Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

  

La Race

 

En pleine déferlante mondiale sur la problématique raciale,  le contexte ne pouvait pas être meilleur pour évoquer le concept de Race  que la France seul pays des 193 membres  de l’Organisation des Nations Unies (L’ONU) veut voir disparaitre dans les échanges au quotidien, mais le remplacer par quel  stratagème….

 

Car c’est une prétention outrancière, un acte politique, qui veut avoir des conséquences sur le mode de pensée des Africains et autres  Afro descendants, des populations naïves et fragiles écrasées par leur passé d’esclave et de colonisé.

 

Et pour bien cerner la mentalité des Français de l’Europe du 21è siècle il faut avoir en mémoire quelques figures de l’Histoire qui valent mieux qu’un long discours…

 

… nous sommes en 1814 avec le retour de la  Monarchie sensée avoir disparu depuis Janvier 1793 et Louis XVIII est acclamé par un vibrant…Vive le Roi…

 

…mais un an après, 1815 avec le come-back de Napoléon pour  son retour des 100 jours c’est ce même peuple qui le reçoit au cri délirant de  … Vive l’Empereur…

 

Dès cette époque, on relève donc    une population incohérente dans ses choix, versatile, imprévisible et donc faible.

 

Plus de deux siècles  se sont écoulés, on peut multiplier les contorsions les explications saugrenues venant de tout l’échiquier politique pour obsever que ce mode de pensée relevé en 1815 n’a pas changé d’un yotta…

 

Car comment expliquer qu’en, pleine déferlante raciale au 21è siècle on relève des propos hors sol que sont…

 

Racisme, Noir, Blanc, racisme anti blanc, privilège blanc.

Pour mémoire, le vocabulaire « racisme » scandé de nos jours dans toutes les suces est inapproprié, car aucune communauté humaine dans ce pays n’est menacée de destruction en raison de ses caractéristiques physiques ou religieuses.

 

Par contre ce slogan cache une réalité plus méprisable qui est la discrimination raciale, propre à toutes les couches de la société française (les souchistes) dont sont victimes principalement les Africains les Afro descendants et les populations du Maghreb résidant en France…

 

Et donc revisitons l’Histoire du Monde Nègre et sa descente dans l’enfer de l’humiliation.

 

Nous sommes à la fin du XVe siècle, c’est le début de la découverte de nouveaux territoires, Espagnols , Portugais,  Français,  Britanniques s’installent en pays conquis après avoir massacré les premiers occupants, les Indiens, peuples  indociles et rebelles  au travail de terre.

 

 

Et voilà ces Européens partis à la recherche de remplaçants trouvés dans les populations de la côte occidentale africaine, fragiles naïves inaptes à toute résistance armée, qui feront la traversée de l’Atlantique pour être vendus dans les marchés d’esclaves des Amériques et la Caraïbe.

 

Mais l’apparition du concept de Race verra le jour au XVIII è siècle par les écrits et la pensée de certains écrivains et philosophes français qui établiront un dispositif  tendant  à démontrer    la supériorité du monde occidental et la justification de la traite négrière concernant les Africaines de race Nègre et l’établissement de L’Esclave.

 

Espagnols, Portugais , Britanniques pratiquant une stricte surexploitation des territoires colonisés, les Français iront plus loin en se plaçant dans une domestication ( Code Noir )des esclaves afro descendants, par une politique d’assimilation, au résultat catastrophique pour les personnes tombées dans ce piège infernal du big bang cérébral dont les effets désastreux perdurent de nos jours…

 

… dont les  premiers résultats se présenteront en Mai 1802 avec le rétablissement de L’esclavage à la Guadeloupe, une absente totale de résistance de la population du territoire de 90000 âmes à l’époque, malgré les efforts désespérés d’un  certain Colonel Louis Delgres, d’origine martiniquaise pour s’opposer  au Corps. Expéditionnaire de Napoléon Bonaparte…

 

…Alors  qu’à Saint Domingue (devenu Haïti) les troupes armées sous la conduite d’un Toussaint Louverture et de Jean Jacques Dessalines, arrachaient la victoire et la création de l’Etat haïtien, permière Nation  Nègre à conquérir son indépendance les armes à la main, à compter du Premier Janvier 1804;

 

La suite prochainement.

 

https://www.youtube.com/watch?v=IMKe6QVjT84

Fenêtre de tir-1-

 

 

Et vous recevez ce jour l’Editorial d' AFCAM intitulé…Fenêtre de tir, drôle de titre que suivant mes observations, et les conclusions qui s’imposent...

 

...toutes les opportunités notamment  politiques, offertes à mes frères de la Caraïbe pour sortir par le haut depuis 1802 ont échoué lamentablement, selon un schéma historique qui sera diffusé prochainement dans une deuxième partie. 

 

Mais revenons à l’actualité pour rappeler que le temps passe, mes archives sont bien tenues pour nous replacer dans le contexte. 

 

Il y exactement 20 ans, 11 12  13 Juin 1993 j’organisais à LYON, les premières Assises nationales des Associations Outre-mer, après avoir déjà piloté la semaine caribéenne en Octobre 1982 à la demande du Ministère outre- mer à l’époque.( lire sur AFCAM Léonce Lebrun…Portrait parcours)

 

 Pour ces Assises, j’avais un objectif précis et ambitieux, placé dans les régions, des Fédérations d’ associations, chapeautées au niveau national par un Haut comité  de l’Emigration,...

...des structures bien charpentées, susceptibles de nous représenter et de proposer aux autorités des solutions crédibles pour faciliter la vie précisément de cette Emigration. 

 

Du reste cette démarche avait été bien comprise par l’équipe municipale en place, en particulier le maire Michel NOIR, un Grand Monsieur pour qui à table et le diable, il fallait manger avec une grande cuillère, en situant la dimension politico- humaine du personnage 

 

La ville mit à notre disposition finances et logistiques pour réussir ces Assises dans les meilleures conditions.

Monsieur NOIR savait pourtant que nous ne partagions pas les mêmes options politiques, et depuis cet épisode, j’ai compris qu’au regard de nos problématiques de Nègre...

 

... droite gauche n’avait aucun sens, pour le premier courant cité prévalait la compétence, alors que pour le second, cet électeur lui est naturellement favorable, ce qui est une erreur  fondamentale. 

 

Pour ces Assises, les délégations venaient de partout, pour Paris notre brillante artiste Joby Valente qui devint par la suite la première présidente de la Fédération d’association de l’Ile de France. 

 

Mais à LYON, le monde associatif caribéen brilla par son absence, ce qui n’est pas étonnant si on se réfère aux propos que me rapportait un grand ami africain disparu depuis…

 

 

…Léonce, tes compatriotes guadeloupéens, et martiniquais se méfient de toi, tu fais de la politique, une posture qui les ferait mal voir par nos hôtes européens…

 

Et moi de répondre inlassablement que je ne résidais pas en Europe pour faire de la figuration, du béni, oui, oui...

 

...en quémandant un strapontin électoral sous couvert de ces charabias de diversité et autre intégration…

 

…qu’en ma qualité de NEGRE, j’éprouve une grande fierté de ne pas raser les murs, et tomber dans le camp des partisans du messi missié, bonjou missié padon missié…( merçi monsieur, bonjour monsieur, pardon monsieur) 

 

 Pour tout dire, certains de mes amis et moi avons toujours été confrontés à des personnes manquant de fondamentaux culturels ou habitées par une jalousie maladive…mais hélas on ne refera pas le Monde…

 

 

Et me voici bientôt en terre caraïbéenne pour me ressourcer, prendre le pouls du pays, à l’occasion de laquelle j’aurais tant voulu tenir ce discours à mes compatriotes… 

 

….La troupe ne viendra pas, tombés dans une embuscade tous les hommes de soutien ont été massacrés, et désormais nous sommes les seuls à défendre notre position… 

 

Oui mais, on tient ces propos face à un peuple motivé, habité par un esprit de conquête… 

 

… Alors, défendre quelle position…l’assimilation, la départementalisation, l’origine gauloise de l’ethnie, son niveau de vie artificielle caractérisé par une surconsommation...

 

...consécutive à une hyper importation, sans commune mesure avec une exportation misérable...

 

...mais faisant les beaux jours d’une poignée de privilégiés avec 40% de vie chère, alors que l’immense majorité de la population attend les retombées des aides sociales.. 

 

En vérité, en cette année de commémorations en tous genres, nos peuples auront –ils poussé la réflexion pour se hisser vers un autre destin, alors que les îles  voisines disposent de drapeau et hymne…  

Je n’en suis pas convaincu

Fenêtre de tir -suite-

Léonce Lebrun

Informations supplémentaires

viagra bitcoin buy