MOI2

 Le blog de Léonce Lebrun

Drôle de monde dans lequel nous vivons, un monde  où la Démocratie, ne fait pas bon ménage avec l’éthique et la déontologie, il suffit pour une chapelle de ramasser la mise, que dis-je le pactole du Palais Bourbon ave à peine 20% du corps électoral...

Car Il a fallu la maladresse d’un courant, et une chance extraordinaire, pour  rétablir la Bourgeoisie dans toute sa splendeur, sous couvert d’une habile monarchie républicaine.

Oui mais dans tout ce climat idyllique, il y a une masse qui attend son heure pour renverser la table, par tous les moyens, y compris un remake à la mode de la Commune de Paris (1871) alors là, il n’y aura pas de Versaillais pour sauver la mise, car l’Histoire m’a appris qu’on avait toujours tort d’abuser du peuple,...dure sera la chute... 

L’Union Africaine, et ses diasporas 

 

Ce jour du 30 Octobre 2006, à l’invitation de l’Initiative Internationale pour l’Union Africaine, (l’I UA) j’étais à Paris, pour plancher au Sénat, sur le thème :

           L’Union Africaine, et ses diasporas 

Analyses et perspectives pour une plus grande contribution des diasporas africaines au développement du Continent.

Sur la base de tables rondes remarquables :

… Trajectoires de la pensée panafricaniste «  Le rôle des diasporas dans la construction de l’idéal panafricaniste »

…Union africaine et diasporas « perception et représentativité »

…Diasporas et dynamiques économiques en Afrique…

…Diasporas étudiantines et intellectuelles, « particularités et enjeux pour le développement de l’Afrique »

…Quelles responsabilités des diasporas dans les mutations politiques et défis sécuritaires de l’Afrique…

Autant de thèmes de haut niveau qui ne peuvent laisser aucun observateur indifférent.

En première analyse, et à chaud, j’ai constaté que l’Afrique avait une fantastique potentialité, de femmes et d’hommes brillants dans leurs spécialités, de quoi assurer la fortune de chasseurs de tête de tous poils.

Mais alors pourquoi ce paradoxe, d’aucuns feront état d’inadéquation entre cette richesse intellectuelle disponible, et la grande précarité du continent africain, dont je tenterai d’apporter une modeste contribution explicative, dans une prochaine rubrique

Car, pour un caribéen de race nègre, panafricaniste convaincu, je demeure fondamentalement persuadé que l avenir et la dignité du Monde Noir et de tous les Nègres de la Planète, de quelle que origine, ou autre situation, passe par la restauration de l’Afrique en tant que puissance respectée ( lire sur AFCAM, dans Dossiers Le Temps de l’action

Léonce Lebrun

Informations supplémentaires