemble de la Planète …

 

 

Ne restent plus en lice dans la hiérarchie des « couleurs humaines » que les indoeuropéens, qualifiés de « blanc » les Africains et descendants  présentés comme des «  noirs »...

 

... à tel point que les premiers désignés ont mille difficultés à prononcer le mot NEGRE qui signifie dans la tradition ancestrale…combat , conquérant etc…

 

 

Mais ce classement  « noir blanc » n’est pas innocent, d’aspect impérialo-colonialiste, avec le « blanc » synonyme de puissance d’arrogance et de domination, alors que le «  noir » est couvert du manteau de la soumission, de la pauvreté et la misère…

 

 Observez la gourmandise avec laquelle les médias de ce coté de l’Atlantique, utilisent l’épithète « noir ».cet homme noir, le paysan noir, l’avocat noir, le joueur  noir de l’équipe, l'artiste noir…etc

 

Mais, arrêtons ce besoin de supériorité raciale, cette soif d’humilier  l’autre en raison de son aspect physique, cette hypocrisie au pays des droits de l’homme, de l’égalité, liberté, et fraternité.

 

Il n’y  a pas plus de blanc que de noir ,mais des femmes et d’hommes qui poursuivent leur destin dans un Monde d’incertitude.

 

Quant à la problématique de race, je rappelle à toutes fins utiles que la France en tant que Nation a utilisé ce concept  pendant longtemps pour justifier la Traite négrière transatlantique et l’Esclavage des Africains déportés.

 

Alors c’est un peu tard pour déclarer urbi et orbi, que les races n’existent pas, sauf à saisir les 192 + 1...

 

...Membres de l’ONU, seule Instance mondiale,  appelés à  se prononcer par un vote unanime sur cette épineuse et dramatique mystère sociétal …

 

En nous rappelant dans nos analyses que la Grande ROME de valeurs et de civilisation aura sombré corps et bien dès le Vème siècle après J.C

Mortellement blessé, Chaka ne viendra plus

 

CHAKA mortellement blessé ne viendra plus ; tombés dans une embuscade tous nos hommes ont été massacrés, la troupe de réserve est anéantie, et désormais vous ne pourrez compter que sur vos propres moyens pour sortir de ce magma psycho psychédélique…

 

Rassurez vous c’est le télégramme que vous ne recevrez pas, l’opération MARCHEZ AVEC NOUS, ayant été stoppée en   raison du fait que certaines mairies du trajet Bordeaux- Nantes n’ont pas produit les attestations de passage, autorisant la caravane de se déployer sans encombre, au grand désespoir de municipalités qui avaient investi sur l’évènement, très désireux de recevoir pour un jour, les héritiers et disciples de Monsieur CESAIRE Aimé poète et homme politique de la Martinique, décédé depuis peu.

 

Cette aventure, mise en œuvre dont je vous rappelle dans le cadre du 160è anniversaire de la fin de l’Esclavage, avait reçu le soutien des partenaires locaux , communes, croix rouge, associations, services préfectoraux et départementaux, qui ont salué notre audace, la qualité des documents produits, et le professionnalisme des acteurs engagés dans ce dossier, oeuvrant dans un cadre strictement bénévole, malgré l’éloignement du théâtre des opérations.

 

En pragmatique j’avais pris soin de tempérer tout excès d’optimisme en raison d’imprévu qui pourrait faire dérailler une machine trop bien huilée, et qui est précisément apparu à la faveur des élections municipales des 9 et 16 Mars dernier, conduisant certaines équipes nouvelles à ne pas confirmer les engagements de leurs prédécesseurs, pour des motifs que je n’ai pas cernés au stade actuel de notre réflexion, mais dont je subodore quelques relents, en terre vendéenne notamment.

 

Car l’opération MARCHEZ AVEC NOUS, est une énorme machine combinant des aspects techniques culturels historiques juridiques et bien entendu politiques, ce dernier aspect ayant prévalu au regard de certains maires, ce qui à mon sens est une attitude anti républicaine et non productive en terme de consensus inter raciale.

 

Effectivement le trajet Bordeaux Nantes, n’était pas un choix de hasard, considérant le rôle actif et le profit substantiel que ces deux villes en avaient retiré du fait de la Traite négrière et l’Esclavage transatlantique, communément désigné sous le vocable…de  Commerce triangulaire par l’UNESCO.

 

En ne délivrant pas ces attestations de passage qui ont valeur d’arrêté municipal, et donc susceptibles de recours devant le tribunal administratif cmpétenten cas de refus explicite, ces élus ont voulu éviter de voir mettre en exerce pendant 21 jours du 28 Avril au 19 Mai 2008, en présence de nombreux médias, l’Histoire peu glorieuse de cette région, dans leur pays.(fichier joint)

Ils étaient parfaitement informés que sans ce sésame nous ne pourrions pas occuper le domaine public sous peine d'arrestations et de poursuites pénales vis à vis des organisateurs.

 

Ainsi donc à travers cette affaire est posé ce grave problème du respect des droits de l’Homme, que je n’ai pas manqué de soulever auprès de tous nos partenaires de ce côté de l’Atlantique.

 

Peut-on brandir ce droit, en de fausses circonstances à des fins de propagande pour l’opinion internationale, alors même qu’il est piétiné d’une façon récurrente sur son propre sol, à l’occasion de circonstances diverses,  laissant aux observateurs objectifs ce sentiment désagréable de supériorité par rapport aux  nations de la planète en la matière. .

 

De l’audace, toujours de l’audace lancait ce célèbre orateur de la période révolutionnaire de 1789, il faut en avoir pour justifier les requêtes en respectabilité et en dignité fleurissant ici et là, qui en tout état de cause ne se décrètent pas, mais se méritent.

 

Que les plus de 3000 personnes, qui nous avaient fait l’honneur de se porter volontaire comme marcheurs dans cette opération, reçoivent toute notre gratitude, soit une moyenne de 164 personnes par étape, qui bien entendu ne peut me satisfaire, en raison de l’importance et la dimension de l’Evènement.

 

Je le dis souvent et le confirme dans ce message que nos communautés afro caribéennes, ne pourront pas toujours invoquer les heures douloureuses de notre Histoire pour justifier nos propres turpitudes en terme d’engagement et de solidarité, si je m’en réfère aux dires d’une connaissance euro indigène qui m’avançait en connaisseur…je cite…

 

… «  Vous êtes un visionnaire, ce que vous proposez est fantastique,et je dirai même très fort en terme de réflexion, et surtout de conception...

 

...Mais de vous et moi, ne nous cachons pas la réalité, vous avez trop d'avance c'est indéniable un avis partagé par mon entourage ,  cette situation à double tranchant,  n'est pas pas toujours confortable pour un leader d'opinion, c'est votre cas, ce qui engendre incompréhension, frustration, jalousie, dont je sais que vous  n'en tenez pas compte par stratégie, et donc vous ne serez pas suivi dans l’immédiat par vos frères de race sur  ces différents dossiers,  qui toutes catégories confondues émigrent  en Europe dans nos pays, en vue de satisfaire pour la plupart, leurs besoins primaires urgents...Il vous faudra cependant maintnir la pression à son niveau actuel , car de toute facon,  l'Histoire vous donnera raison... »

 

 Tout un programme que je n’ai pas commenté car une hirondelle n’a jamais fait le printemps, mais j’en ai pris bonne note.

 

Alors sur AFCAM, prochain message du Forum… Le Césairisme, il fallait y penser, ne cherchez pas dans le dictionnaire ce mot n’existe pas, mais après la mort du poète le combat continue plus que jamais, du moins pour celles , ceux des nôtres et autres fidèles qui en ont conscience, car je suis et je demeure toujours  un césairiste, par la pensée et l’action.

 

MARCHEZ AVEC NOUS est maitenu dans stratégie actuelle , et deviendra demain le pélérinage du Monde Nègre, en terre européenne.


Léonce Lebrun

Informations supplémentaires