MOI2

 Le blog de Léonce Lebrun

En pleine campagne électorale  des minorités ethniques sont visées directement par certains qui opèrent un rapide raccourci entre immigration et insécurité...

Mais en quoi ces minorités constituent une menace pour les institutions républicaines, et on finit par penser que leur regroupement tant redouté, peut constituer une force  politique non négligeable pour la défense des droits des personnes concernées, d’où la manouvre de les repousser dans la mouvance du  Communautarisme, synonyme de dévaluation sociétale…

Le Racisme
Le racisme est un  ensemble de conceptions, d’attitudes, de comportements et de décisions fondés sur la croyance en la supériorité intrinsèque d’une race sur une autre. Les idées racistes sont de tous les temps et de tous les pays.

Elles furent théorisées avec une apparence de rigueur scientifique au XIXe siècle, en Europe, sous l’effet des progrès notamment de la biologie, de l’anthropologie, de la linguistique, ainsi que sous l’influence des nationalismes romantiques européens.

De l’idée de la supériorité intrinsèque d’une race donnée, certains penseurs , le plus connu, mais non le plus savant fut le Français Gobineau, dont l’influence fut surtout grande en Allemagne, tirèrent diverses conclusions plus ou moins extrêmes suivant les cas , caractère néfaste des mélanges de races, nécessité d’interdire les croisements, ségrégation raciale, extermination des races inférieures.

 Des sentiments racistes se font jour fréquemment dans les pays où coexistent des sociétés aux caractères physiques et culturels différents, le plus souvent lorsque cette différenciation s’accompagne de clivages sociaux.

Ils sont également la conséquence, dans les sociétés industrielles, de la concentration dans certains quartiers ou banlieues de grandes villes d’ouvriers immigrés, et ils sont allés en s’exacerbant avec l’aggravation de la crise économique et la montée du chômage.

Les doctrines racistes

Informations supplémentaires