Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce  Lebrun

 

Le" privilège blanc".

 

Comme je l’ai rappelé précédemment, la France  est championne toutes catégories du vocabulaire conduisant à des tensions touchant les minorités ethniques résidant dans ce pays

 

Il y a eu d’abord le Communautarisme, dont on attend toujours  les explications approfondies des Pouvoirs publiques portant   sur les communautés visées, et la dangérosité de se rassembler pour défendre leurs intérêts en application des règles définies par la loi du Premier juillet 1901 sur les Associations.

 

Puis a fait son apparition le Séparatisme faisant l’objet d’une loi débattue au sein des assemblées institutionnelles, qui s’adresse maladroitement au monde musulman...

 

...responsable du déficit de tranquillité, dont le Pouvoir s’arroge le droit de s’immiscer dans la fonctionnement des règles du Coran...

 

...malgré le mécontentement des fidèles de cette Religion, contrairement à la séparation de l’Etat et des Eglises dans un strict respect de la laïcité.

 

Oui mais le « nouveau monde » s’autorise un comportement anticonstitutionnel sous prétexte de « liberté d’expression » et de défense des fondamentaux de la République.

 

Mais de qui se moque t-on pour installer l’idée qu’à peine 5 à 10% d’une population est capable de renverser un régime par la force ou la voie des urnes.

 

Avant des poursuivre nous touchons le cœur du débat avec un régime bourgeois et monarchique menacé de perdre ses privilèges par quel que groupe organisé, maghrébin, africain ou afro descendant

 

Et nous voilà plongés dans un univers inconnu avec la consécration officielle du concept « privilège blanc »...

 

...rejoignant l’expression américaine de « suprématie de la race blanche » un exercice périlleux dans sa formulation...

 

...mais non dénoncé par aucun homme politique de quel que bord.

 

Alors l’Exécutif peut brandir la menace d’une violence ascendante dans la population de la France de nos jours...

 

...mais ça ne peut être que des déclarations électoralistes, car il a tout fait pour mettre la pression sur les minorités par son concept anxiogène de « privilège blanc » ...

 

...qui en tout état de cause est adressé au bénéfice de la population indo- européenne majoritaire dans ce pays.

 

Car avec le temps passe « les chiens de font pas des chats » et pour comprendre le jeu du groupe français désigné « Génération identitaire » et son fondement, revisitons l’Histoire... 

 

...nous sommes en 1791à Haïti (ex Saint Domingue) colonie française dans la Caraïbe...

 

 

...la colère des esclaves monte en puissance, la panique est installée dans le camp des colons français...

 

...la Convention met un terme à l’Esclavage en 1794  ce qui pousse tous ces possesseurs d’esclaves (Saint Domingue, Guadeloupe, Martinique) à un exode massif en direction des Etas Unis d'Amérique

 

Ils s’installent dans le sud de ce pays et seront  les fervents  soutiens, partisans engagés à côté des Confédérés...

 

...en conflit avec le Gouvernement fédéral, farouchement opposés contre l’abolition de l’Esclavage touchant les Africains.

 

Mais avec la fin de la guerre civile en 1865 et l’écrasement des confédérés par les troupes de L’Union fédérale...

 

...ces sudistes n’ont pas abandonné leur conviction de suprématie blanche ...

 

...en créant un clan dénommé KU KLUX KLAN, féroce et hyper raciste.

 

Et ramenons ce débat en France nous observons que le groupe dénommé » Génération identitaire » est ni plus ni moins que...

 

... les mutants du KU KLUX KLAN avec la même conception raciale vis-à-vis des étrangers non indo européens.

 

Ils ne sont pas nombreux certes,  mais bien organisés,très agressifs et appelés à se développer....

 

...avec l’apport de cette doctrine gouvernementale qu’est « le privilège blanc »

 

Dans ce cas, le communautarisme a un long avenir dans ce pays...

 

...car avec ces hommes dont la stratégie de l’écrevisse  conseillée par Grand -mère ...

 

...doit être remplacée par la charge du rhinocéros avec intelligence mais  sans faiblesse.

 

https://www.youtube.com/watch?v=c13q2wYZr_0

L’Alliance sino-africaine

 

Un vent de panique, et d’affolement traverse les chancelleries des pays occidentaux, à la suite de cette fantastique information qui est diffusée par toutes les agences de presse de la planète, à savoir que ce matin à 1h 35 GMT, la Fédération des Etats-Unis de l’Afrique (la FEA) a procédé a son premier essai nucléaire.

Un engin de plusieurs mégatonnes que les spécialistes estiment être supérieur en puissance par rapport aux deux bombes thermonucléaires larguées sur les villes japonaises de Hiroshima, et Nagasaki les 6 et 9 Août 1945….

Ce qui est extraordinaire réside dans le fait que tous les services de renseignements étrangers présents sur le Continent africains depuis de nombreuses années, n’ont rien décelé d’une opération qui a été menée dans le plus grand secret.

En fait dès la naissance du nouvel Etat fédéral, les dirigeants ont fait le forcing pour combler des retards dans les domaines sanitaires et éducatifs, par ailleurs les chercheurs scientifiques de haut niveau et des physiciens africains sortis des meilleures grandes écoles, qui avaient contribué à assurer les beaux jours des laboratoires occidentaux, ont décidé de rentrer dans leur pays.

Pour participer à l’effort commun de ce grand ensemble, et comme l’Afrique est bien pourvue de matières premières ; la symbiose a été parfaite, pour mener à bien l’opération qui est connue ce jour.

Nous apprenons que le gouvernement américain a adressé une vigoureuse protestation, en direction de Koussabéna, la Capitale Fédérale, mais la réponse est venue outre-atlantique, par la voie du Haut Représentant de la FEA, au Conseil de Sécurité des Nations Unies, (nouvelle formule depuis la réforme).

M.Carl OUSSABEE, qui a déclaré d’une façon claire et sans ambiguïté, que son pays n’ayant pas signé de traité de non prolifération, s’agissant des armes nucléaires, ne se sentait pas concerné par les propos peu diplomatiques et outranciers des USA qui relèvent d’un autre âge.

Ajoutant en substance que l’Amérique et ses alliés doivent se rendre compte que pour l’Afrique, le temps de l’humiliation, et de la soumission, était définitivement terminée.

Et que la Fédération africaine poursuivrait son programme nucléaire en toute indépendance Il va s’en dire que nous entrons dans une période de forte turbulence, restez à l’écoute…..

Scénario catastrophe pour certains, alors que pour d’autres débute un longue ère de gloire et de prospérité.

Ainsi va ce Monde, qui il y a un peu plus de 2000 ans a vu s’écrouler Rome, (lire dans Croisade, Archives croisades Dure sera la chute, et dans Dossier, Le temps de l’Action, Au service d’une Puissance respectée)

Après ce moment d’intense de bonheur virtuel, je reviens à l’actualité un peu plus calme qui nous emmène à Pékin qui a connu en fin de semaine dernière ce premier sommet entre la Chine et certains pays du Continent africain.

Que peut-on en penser de cet évènement…, et l’Afrique en tirera t-elle un profit de ce rapprochement à moyen ou long treme…

Il est encore trop tôt pour se prononcer sur le fond, on peut retenir par le passé que la Chine a tenté des alliances, soit avec l’ex Union soviétique, soit avec le Japon, qui ont échoué pour des raisons diverses et en particulier en raison d’un torpillage certain conduit par la diplomatie du monde occidental.

En première analyse il n’échappera pas à l’observateur que la partie n’est pas équilibrée entre une Chine puissante, bien organisée, et des territoires dont il est tout à fait inutile d’indiquer les carences.

D’autant que le gouvernement de Pékin n’accordera pas une confiance totale dans les affaires, à des pays trop inféodés à l’Occident, en vertu de la théorie du cheval de Troie.

Léonce Lebrun

Informations supplémentaires

viagra bitcoin buy