MOI2

 Le blog de Léonce Lebrun

Ils sont restés, revenus, ou venus faire fortune dans une Afrique pauvre, dit-on « indépendante « Ces personnes mènent la grande vie en autarcie. Ce sont les expatriés, gardiens d’un néo colonialisme qui prolonge un francafrique voulant  perdurer avec la complicité des dirigeants  corrompus.

Alors qu’en terre caraïbéenne, le touriste indo européen se comporte en terrain conquis...

A l’inverse il y cette population africaine venue  en Europe pour grossir la masse des sans papier à l’existence plus que précaire…

Et donc pour sortir de l’impasse, je leur conseille avec toutes les minorités ethniques (afro descendants, maghrébins, asiatiques) de tenter une plate-forme commune pour donner une existence concrète à ce Communautarisme tant vilipendé par toutes les tendances de l’échiquier politique national …

Un scénario catastrophe

 

 

Dites cher Monsieur vous n’y pensez point   refaire le Monde, un monde où ces gens là seraient nos égaux, avec des enfants des femmes et des hommes qui mangent à leur faim, vivant sur un Continent qui dispose d’un excellent niveau sanitaire, où la mortalité infantile serait à un taux des plus bas constaté, s’y ajoutant une espérance de vie de 75 ans de moyenne.

Et puis on ne pourrait plus leur vendre nos vieilles armes dépassées mais cédées à un bon prix, grâce à ces fonds versés sur forme  d’aide, et qui revenaient forcément à nos entreprises.

Adieu notre bonheur de voir ces gens là à l’assaut de nos frontières, en quête de papiers pour assurer leur misérable existence d’immigré, sans compter qu’ayant réussi leur unité politique ils seraient représentés dans les organismes internationaux, par un seul ambassadeur, et non plus  par une kyrielle de petits roitelets ayant rang de ministre plénipotentiaire facilement corruptibles.

Sur le plan diplomatique précisément, il ne serait plus question de leur dicter nos desideratas, étant susceptible à leur tour de nous  imposer leurs points de vue dans le domaine nucléaire notamment.

Oui mais, un tel scénario catastrophe d'un point de vue occidental , n’est pas programmé pour demain, en raison même des incohérences africaines.

Léonce Lebrun

Informations supplémentaires