MOI2

 Le point de vue de Léonce Lebrun  

 

Race es  tu là …

 

Incroyable, sous la poussée de groupuscules frustrés, le Pouvoir a cédé en soustrayant de la Constitution française de 1958, le mot…RACE…une "bien "belle victoire sociétale"", qui fera disparaître toutes les expressions à connotation raciale….

Mais dans leur immense majorité, les citoyens de ce pays se moquent de ces réformes à zéro centime d’euro, ce qui n’empêchera  pas l’homme de la rue peu ou pas informé, de voir dans l’Africain ou l’Afro descendant qui passe…

 

 « Un  Noir », faisant partie des «  gens de couleur » , au journaliste sportif, de désigner dans son reportage, «  le Noir de l’équipe », « le Noir du barreau » chez les  avocats, cette belle « chanteuse Noire » dans le monde artistique  la ou le Ministre noir(e) au Gouvernement ,une présentation non exhaustive.

 

Bref, un besoin morbide de bien mettre en relief la différence entre l’Africain et l’Afro descendant, en lui « collant » une couleur de peau « imaginaire» marquant la différence et son infériorité supposée, par rapport à monsieur tout le monde de race indo européenne

 

…circulez, le compte est bon, il n’y a plus rien à voir…

 

… et moi je dis NON, à cet enfumage racial, une escroquerie intellectuelle de haut niveau…

 

… car en vertu de quel pouvoir, un pays peut modifier unilatéralement un marqueur de l’espèce humaine, remontant à la nuit des temps…

 

… en fait ce retrait de mot ,intéresse t-il l’Asiatique (jaune) et l’Amérindien (rouge)  qui font partie intégrante de notre Humanité mais dont l’appellation a disparu dans la mémoire commune, ne restent plus en lice que l’Indo européen et le  gre

 

 … c’est précisément à cette mouvance que s’adresse la réforme à deux balles, pour lui donner l’illusion de la fin des différences...

 

... que voici  venu le nouveau monde avec son partage de l’Egalité et la Fraternité

 

…oui, vraiment une drôle d'illusion…

 

…et pour un rappel utile de l’Histoire, la France en tant que Nation, a  fortement utilisé le concept de race pour justifier la Traite négrière et l’Esclavage, dans un contexte d’infériorité de l’Homme africain

 

...alors la fin du mot «  race » relève de la mystification pure et simple, dont Africains et afro descendants, devraient prendre garde, afin de ne pas sombrer dans la même naïveté que nos ancêtres....

 

...Que comme Césaire Aimé, nous pourrons dire avec  fièrté...

 

...Le Nègre vous emmerde...

 

Vie associative et mouvance politique

 

 

En République et dans un régime dit démocratique….

 ...Les hommes devraient savoir quand ils sont vaincus….

 Les hommes devraient savoir gérer leur victoire et le Système en sortirait grandi, à l’instar du gigantesque combat que ce sont livrés en 2008, une Hilary Clinton brillante et un certain Barack Obama hyper conquérant, que votre serviteur  a suivi heure par heure, qui a vu la vaincue jeté  l’éponge avec les honneurs de la guerre, sous les applaudissements du vainqueur, sans rancune, ni arrière pensée vangeresque.

 Ce fut beau, ce fut grand, et les Etats Unis conquirent bien des cœurs…

 Oui, mais nous ne sommes pas en Amérique, et en cette pluvieuse journée du 15  Mai 2012 de  passation des pouvoirs, les acteurs placés au devant de la scène n’ont pas laissé une bonne image du combat politique…

 Alors dans ce pays, les joutes politiques prendront fin pour un temps le Dimanche 17 Juin  2012  à 2O heures, fermeture de tous les bureaux de vote sur l’ensemble du territoire, et à titre exceptionnel j’avais transféré une invitation à une conférence de presse portant précisément  sur les futures élections législatives.

A titre exceptionnel, car chacun aura observé que je ne prends jamais position sur la toile  sur la vie politique de ce pays, observant une stricte neutralité, ce qui ne veut pas dire que je suis apolitique, ce qui relèverait de l’imposture et de l’hérésie.

De même que les dirigeants à quel que niveau, et les institutions dont je connais  l’Histoire et le fondement, ne rentrent pas dans mon périmètre de combat pour la lutte de la dignité du Monde Noir, pour deux raisons…

D’une part les communautés afro caribéennes ne sont pas uniformes au regard de leur doctrine, et d’autre part il convient  de ne pas se disperser dans ses priorités, et s’en tenir ferme, ce qui est un gage de crédibilité, et surtout de visibilité..

 Du reste en transférant les documents communiqués par une association africaine sans mon commentaire personnel, mais avec la mention, « je m’interroge », n’est pas tombé dans les oreilles de sourd d’un internaute qui m’a tenu informé  sur les acarnes du microcosme parisien politico associatif  de la mouvance afro caribéenne, avec forces détails, des faits précis  et ses conclusions pertinentes.

 Mais je me refuse de m’installer au regard de ces considérations qui ne rentrent pas dans mon éthique , les groupes s’organisent et évoluent librement au titre du cadre et le  respect des lois en vigueur….

Léonce Lebrun

Informations supplémentaires