MOI2

 Le point de vue de Léonce Lebrun  

 

De l’état du Monde….Rétrospective

 

Avec un peu de retard, circonstance atténuante oblige, je reviens sur ce qui s’est dit, prédit, il y quelques semainesà Pittsburgh (Etats-Unis, à l’occasion de la réunion du désormais G 20…

 

…  Par définition je garde une grande méfiance au regard de ces institutions qui n’ont pas reçu de mandat explicite de  l’ ONU , mais s’arrogent le droit d’imposer leurs conclusions à toute la Planète…

 

… sous la futile prétention que certaines nations invitées seraient les  plus riches… pour les autres, circulez, il n’y a rien pour vous.

 

Pour la petite histoire, rappelons que ce forum ponctuel qui n’est pas d’initiative américaine et s’est tenu pour la première fois à Paris ( France) dans les années 1976, était composé de six nations…

 

… dont trois membres permanents du Conseil de Sécurité, détenteurs de l’arme atomique, quatre de l’ Alliance Atlantique,( OTAN) sauf le Japon , une simple observation donne une idée de leur puissance de feu…

 

Donc, de six chargés de se pencher sur l’état de l’économie mondiale, nous sommes  passés à 7 puis 8 à l’occasion desquels au repas des « grands » entre la poire et le formage…

 

… étaient invités des dirigeants africains, dont certains s’y pressaient, leur donnant l’illusion d’une certaine  importance. Mais le Continent na pas avancé d’un iota sur tous les plans

 

…Et depuis Septembre de cette année, la « crise » aidant ils se sont retrouvés à 20 à Pittsburg pour dialoguer entre autre sur la régulation du marché monétaire

 

…et la limitation des bonus dus aux traders, ces sorciers de la manipulation boursière, autant de sujets qui intéressent l’immense armée « d’hommes de la rue »

 

Mais la grande nouveauté de Pittburg fut l’entrée en lice de la nouvelle administration américaine avec son chef de file…

 

… dont certains «  ces va en guerre ces Max la menace »  se  berçaient déjà d’illusion sur son amateurisme, son manque d’expérience, bref par des arguties, on allait avaler tout cru l’ex Sénateur de l’Illinois.

 

 Mais catastrophe pour eux, ce fut du brio du brillant, une parfaite connaissance des dossiers, une certaine vision de l’avenir de notre Planète…

 

…que le jury d’Oslo ( Norvège) a sanctionné sans appel, par un prix Nobel de la Paix… je m’en dispense  de tout commentaire sur l’évènement.

 

A ce sujet et à propos de l’Iran au regard de l’arme atomique il est intéressant de remonter l’Histoire…

 

Nous sommes dans les années 1960, le locataire de l’Elysée qui a décidé de retirer son pays du commandement intégré de l’OTAN

 

… se lance dans l’aventure nucléaire sur la base du concept de la « dissuasion » c'est-à-dire qu’avec une ogive on peut mettre dans l’embarras tout adversaire  potentiel hautement nucléarisé…

 

Le Chef de l’Etat de l’époque en cause, n’a jamais eu l’intention d’utiliser cet arme redoutable, un remake des 6 et 8 Août 1945, mais il en connaissait parfaitement la force diplomatique dans le concert des Nations…

 

Plus de 40 ans après nous sommes  dans le même contexte, qui pourrait croire intellectuellement que l’Iran serait  disposé à porter le fer et le sang au Moyen Orient sur un ennemi potentiel…

 

… (disposant de son stock ) sachant qu’une bombe thermonucléaire de centaines de fois plus puissante que celle larguer sur le Japon en Août 1945…

 

…détruirait et contaminerait toute la région, y compris l’Iran qui serait victime «  d’un vent nucléaire qui n’a pas de frontière ».

 

 Mais alors de qui se moque-ton, quand on veut interdire à cette Nation ou tout autre pays...

 

...de se doter de moyens diplomatiques adéquats, sachant que cet Etat en cause est entouré de voisins puissamment armés..

 

L’Administration américaine qui a rapidement assimilé ces subtiles et hypocrites oppositions  diplomatiques…

 

… laisse désormais aux autres « Max la menace », le soin des gesticulations puériles et stériles...

La nouvelle stratégie impérialiste de l'Occident

 

 

Nous sommes revenus au temps de la réflexion, des combats idéologiques portant notamment  sur les principes les idées et autres concepts, car à l’occasion de cette rentrée...,

 

...à moins que l’on ait le cerveau dans les socquettes, toute personne doit admettre que notre Planète n’est pas au mieux...

 

..., que certains terriens marchent sur la tête.

  

Et voilà en effet qu’en ce mois de Septembre 2012, l’Afrique s’apprête à recevoir sur l’un de ses territoires, une de ces grands messes désuètes et inutiles...,

 

...permettant surtout à l’ex –puissance coloniale de conforter son pré carré, à l’occasion d’un discours imbécile et hypocrite, mais qui renforce le caractère impérialiste du Système...,

 

...car l’impérialisme n’est ni de droite, ni de gauche, mais se nourrit en l’espèce de la naïveté des responsables politiques au service de leurs seuls intérêts... 

...Où l'on observe qu’ après avoir discrédité l’ONU sur le dossier ivoirien et manipulé le Conseil de Sécurité au titre de la réalité du conflit interne libyen...

 

...un dirigeant du Monde occidental, invite la communauté dite internationale en état soit disant de légitime défense sous la pression active de pseudo philosophe, un trublion actif aux causes choisies et très sélectives... 

 

...à investir le sol syrien, sous le prétexte imaginatif et fallacieux, que les responsables de l’exécutif de la Syrie auraient  l'intention de recourir à l’utilisation d’armes chimiques pour gagner cette guerre civile…

 

…qu' en matière de diplomatie géopolitique on ne fait pas mieux dans la nullité…

Au regard d’une telle déclaration guerrière peu diplomatique, des questions se posent néanmoins et très simples... 

 

…avec quel moyen économique dans un contexte de crise, en particulier budgétaire,

… sur quelle base juridique avec un véto incontournable,

… et surtout suivant quel processus militaire…

…Mais cher Docteur Watson sur ce dernier point  la réponse va de soit, depuis l’invention de la poudre à canon, les hommes sont de moins en moins courageux...,

 

...alors la nouvelle philosophie stratégique de l’Occident avec son bras armé  l’OTAN a été le recours aux frappes aériennes appliqué avec succès en Libye  et qui pourrait être utilisé sur d’autres territoires en cas de sommeil espéré sino-russe…

 

… en somme, voir sans être vu, avoir un droit  plus ou mois légal de tuer, sans aucune perte dans ses rangs, pas de partage de la souffrance humaine, des dégâts matériels, de la misère  qui s'en suit  pour la population civile …mais voilà... 

 ...à l’évidence une telle stratégie est validée par les états majors militaires du Monde occidental, qui  feront sans scrupule état  de "dégâts collatéraux", non indemnisables. 

Mais une telle stratégie est d’une parfaite injustice et doit être dénoncée avec vigueur...,

 

...car par philosophie la guerre qui fait partie de notre Humanité est avant tout un partage des souffrances et des épreuves durant le conflit. 

Et de vous à moi, les principales victimes d’une telle stratégie seraient d’abord et avant tout, les pays dits du Sud, dénucléarisés notamment...

 

...car on doit toujours avoir à l’esprit que chaque membre du groupe des 5 formant le Conseil de sécurité de l’ONU, peut détruire tout le Continent africain en une heure, sans l’utilisation d’un seul homme au sol… 

Voilà la réalité du contexte géopolitique en ce début du siècle, et c’est inacceptable… 

 

Mais attention, le véto sino- russe à juste titre, sur l’imbroglio syrien, n’est pas une clause de style, pour s’en convaincre je renvoie les belligérants virtuels à l’affaire du Canal de Suez ( Egypte) en 1956...

 

...qu'à l’occasion de laquelle, américains et soviétiques ont bien fait comprendre à l’axe franco – britannique, qu’il fallait mettre au plus vite, un terme à leur prétention sur le dit canal… 

C’était pourtant à l’époque de la guerre froide, et nous connaissons la suite…

Alors un homme averti … 

Comme je vous l’ai dit en ouverture, certains terriens marchent sur la tête  et c’est mauvais pour la Planète… le sujet n’est pas clos loin s’en faut… 

Baigné dans la culture occidentale, par le culte du libéralisme et des libertés tout azimut , à l'instar de ce grand homme d'Etat aujourd'hui disparu...

 

...j'ai compris très tôt que cette culture était ce qui reste quand on a tout oublié... sauf l'essentiel, savoir choisir son camp, en fonction de l'Histoire, du contexte, de l'environnement induit... 

...mon camp, le Tiers Monde, mon choix, le panafricanisme, mon idéal, un Monde Nègre réunifié dans sa diversité, autour d’une Afrique, forte de tous les agrégats du Progrès. 

Je concoure modestement à la réalisation de ces aspirations, mais avec le temps au temps...ce choix gagnera 

Léonce Lebrun

Informations supplémentaires