MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

 

Le Communautarisme

 

Pour qui sonne le glas, ce titre  de l’excellent roman de feu Ernest Emilegay,brillant écrivain  américano -cubain qui nous a projeté dans l’enfer de le guerre civile espagnole -1936-1939, gagnée par les nationaliste, que le 20ème siècle a connue depuis la guerre de cessession américaine de 1860 à1865 remportée par les yankee du Nord…

 

et si nous ne prenons pas garde  ,un tel scénario catastrophe n’est pas exclu à terme en terre française de l’Europe…

 

…car depuis quelque temps nous assistons à un déchainent de comportements  et de propos qui frisent l’intolérance, rapportés sans discernement par des média affidés au Pouvoir en place…

 

… des adversaires politiques sont traités comme des ennemis de la République…

 

… bref, silence dans les rangs, on ne veut voir qu’une seule tête, aucune opposition n’est tolérée…

 

…les races n’existent pas (version française) mais dans les médias on insiste particulièrement sur l’aspect physique de certaines personnes, l’écrivain « noir » l’avocat « noir » l’artiste « noir » pour sans doute marquer la différence, une supériorité supposée de l’indo européen …pitoyable…

 

…allons donc, que l’on cesse  de considérer  les Africains et autres afrodescendants comme des zombis …

 

… et voilà  qu’après avoir dénié aux masses le droit de contester la gouvernance de minorités privilégiées, en les refoulant dans une opposition insultante dite populiste…

 

… on ne reconnait pas  le droit à certaines minorités ethniques de se regrouper pour échapper dans ce pays, avec un climat d’arrogance et d’intolérance, en les cantonnant dans le concept de communautarisme

 

mais au fait de quoi s’agit-il….

 

 …immigration, communautarisme insécurité …

 

 …un triptyque  inconcevable et inacceptable dans une Société, une  Nation de civilisation...

 

wwwxxxwwwxxxwwwxxx la suite , prochainement 

 

A propos d'un voyage...des incohérences africaines

Ils se disent...

...Nous sommes mis en place précisément par les Occidentaux pour que rien ne bouge…

 Et vous nous demandez pendant qu’il est encore temps, d’œuvrer pour la construction d’une Afrique forte devenue une grande puissance respectée…

Où les africains seraient heureux d’y vivre et d’y travailler, animés d’une forte solidarité, faisant disparaître toute source de misère et de situation sanitaire dégradée…

une Afrique qui ne fournirait plus à l’Occident une main d’œuvre servile et bon marché, soit comme jadis sous le régime de la traite négrière et l’Esclavage transatlantique, soit par voie d’immigration clandestine…

une Afrique qui serait fière de ses institutions fédérales, maîtrisant sa diplomatie, disposant d’une sécurité forte, par des moyens de défense adéquats…

Dotée des instruments nécessaires pour participer pleinement au processus de l’allongement du dispositif de production…

Et de la division internationale du travail, au profit de ses enfants…

Mais vous vous rendez compte, que deviendraient nos privilèges…

Les invitations aux réunions du -G8- entre le fromage, et le dessert pour -faire joli- , nos revenus de corruption, les fortes sommes détournées…

Produits de l’aide  internationale, au profit de nos seules familles et de nos ambitions démesurées…

Et puis vous semblez ignorer un ordre établi hérité du passé…

Une échelle des valeurs qui place notre race, en queue du Système…

La sommant à tout jamais de renoncer à toute idée de changement…

En rédigeant ce scénario, je demeure persuadé, que beaucoup de mes frères de race sont pénétrés de l’idée qu’ils sont des êtres inférieurs…

Au service du –toubab-, à titre éternel…

Ainsi va… des incohérences africaines pour la plus grande déception du Monde Nègre…

Léonce

                               &nbs p;                              

Informations supplémentaires