MOI2

 Le blog de Léonce Lebrun

Drôle de monde dans lequel nous vivons, un monde  où la Démocratie, ne fait pas bon ménage avec l’éthique et la déontologie, il suffit pour une chapelle de ramasser la mise, que dis-je le pactole du Palais Bourbon ave à peine 20% du corps électoral...

Car Il a fallu la maladresse d’un courant, et une chance extraordinaire, pour  rétablir la Bourgeoisie dans toute sa splendeur, sous couvert d’une habile monarchie républicaine.

Oui mais dans tout ce climat idyllique, il y a une masse qui attend son heure pour renverser la table, par tous les moyens, y compris un remake à la mode de la Commune de Paris (1871) alors là, il n’y aura pas de Versaillais pour sauver la mise, car l’Histoire m’a appris qu’on avait toujours tort d’abuser du peuple,...dure sera la chute... 

Tahiti

 

Tahiti est la plus grande île de la Polynésie, dans le sud de l'océan Pacifique. Elle fait partie des îles du Vent dans l'archipel de la Société.

Histoire

Il y a 5 000  ans , 3 000 av. J.-C, des habitants du littoral de la Chine du Sud, cultivateurs de millet et de riz, commencent à traverser le détroit pour s'installer à Taiwan. Vers 2 000 avant J.-C. des migrations ont lieu de Taiwan vers les Philippines.

 De nouvelles migrations commencent bientôt des Philippines vers Célèbes et Timor et de là, les autres îles de l'archipel indonésien. Vers 1 500 av. J.-C., un autre mouvement mène des Philippines en Nouvelle-Guinée et au delà, les îles du Pacifique.

Les Austronésiens sont sans doute les premiers navigateurs de l'histoire de l'humanité.
Aperçue par Quirós en 1606, l'île fut réellement visitée par Samuel Wallis qui y accosta le 19 juin 1767, et la baptisa  Île du Roi George .

 Bougainville, qui y aborda quelques mois plus tard, lui donna tout d'abord le nom de  Nouvelle-Cythère L'admiral Abel Aubert Du Petit-Thouars obligera la reine Pomare IV à signer un traité de protectorat avec la France en 1842.

Les anthropologues estiment que les premiers habitants de Tahiti sont arrivés environ en l'an 300 ans de notre ère, après de longues navigations depuis l’Asie du Sud-Est ou l’Indonésie, via les archipels des Fidji, des Samoa et des Tonga.

Cette hypothèse des migrations depuis le Sud-Est asiatique est étayée par de nombreuses preuves linguistiques, biologiques et archéologiques.

Par exemple, les langues des Fidji et de la Polynésie appartiennent toutes au même sous-groupe océanien, le fidjien-polynésien, qui fait lui-même partie de la grande famille des langues austronésiennes.

Cette migration, à travers plusieurs centaines de kilomètres de haute mer, a été rendue possible par l’emploi de pirogues à balancier pouvant atteindre plusieurs dizaines de mètres de long et transporter familles.

Plantes en terre dans des paniers et animaux domestiques. Ainsi, en 1769, James Cook remarque à Tahiti un bateau de 33 mètres de long, pouvant progresser à la voile ou aux pagaies.

En 2010, une expédition sur une pirogue simple à balancier et à voile a retracé, en inverse, le chemin de peuplement, de Tahiti à l'Asie.

La civilisation pré-européenne

Avant l’arrivée des Européens, l’île est divisée en différentes chefferies aux territoires bien précis dominés par un clan.

Ces chefferies étaient liées entre elles par des rapports d’allégeance fondés sur les liens de parenté de leurs dirigeants et leur puissance guerrière.

Le clan le plus important de l’île est celui des Teva dont le territoire s’étendait au sud de Tahiti Nui jusqu’à la presqu’île vers Tahiti Iti.

Le clan des Teva était composé des Teva i Uta ,Teva de l'intérieur, et des Teva i Tai ,Teva de la mer, et était dirigé par Amo et Purea.

Un clan est composé d’un chef de nobles et de sous-chefs Les descendants des dieux polynésiens, sont investis du mana pouvoir, puissance surnaturelle.

Ils portent traditionnellement des ceintures de plumes rouges, symbole de ce pouvoir.

Le chef de clan n’a pas de pouvoir politique absolu , il doit composer avec les ari’i et les Īato’ai lors de conseils ou des assemblées générales, notamment en cas de guerre.

Plus les ari’i sont éloignés du chef de clan, plus ils sont autonomes et font contrepoids à son autorité.

Les clans sont organisés autour du  marae , lieu de culte sacré en plein air. Ces marae sont véritablement le cœur de la vie religieuse et sociale du clan , on y invoque les dieux, intronise les chefs, on y prépare la guerre et la pêche.

On y célèbre les naissances et les décès. Il existe une hiérarchie des marae, allant du simple marae familial au marae royal. La taille du marae est proportionnelle à l’influence de la famille.

Un des marae royaux de Tahiti est Farepu’a, construit à l’avènement de Tetuana’e Nui  patrimoine archéologique.

Les marae sont protégés par le tapu, interdit absolu et sacré, dont la transgression attire la malédiction. Le terme passera d’ailleurs dans les langues occidentales , tabou.

Premiers contacts avec les Européens

Pedro Fernandes de Queirós a peut-être été le premier Européen à apercevoir en 1606 l’île de Tahiti, qu’il aurait nommée Sagitaria ,ou Sagittaria.

Cependant, le fait que l’île qu’il vit soit Tahiti n’a pu être démontré avec certitude.

Le premier Européen à visiter Tahiti est le lieutenant britannique Samuel Wallis qui accoste le 17 juin 1767 dans la Baie de Matavai, située sur le territoire de la chefferie de Pare ,Arue/Mahina, dirigée par la cheffesse Oberea ,ou Purea.

Wallis baptise l’île  Île du Roi George . Les premiers contacts sont difficiles , les insulaires font des offrandes, en attendent en retour ce qui n'est pas compris par les Européens.

Du 24 au 26 juin 1767, des pirogues tentent donc de prendre le navire à l’abordage, soit pour s’approprier les objets métalliques du navire, soit par crainte d’une installation durable des Anglais.

En représailles, les marins anglais tirent sur les pirogues et la foule massée sur les collines.

En réaction à cette puissante contre-attaque, les habitants de la Baie déposent de nouvelles offrandes aux Anglais, manifestant ainsi leur volonté de paix ou de soumission.

Après cet épisode, Samuel Wallis eut des relations cordiales avec la cheffesse Oberea Purea, et resta sur l’île jusqu’au 27 juillet 1767.

Géographie

Longue de 45 km à ses points les plus éloignés, elle couvre environ 1 045 km² dont seulement 150 sont habités et exploités. Son plus haut sommet, le mont Orohena, culmine à 2 241 m . Elle se situe grossièrement par 17 degrés sud et 150 degrés ouest.

Sa capitale, Papeete est située sur la côte nord-ouest. L'île se compose de deux parties centrées sur des volcans éteints et reliées par un court bras de terre, l'isthme de Taravao.

La plus grande de ces parties est nommée Tahiti Nui ,Grand Tahiti,  et l'autre Tahiti Iti , Petit Tahiti. Seule la bande côtière est habitée sur une profondeur qui excède rarement deux kilomètres.

 Tahiti est l'île la plus peuplée de la Polynésie française, avec 70 % de la population totale. La population de Polynésie française était de 260 338 habitants en 2007. La langue officielle est le français.

Vue de l'île de Moorea depuis la commune de Punaauia.
À 15 km à l'ouest de Tahiti se situe l'île-sœur Moorea, que l'on aperçoit parfaitement depuis la plupart des communes de l'ouest de Tahiti Nui.

De nombreux travailleurs habitent à Moorea et vont travailler à Tahiti en prenant le ferry tous les matins.

L'île de Tahiti est située au milieu de Pacifique sud. Elle est à 4 400 km au sud de Hahiti 7 900 km du Chili et à 5 700 km de l’Australie.

L'île est localisée à plus de 15 000 km du territoire métropolitain français, avec un décalage horaire de 11 heures en hiver et de 12 heures en été.

L'île se compose de deux parties centrées sur des volcans éteints et reliées par un court bras de terre, l'isthme de Taravao.

La plus grande de ces parties, située au nord-ouest, est nommée Tahiti Nui ,la Grande Tahiti, tandis que l'autre partie, située au sud-est, est appelée Tahiti ,la Petite Tahiti, ou encore la presqu’île de Taiarapu.

Avec 1 042 km2 de superficie, Tahiti est la plus grande île de la Polynésie française. L'île atteint une longueur maximale de 60 km ,sur la diagonale nord-ouest , sud-est, presqu'île comprise, et une largeur de 30 km sur la partie principale.

Le périmètre total de l'île atteint 190 km, et celui de Tahiti Nui 120 km.

Tahiti est la plus haute île de Polynésie. C’est sur Tahiti Nui que se trouve le plus haut sommet de l’île , le mont 'Orohena, qui culmine à 2 241 mètres.

Tahiti Nui abrite d’autres sommets , le mont Aora'i ,2 066 m, le mont Mārau ,1 493 m, et le Diadème ,Te Tara o Mai'ao, 1 321 m. Concernant Tahiti Iti, son plus haut sommet est le mont Ronui, qui atteint 1 332 mètres.

Du fait de son intérieur extrêmement montagneux, vestige des anciens volcans, l’île est majoritairement habitée sur une étroite bande longeant le bord de mer.

On estime ainsi que sur les 1 045 km2 de l’île, seuls 150 km2 sont habités et exploités.

Tahiti est seulement partiellement entourée par une barrière de corail. On comptabilise ainsi 33 passes, et toute une partie du récif est immergée, empêchant par endroit la formation d'un véritable lagon entre le récif et la côte.

Le lagon de Tahiti atteint cependant une superficie de 141 km2

Moorea, l’île-sœur, est située à 15 km à l'ouest de Tahiti et entretient des liens très étroits avec Tahiti.

On l’aperçoit parfaitement depuis la plupart des communes de l'ouest de Tahiti Nui et de nombreux habitants de Moorea travaillent sur l'agglomération de Papeete.

Environnement

Tahiti et les autres îles de la Société connaissent de graves problèmes de diminution de la biodiversité liée à l'urbanisation, aux pollutions, au manque d'épuration de l'eau, à la surexploitation des ressources halieutiques, mais aussi à l'introduction d'espèces invasives.

Par exemple , la petite fourmi de feu importée de Nouvelle-Calédonie qui a commencé à coloniser l'île, sans doute vers 1990 -1995, pour n'être officiellement signalée qu'en juillet 2004 , fait rendu public en octobre 2004.

 Le Service du développement rural , SDR, de Polynésie a, lors de la saison sèche 2005, bloqué l'explosion pour un an, mais les colonies connues ont repris leur expansion.

La Direction de l'Environnement de Polynésie , aidée par des sociétés privées et Fenua Animalia freinent l'expansion depuis décembre 2006.

 Cinq colonies ont été traitées sur le domaine public, avec des tests d'évaluation des différentes pratiques, car malgré l'aide de l'armée, les traitements ne sont pas efficaces à 100%.

 En juin 2007, au moins 27 colonies sont identifiées sur 6 communes, à Papeete, Faa'a, Punaauia, Papenoo et Mahina Tahiti est entourée par une barrière de corail.

Communes de Tahiti

Les communes actuelles de Tahiti/

  • Papeete , capitale
  • Pirae
  • Arue , avec l'atoll de Tetiaroa,
  • Mahina
  • Hitia'a O Te Ra , Papenoo, Tiarei, Mahaena, Hitia'a,
  • Taiarapu-Est , Faaone, Afaahiti-Taravao, Pueu, Tautira,
  • Taiarapu-Ouest , Teahupoo, Vairao, Toahotu,
  • Papeari
  • Mataiea
  • Papara
  • Paea
  • Punaauia
  • Faa'a

Elles se répartissent ainsi /

  • En tournant dans le sens horaire autour de Tahiti Nui , Papeete, Pirae, Arue, Mahina, Papenoo, Tiarei, Mahaena, Hitia'a, Faaone, Afaahiti-Taravao, Papeari, Mataiea, Papara, Paea, Punaauia et Faa'a
  • Autour de Tahiti Iti , Afaahiti-Taravao, Pueu, Tautira, Teahupoo, Vairao et Toahotu.

Économie

Porte d'entrée de la Polynésie Tahiti est l'île la plus visitée par les touristes. En 2004, 193 753 touristes ont visité l'île soit 91,4 % du total des touristes en Polynésie
Tahiti est aussi le centre administratif de la Polynésie


Malgré l'isolement, Tahiti abrite /

  • des sociétés internationales américaines et françaises d'agroalimentaire, de restauration telles que Carrefour ,communes de Arue et Punaauia, Champion , répartie dans les îles Sous le vent, Leader Price , Arue et Punaauia, Hyper U , commune de Pirae, et Mc Donald's , 3 , dans les communes de Arue, Papeete, et Punaauia 
  • des entreprises automobiles comme Tahiti Automobiles, SODIVA, distributeurs et représentants des marques Peugeot, Chevrolet, Toyota, BMW, Audi, Mercedes et Renault avec leurs show-room sur Tahiti
  • des sociétés d'assurances-vie comme AGF, ANSET Assurance, AXA et GAN assurance.

L'île étant en plein développement.

Transport

Tahiti est desservie par l'aéroport international Tahiti Faa'a, le plus gros aéroport de Polynésie Il s'agit en effet du port d'entrée principal pour les touristes mais également les habitants des autres îles de Polynésie .


Le principal moyen de transport en commun à Papeete et ses environs est une sorte de bus appelé truck, qui est un camion aménagé pour recevoir des passagers comme un autobus.

 Quelques cars climatisés mieux aménagés permettent de se rendre dans les communes les plus éloignées. À moyen terme, les trucks risquent de disparaitre remplacés par des cars climatisés.

Le second moyen de transport en commun courant, pour rejoindre Papeete, est le bateau. Les habitants de l'île sœur Moorea prennent régulièrement le ferry ou le catamaran , navette rapide, pour effectuer la traversée.

 Les sociétés Aremiti et Moorea Express proposent toutes les deux des services concurrents de transports de personnes et marchandises entre Tahiti et Moorea.

Climat

Le climat tropical est chaud et humide toute l'année. L'énorme masse de l'océan qui entoure cette région s'oppose à toute modification drastique de température et d'humidité. Il n'y a donc pas de saisons à Tahiti.

 C'est donc par abus de langage qu'on parle de deux saisons ,la saison sèche et la saison humide ou dite  des pluies  , période cyclonique.

En réalité, la pluviométrie est répartie sur toute l'année, bien qu'en quantité il tombe davantage d'eau en moyenne pendant l'été austral.

 Un facteur légèrement plus caractéristique est l'alternance d'une  saison  chaude et d'une saison  fraîche  , surtout quand souffle l'alizé de Sud-Ouest , Mara'amu.

 Toutefois la différence de température moyenne entre le mois le plus chaud et le mois le plus froid reste très inférieure à l'amplitude de la température au cours d'une journée. La longueur des journées reste sensiblement la même tout au long de l'année.

Pour ce qui est des marées, Tahiti se trouve sur un nœud de résonance de la marée lunaire , point amphidromique ce qui l'annule donc totalement. Ne reste que la composante de marée due au soleil, qui est beaucoup plus faible et synchronisée avec l'astre en question. Conséquences /

  • le marnage est très faible 
  • la marée est toujours basse le matin, haute peu après midi, basse le soir et haute à nouveau au milieu de la nuit.
  •  Ce phénomène très étonnant se rencontre uniquement à Tahiti, près des îles Malouines et en plusieurs endroits au large des îles britanniques s’il existe d'autres points amphidromiques un peu partout dans les océans, il n'y a pas forcément d'île à ces endroits.

Surf

Au sud de l'île, vers le petit village de Teahupoo, un récif est propice à la pratique du surf , chaque houle du sud arrive sur ce récif en formant une vague massive et puissante, souvent cylindrique, offrant alors un tube spectaculaire.

 D'une hauteur variable, de 1,50 m à 9 m par grosse houle, cette vague déferle avec une forte puissance car le récif remonte subitement des fonds océaniens, passant de plusieurs mètres de fond à environ 80cm d'eau. La pratique du surf y est périlleuse.

Le 17 août 2000, le surfeur Laird Hamilton prit une vague de 8 mètres de haut. Comme surfeur local sur ce spot, on peut citer Hira Teriinatoofa, Michel Bourez, Manoa Drollet, Raimana Van Bastolaer et Malik Joyeux, mort depuis à Hawaii.

Les traditions

Les nombreuses traditions existent au sein de la culture maohi ,les māori se trouvant plutôt en Nouvelle-Zélande. Les légendes représentent l'histoire de la culture et l'île renferme de nombreux contes dont certains très populaires comme l'oiseau d'eau , le tefaora.

Le mois de juillet est propice à la découverte de ces traditions puisque de nombreuses manifestations culturelles sont organisées dans le cadre ou en marge du Heiva de Tahiti.

Nouvelle Calédonie

Informations supplémentaires