MOI2

 Le point de vue de Léonce Lebrun   

1945, rappelez vous, le Monde aura payé un lourd tribut, avec des millions de « croix de bois », consécutives à l’hyper arrogance des politiciens de tous bords comme en 1914…voire même leur incompéence qui aura été marquée par la gigantesque gifle diplomatique de Munich -1938-

Et ce refrain hypocrite fusant de partout… « Plus jamais ça »

Oui mais on observe depuis 1945, que notre Planète n’a pas connu un seul  jour de paix, avec un Occident lancé pour certains, dans des sordides guerres de décolnisation, grand donneur  de leçons  de «  valeur et de civisation »… « en même temps » en pôle position pour la fabrication d’armes de guerre qu'il faut vendre ,aux fins d' améliorer un commerce extérieur vacillant, fervent  soutien d’un PIB -produit intérieur brute- en difficulté…

Alors la Paix n’est pas pour demain, cet Occident continuera sa politique impérialiste  et expantionniste, par l’occupation insidieuse ici et là, de territoires pouvant assurer sa domination et son économie…

... avec cette nouvelle application stratégique nébuleuse politico-militaire…le Terrorisme qui plonge les masses  indo-européennes dans la peur, et bien entendu les frappes aériennes, avec ces inévitables dégâts collatéraux, frappant les populations civiles du Sud... sans protection nucléaire

Mais voilà, qu’en toute chose il faut considérer la fin, et  donc  demain, les damnés de la terre auront du grain à moudre pour triompher sans scrupule

Un scénario catastrophe

 

 

Dites cher Monsieur vous n’y pensez point   refaire le Monde, un monde où ces gens là seraient nos égaux, avec des enfants des femmes et des hommes qui mangent à leur faim, vivant sur un Continent qui dispose d’un excellent niveau sanitaire, où la mortalité infantile serait à un taux des plus bas constaté, s’y ajoutant une espérance de vie de 75 ans de moyenne.

Et puis on ne pourrait plus leur vendre nos vieilles armes dépassées mais cédées à un bon prix, grâce à ces fonds versés sur forme  d’aide, et qui revenaient forcément à nos entreprises.

Adieu notre bonheur de voir ces gens là à l’assaut de nos frontières, en quête de papiers pour assurer leur misérable existence d’immigré, sans compter qu’ayant réussi leur unité politique ils seraient représentés dans les organismes internationaux, par un seul ambassadeur, et non plus  par une kyrielle de petits roitelets ayant rang de ministre plénipotentiaire facilement corruptibles.

Sur le plan diplomatique précisément, il ne serait plus question de leur dicter nos desideratas, étant susceptible à leur tour de nous  imposer leurs points de vue dans le domaine nucléaire notamment.

Oui mais, un tel scénario catastrophe d'un point de vue occidental , n’est pas programmé pour demain, en raison même des incohérences africaines.

Léonce Lebrun

Informations supplémentaires