Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

  

La Race

 

En pleine déferlante mondiale sur la problématique raciale,  le contexte ne pouvait pas être meilleur pour évoquer le concept de Race  que la France seul pays des 193 membres  de l’Organisation des Nations Unies (L’ONU) veut voir disparaitre dans les échanges au quotidien, mais le remplacer par quel  stratagème….

 

Car c’est une prétention outrancière, un acte politique, qui veut avoir des conséquences sur le mode de pensée des Africains et autres  Afro descendants, des populations naïves et fragiles écrasées par leur passé d’esclave et de colonisé.

 

Et pour bien cerner la mentalité des Français de l’Europe du 21è siècle il faut avoir en mémoire quelques figures de l’Histoire qui valent mieux qu’un long discours…

 

… nous sommes en 1814 avec le retour de la  Monarchie sensée avoir disparu depuis Janvier 1793 et Louis XVIII est acclamé par un vibrant…Vive le Roi…

 

…mais un an après, 1815 avec le come-back de Napoléon pour  son retour des 100 jours c’est ce même peuple qui le reçoit au cri délirant de  … Vive l’Empereur…

 

Dès cette époque, on relève donc    une population incohérente dans ses choix, versatile, imprévisible et donc faible.

 

Plus de deux siècles  se sont écoulés, on peut multiplier les contorsions les explications saugrenues venant de tout l’échiquier politique pour obsever que ce mode de pensée relevé en 1815 n’a pas changé d’un yotta…

 

Car comment expliquer qu’en, pleine déferlante raciale au 21è siècle on relève des propos hors sol que sont…

 

Racisme, Noir, Blanc, racisme anti blanc, privilège blanc.

Pour mémoire, le vocabulaire « racisme » scandé de nos jours dans toutes les suces est inapproprié, car aucune communauté humaine dans ce pays n’est menacée de destruction en raison de ses caractéristiques physiques ou religieuses.

 

Par contre ce slogan cache une réalité plus méprisable qui est la discrimination raciale, propre à toutes les couches de la société française (les souchistes) dont sont victimes principalement les Africains les Afro descendants et les populations du Maghreb résidant en France…

 

Et donc revisitons l’Histoire du Monde Nègre et sa descente dans l’enfer de l’humiliation.

 

Nous sommes à la fin du XVe siècle, c’est le début de la découverte de nouveaux territoires, Espagnols , Portugais,  Français,  Britanniques s’installent en pays conquis après avoir massacré les premiers occupants, les Indiens, peuples  indociles et rebelles  au travail de terre.

 

 

Et voilà ces Européens partis à la recherche de remplaçants trouvés dans les populations de la côte occidentale africaine, fragiles naïves inaptes à toute résistance armée, qui feront la traversée de l’Atlantique pour être vendus dans les marchés d’esclaves des Amériques et la Caraïbe.

 

Mais l’apparition du concept de Race verra le jour au XVIII è siècle par les écrits et la pensée de certains écrivains et philosophes français qui établiront un dispositif  tendant  à démontrer  la supériorité du monde occidental et la justification de la traite négrière concernant les Africaines de race Nègre et l’établissement de L’Esclave.

 

Espagnols, Portugais , Britanniques pratiquant une stricte surexploitation des territoires colonisés, les Français iront plus loin en se plaçant dans une domestication ( Code Noir )des esclaves afro descendants...

 

...par une politique d’assimilation, au résultat catastrophique pour les personnes tombées dans ce piège infernal du big bang cérébral dont les effets désastreux perdurent de nos jours…

 

… dont les  premiers résultats se présenteront en Mai 1802 avec le rétablissement de L’Esclavage à la Guadeloupe...

 

...une absente totale de résistance de la population du territoire de 90000 âmes à l’époque...

 

...malgré les efforts désespérés d’un  certain Colonel Louis Delgres, d’origine martiniquaise pour s’opposer  au Corps. Expéditionnaire de Napoléon Bonaparte…

 

…Alors  qu’à Saint Domingue (devenu Haïti) les troupes armées sous la conduite d’un Toussaint Louverture et de Jean Jacques Dessalines,...

 

...arrachaient la victoire et la création de l’Etat haïtien, permière Nation  Nègre à conquérir son indépendance les armes à la main, à compter du Premier Janvier 1804.

 

La suite prochainement.

 

https://www.youtube.com/watch?v=IMKe6QVjT84

-J'ai vu la terre promise, mais il se peut que je n'y pénètre pas avec vous-


...On m’a transmis des avertissements, mais peu importe ce qui arrivera maintenant ... Et je suis arrivé à Memphis.

 Et certains commençaient à énumérer ou à commenter les menaces qui circulaient. Et ce que voulaient me faire certains de nos frères blancs dont l’âme était malade.

Ce qui va m’arriver maintenant n’importe guère

Car je suis allé au sommet de la montagne. Et je ne m’inquiète plus. Comme tout le monde, je voudrais vivre longtemps. La longévité a son prix.

 Mais je ne m’en soucie guère maintenant. Je veux simplement que la volonté de Dieu soit faite. Et il m’a permis d’atteindre le sommet de la montagne.

 Et j’ai regardé autour de moi. Et j’ai vu la terre promise. Il se peut que je n’y pénètre pas avec vous. Mais je veux vous faire savoir, ce soir, que notre peuple atteindra la Terre promise .


Ces mots sont quelques uns de ceux prononcés par Martin Luther King le 3 avril 1968, soit la veille de sa mort dans un discours prémonitoire, j’ai vu la terre promise.

 Le lendemain, 4 avril 1968, à 18h08, alors qu’il discute en compagnie de ses collaborateurs au balcon du motel de Lorraine, devant la chambre 306.

Il sera atteint d’une balle qui lui transpercera la joue, sectionnera sa colonne vertébrale et se logera au bas de sa nuque. Sa mort sera prononcée à 19h05 à l’hôpital Saint-Joseph.

 


Comme le souligne l’historien Pape Ndiaye dans la revue l’Histoire , mars 2008, l’autopsie montrera que le cœur du leader de la lutte pour les droits civiques, qui était âgé de 39 ans à sa mort, ressemblait à celui d’un homme de 60 ans.

 Il avait été épuise par le stress, la tension et l’énorme pression subie lors de la lutte pour les droits civiques, par l’existence accélérée menée à toute vitesse.

 A peine 13 années s’étaient écoulées entre le moment où il avait obtenu son doctorat en théologie, à l’âge de 26 ans et le moment où sa mort est survenue le 4 avril.

Les funérailles de Martin Luther King ont lieu le 9 avril 1968, déclarée journée de deuil national, dans sa ville natale d’Atlanta.

 Plusieurs centaines de milliers de personnes suivront le cortège funéraire.

 Des émeutes éclatent dans plusieurs ghettos noirs dans près d’une centaine de villes, et se soldent par la mort de 46 personnes.

Qui a tué Martin Luther King ? Aujourd’hui, James Earl Ray est toujours considéré officiellement comme l’unique assassin de King.

 Ayant initialement avoué l’assassinat, il se rétracte quelques jours plus tard. Jusqu’à sa mort survenue le 23 avril 1998, il ne cessera de clamer son innocence.

 La famille de Martin Luther King, à la suite d'un procès d'une durée d'un mois, avec 70 témoins, qui a eu lieu en 1999 à Memphis  ne croit pas non plus que Ray soit un comploteur isolé.

 Qui ait assassiné leader de la lutte pour les droits civiques, mais que Martin Luther King a été tué à la suite d’une conspiration impliquant des policiers de la ville de Memphis, l’Etat du Tennessee, et les Etats-Unis d’Amérique .

Il n'a fallu qu'une heure et demie de délibération au jury rassemblé en 1999 pour conclure à l'existence d'un complot contre le révérend King.

Il faut aussi noter que déjà quelques années plus tôt, en 1958, une "folle" avait tenté d'assassiner Martin Luther King, en le poignardant, ratant de peu son aorte.

 Episode que King avait également évoqué la veille de sa mort. Il en avait gardé une cicatrice qui lui rappelait la fragilité de son existence...


Beaucoup de ceux qui pensent que James Earl Ray a appuyé sur la gâchette n’était qu’un maillon d’une plus vaste conspiration, de la part d’extrêmistes Blancs comme George Wallace, gouverneur de l’Alabama entre 63 et 67...

... Qui prônait la ségrégation pour toujours ou encore John Sutherland, homme d’affaires du Sud qui avait promis 50 000 dollars pour la tête de King.

Le FBI, dirigé par  Edgard Hoover mettra Martin Luther King sous surveillance, avec la volonté explicite de le détruire .

 De fait, Martin Luther King sera qualifié par le FBI après son discours -I Have a dream- de Noir le plus dangereux pour le futur de ce pays du point de vue du communisme, du Noir et de la sécurité nationale.

 Il recevra des menaces de mort, des lettres anonymes d’insultes, des menaces de révélations sur sa vie privée car le FBI l’espionnait chez lui, dans ses bureaux et dans les hôtels où il descendait.

Le 4 mars 1968, un mois jour pour jour avant l'assassinat de Martin Luther King, Hoover envoie à ses agents une note visant à leur expliquer ce qu'est le programme Cointelpro ,Counter Intelligence Program / 

- Empêcher la coalition de groupes nationalistes noirs militants  La coalition effective des groupes nationalistes pourrait constituer le premier pas vers une révolte "mau mau" en Amérique, le début d'une véritable révolution noire.

- Empêcher la venue d'un messie qui pourrait unifier, électriser le mouvement nationaliste noir. Malcolm X aurait pu devenir ce messie.

 Il est aujourd'hui le martyr du mouvement. Martin Luther King, Stokely Carmichael et Elijah Muhammad aspirent tous à ce rôle. Elijah Muhammad est une moindre menace à cause de son âge.

 King pourrait être un véritable prétendant s'il abandonnait sa supposée obédience avec la doctrine libérale blanche et embrasait le nationalisme noir.

Carmichael possède le charisme nécessaire pour devenir un véritable danger

Le dernier discours prémonitoire de Martin Luther King le 3 avril 1968, la veille de sa mort.

Informations supplémentaires

viagra bitcoin buy