MOI2

 Le blog de Léonce Lebrun

Dans aucun pays du Monde il n’y a un tel vocabulaire de marginalisation des minorités, qu’elles soient politiques ou sociétales, en vertu des diktats de la "Démocratie" qui impose la loi d'une majorité, certes légale, mais non légitime, d’un point de vue morale, car elle peut être idiote, obtenue sous le coût d’un enfumage  bien rodé, destiné aux naïfs d’un Système à bout de souffle…

... Et vous avez : communautarisme, diversité, populisme, islamisme radical,  radicalisation et le dernier né, terrorisme, dont le Pouvoir exploite politiquement les conséquences, avec le concours de médias affidés, tout  en  niant délibérément les causes, par exemple la destruction de l’Etat libyen….

La dimension et signification des mots

 

 

Comme moi vous lisez la presse et découvrez chaque jour les incohérences des médias, conséquence d’un système à bout de souffle sociétal…

 Ce fut d’abord l’expression bien répandue… gens de couleur…

 De vous à moi, à moins que je ne sois un martien nouvellement arrivé sur cette planète, je n’ai détecté aucune couleur chez l’homo sapiens…

 Alors , ce qualificatif s’adresse spécifiquement aux personnes d’origine africaine, de la Caraïbe , nos frères afro américains, dans ces conditions je vous conseille vivement de revoir la signification des mots blanc et noir dans les dictionnaires, pour in fine vous dire que je considère l’expression gens de couleur comme une injure à notre égard…

Nous retrouvons ensuite le groupe de mots… communauté internationale, qui est une superbe machine de manipulation de l’opinion, une escroquerie intellectuelle de haut niveau, car je ne me sens nullement en phase avec certaines décisions géopolitiques que ce soient la guerre civile libyenne,  la manipulation  médiatique honteuse de la crise syrienne et la croisade de certaines nations de l'Occident contre l'armement nucléaire iranien et nord coréen.

 Il serait donc plus honnête et judicieux d’utiliser l’expression… communauté occidentale….

Enfin le tout nouveau tout chaud… le racisme anti- blanc, alors là mes amis(es) nous touchons le summum de la bêtise humaine.

A toutes fins utiles je rappelle à ces médias que les actions à proprement racistes ont été spécifiées et  leurs pratiques condamnées  lors du Procès de Nuremberg (Allemagne) en 1945 et donc que l’utilisation du  mot racisme à tort et à travers relève d’une profonde inculture.

Sur un plan pratique et objectif, les seules victimes au quotidien des incivilités raciales demeurent  pour l’essentiel les africains, les afro caribéens  les maghrébins.

A la réflexion  on doit comprendre, qu'un indo européen, en raison de sa prétendue  supériorité sur les autres races, ne peut pas être victime d’un rejet physique psychologique ou philosophique.

Dans ce cadre vous comprenez aisément que ça ne passe pas,   mon intelligence ne m’autorisant pas à accréditer une telle hérésie

Léonce Lebrun

Informations supplémentaires