MOI2

 Le point de vue de Léonce Lebrun  

 

La bombe atomique

 

Depuis Adam et Eves Caên et Abel, donc la nuit des temps ,les hommes n’ont pas cessé de se battre en perfectionnant leur instrument de combat, pour débouher... 

...depuis le 20è sièle sur ce redoutable outil de destruction massive qu’est la  bombe atomique...

 

...,q’Albert Einstein et Robert Oppenheimerdeux éminents physiciens, se retounent dans leur tombe en contatant l’énorme  chienlit mondiale qu’a povoqué « l’appropriation monopolistique » de cette haute technologie

 

En effet, comme suite aux bombardements  des villes du Japon en Aout 1945 par les forces américaines, ce qui stratégiquement n’était pas nécessaire, tenant compte à cette période de l’état de faiblesse des armées nippones. qui sans doute étaient en voie de capituler...

 

.., nous avons assisté à un déferlement de propos indigestes, de mensonges et de gigantesques manipulations des opinions publiques …

 

… qui aura la plus « grande gueule » entre Américains, Français  à un degré moindre, Britaniques, pour intimider des ennemis potentiels supposés…Russes  Chinois et autres  partenaires de faiblesse

 

Bizarre, mais c’est ainsi quele Conseil de Sécuité de l’ONU  est composé notamment de 5 membres titulaires atomistes, avec droit de véto …

 

...les USA,  la République Populaire de Chine,  la France, la Fédération de Russie et la Grande Bretagne...

 

... que dans ce bassin de requins, d’autres Nations tombent dans l’eau, pour ne pas se laisser dévorer diplomatiquement...

 

...c’est le cas de l’Inde, du Pakistan, de la Corée du Nord, placés sous la surveillance subjectve de l’AIEAl’Agence internationale de l’Energie Atomiqueentièrement dévouée à la machine de domination occidentale...

 

...A ne pas oublier surtout l’Iran et l’Etat Hébreu, par  qui passent toutes les crises internationales  actuelles…

 

…avec une mention spéciale pour Israêl, bien  pourvu en ogives nucléaires non comptablisés officiellement, pratiquant une politique colonialiste et impéraialiste impitoyable au Proche -Orient en partiulier contre le peuple palestinien…

 

…mais qui joue à la grande victime du siècle, avec la  complicité de la France (auteur historique de la dissuasion nucléaire) et les Etats Unis pour empêcher l’Iran de disposer de l’arme atomique…

 

…une stratégie, un jeu dangéreux, stupide et mesquin, car en cas de conflit généralisé aucune Nation n’aura recours à l’arme atomique...

 

...qui est donc une dépense inutile, dont les sommes disponibles auraient servi à d'autres priorités du quotidien...

 

...mais quelle horreur, vous n'y pensez pas mon bon Monsieur, car dans un régime de monarchie républicaine, le monarque virtuel a besoin de cet instrument de prestige...

 

...pour justifier de sa verticalité vis à vis de son peuple...

 

... soit, mais Américains et Européens ne feront pas le poids face à la puissance de la machine de guerre russe et  chinoise…

 

...Alors que les Occidentaux cessent de manipuler leurs opinions respectives, avant que ne rentre tôt ou tard dans ce bal des maudits...

 

...un mastodonde non désiré mais redoutable de notre Monde

 

…et gare à l’armaggédone

L'Esclavage

 
Système fondé sur la propriété de l’être humain.L’Esclavage apparut sans doute avec les premières grandes civilisations du Croissant fertile, vers le IIIe millénaire avant J.-C.

L’esclavage antique

 La centralisation de la production agricole et de la gestion des semences fit naître le besoin d’une main-d’œuvre servile. Les grands travaux d’irrigation ou d’urbanisme exigeaient aussi la mobilisation d’une force de travail considérable.

Les premières traces certaines de l’esclavage sont attestées par des tablettes sumériennes, et il semble que l’Égypte pharaonique connut précocement le travail service.

 Les civilisations méditerranéennes du Ier millénaire avant J.-C. furent aussi esclavagistes. L’Esclavage, qui semble inconnu dans les poèmes homériques, se répandit en Grèce au cours du Vie siècle avant J.-C.

De nature économique lors des crises foncières , l’Esclavage pour dette ne fut aboli par Solon qu’en 594 avant J.-C. ou de nature plus spécifiquement sociale , lié alors à la domination d’un groupe restreint de soldats sur une population agricole comme ce fut le cas pour les pilotes à Sparte.

l’Esclavage classique antique, appelé esclavage cheptel , se nourrit de la guerre entre cités ou contre les Barbares. Pourtant l’Esclavage n’occupa en Grèce qu’une place marginale.

En dehors des grandes concentrations d’esclaves publics dans les carrières de marbre ou d’argent, les esclaves étaient dispersés dans les foyers familiaux comme domestiques ou travailleurs agricoles.

Avec le développement en Italie, à partir du IIe siècle avant J.-C,  des grands latifundia, l’Esclavagerural se développa à nouveau.

À plusieurs reprises, les esclaves se révoltèrent, donnant lieu aux  guerres serviles  de 135-133 et de 112-105 avant J.-C. en Sicile, puis de 73-71 avant J.-C. ,au cours de cette dernière rébellion, Spartacus, ayant pris la tête de soixante-dix mille esclaves, marcha sur Rome et résista vaillamment aux armées romaines avant d’être défait.

 La condition des esclaves de l’Antiquité fut variée dure dans les grands domaines ruraux ou les carrières, elle le fut moins dans les familles.
 L’affranchissement permit à nombre d’entre eux d’accéder à la liberté, et parfois même, sous l’empire, à la richesse et au pouvoir. Leur sort s’améliora progressivement, grâce à l’influence des philosophes , Sénèque, puis aux progrès du Christianisme

L’esclavage médiévale et moderne

Jusqu’au XVe siècle, la société médiévale a connu l’Esclavage. L’Esclavage rural se maintint du Ve au VIIIe siècle, parfois plus tard.L’Esclavage a été le fait de civilisations très différentes.

Sa limitation en Occident à partir du haut Moyen Âge résulte de l’influence croissante du christianisme : l’Église ne s’éleva que fort tard contre la servitude elle-même, mais elle n’en faisait pas moins de la libération des esclaves une œuvre pie.

L’Esclavagefut réintroduit après la découverte du Nouveau Monde. Le mouvement abolitionniste anglo-saxon, d’inspiration religieuse, et les thèses des philosophes français des Lumières, puis la prise de conscience de la supériorité économique du salariat sur la servilité conduisirent, au XIXe siècle, à la libération générale des esclaves.

Le mouvement abolitionniste

Informations supplémentaires