MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun  

 

Le populisme

 

L’étranger qui débarque  ne sait pas où se situer dans ce pays ,la France, avec une telle division  disparate de sa population, allant du communautariste au dihadiste, du républicain à l’islamiste radicalisé, du gauchiste à l'ultra-droite, de l'orléaniste au bonapartiste, du terroriste au populiste...  

…bref avec un tel attelage humain peut-on parler de « vivre ensemble », un discours   habillé  de manipulation idéologique

 

Précisément parlons du populisme, un concept qui a fait son apparition dans le domaine médiatique, mettant dangereusement en scène la qualité des personnes, avec d’un côté ceux qui gouvernent et dirigent 

 

… de l'autre, la masse des citoyens  se pliant aux injonctions d’un système suivant la couverture de la démocratie

 

Mais dès qu’un besoin  de changement se fait sentir  par des manifestations violentes, les médias affidés au Pouvoir politique, ont baptisé ce mouvement de populisme, un qualificatif  péjoratif ô combien insultant…

 

…  car il s'avère sous-entendu que le peuple n’ayant pas droit au bouleversement institutionnel, est considéré comme dépourvu d’intérêt…

 

… il lui est concédé  un droit de vote qui l’autorise à s’exprimer périodiquement en vertu des règles de la démocratie, un mode de fonctionnement que n’avait pas prévu l’auteur de l’esprit des lois…(Montesquieu)

 

… il en ressort que  comme le spécifiait en son temps un éminent homme politique disparu…

 

… le citoyen vote le Dimanche et vaquière à ses occupations le Lundi…

 

Mais ce modèle ne peut plus perdurer et exige le respect de chacune et chacun en conformité avec l'esprit républicain.

 

Car les élites aux affaires politiques depuis des lustres ont  montré leurs failles et faiblesses…

 

…En effet prenons le cas de l’Occident, avec le XXème siècle le Monde a connu  deux guerres sanglantes provoquées par les politiciens au Pouvoir...

 

...alors que ce sont les paysans et autres ouvriers au front, qui ont payé lourdement les conséquences de leurs ambitions irresponsables....

 

...que du reste en l'espèce il ne peut être exigé du citoyen un quelconque patriotisme, et l'on comprend mieux ces désertions massives des époques en cause dans les rangs de l'Armée, qu'à postériori j'approuve totalement.

 

Et depuis 1945 malgré le plus jamais ça, des peuples ont senti durement les comportements colonialistes et impérialistes des gouvernements successifs de certaines Nations de l'Occident...

 

...vis à vis des Etats de l'Ouest africain, de l'Algérie de Madagascar de l'Indochine et des territoires dits outre-mer.

 

Enfin j'observe en ce qui concerne la France, que le peuple a été volé  de sa colère de 1789… en faisant confiance à des clans antirévolutionnaires. 

 

…que depuis l’ avènement de la République  sous la domination d’une Bourgeoisie féroce et arrogante…

 

… tous les mouvements populaires ont été écrasés par la force ou la ruse.

 

Mais les soubresauts actuels entrevoient de nouvelles perspectives pour les populistes…

 

Alors, pour ces intouchables, dure sera la chute… allons nous vers le crépuscule des dieux...

 

...en tout cas ces personnages devraient retenir que les cimetières sont remplis de gans indispensables ( Clémenceau)

 

Uruguay

 

 

 

Géographie

 

L'Uruguay se situe dans la continuité géographique de la pampa argentine, c’est-à-dire que le pays est principalement constitué de grandes plaines. On trouve aussi des montagnes de faible altitude mais très escarpées, comme la Cuchilla de Haedo et la Cuchilla Grande.

 

Le point culminant du pays est le Cerro Catedral ,Colline Cathédrale avec ses 514 m.
Les précipitations sont en général constantes au cours de l'année, ce qui n'empêche pas des périodes de sécheresse ou, au contraire, des pluies très abondantes ,selon les années.

 

Le relief, souvent considéré comme un prolongement de la Pampa, s'apparente plutôt à un vaste écotone, oscillant entre prairies tempérées et forêts subtropicales.

 

Il est constitué par de vastes plaines ondulées et sillonnées par des collines de faible élévation appelées cuchillas. Les plus importantes sont la Cuchilla Grande et la Cuchilla de Haedo.

 

Avec ses étés chauds et ses hivers doux, le climat en Uruguay est subtropical ,moyenne 17 °C, et les précipitations sont assez copieuses et plus ou moins homogènes pendant toute l'année.

 

Le littoral connaît un climat maritime, avec une certaine amplitude, du fait du courant chaud du Brésil, qui augmente la température des côtes de l'Atlantique à partir de janvier jusqu'au début mai , et du courant froid des îles Malouines refroidissant leurs eaux de juin à septembre.

 

L'effet des deux courants détermine une température moyenne de la mer au niveau superficiel ,Punta del Este, entre 8 °C et 23 °C selon l'époque de l'année.

 

L'Uruguay est le seul pays sud-américain qui se trouve complètement dans la zone tempérée. L'absence d'importants systèmes orographiques contribue à ce que les variations de températures, de précipitations et d'autres paramètres soient faibles.

Population

 En Uruguay à l’arrivée des Européens, très peu d’indiens vivaient dans cette région. En témoigne la composition de la population qui, hormis 10 % de métis et 5 % de mulâtres, est aujourd’hui européenne à 85 %.

La population est catholique à 66 %. La population se renouvelle au rythme très faible de 0,6 % par an, malgré un indice de fécondité de 2,3 enfants par femme. Il est vrai que l’émigration est importante. 50000 Uruguayens quittent chaque année leur pays. 90,5 % de la population vit dans les villes.

Montevideo la capitale est l’une des plus grandes villes d’Amérique du Sud  Elle rassemble plus de 41 % de la population.

La population de l'Uruguay est essentiellement concentrée sur le littoral. Elle était estimée en 2004 à 3 240 887 habitants, dont 1 565 473 hommes et 1 675 414 femmes.

 

La population est essentiellement urbaine ,90,7 % et vit dans les 20 plus grandes villes du pays, principalement à Montevideo ,1,4 million d'habitants.

 

La majorité des Uruguayens sont des descendants d'Européens arrivés au XIX è siècle, dont la plupart étaient originaires d'Espagne ou d'Italie. Les descendants d'Européens représentent 88 % de la population.

 

Environ 8 % des Uruguayens sont métis, d'une ascendance à la fois européenne et amérindienne.

 

Les personnes d'origine africaine représentent 4 % des habitants et les Amérindiens représentent moins de 1 % de la population nationale ,principalement des Guaranis car il n'y a plus aucun descendant des Charrúas, habitants originels de l'Uruguay exterminés au XIXe siècle.

 

Ces deux dernières décennies, environ 500 000 Uruguayens ont émigré vers le Brésil, l'Argentine, l'Espagne ou encore les États-Unis d'Amérique.

 

À cause d'un faible taux de natalité n'atteignant que 14,44 ‰, de l'espérance de vie élevée ,75,92 ans, et de l'émigration ,0,32 émigrants pour 1 000 habitants, la population du pays vieillit assez vite. Par ailleurs, la croissance de la population n'est que de 0,51 %.

  Histoire

 Avant la colonisation espagnole, au début du XVIe siècle, l’Uruguay est peuplé de tribus indiennes. Les Portugais s’intéressent également à ce pays et fondent la colonie de Sacramento en 1680.

Les Espagnols répliquent en fondant également une ville, Montevideo, en 1726. En 1750, le pays est officiellement attribué à la Couronne espagnole, puis, en 1776, il est intégré à la vice-royauté du Rio de La Plata.

Le début du XIXe siècle est marqué par la lutte pour l’indépendance, a l’initiative du général José Artigas. Il parvient à faire fuir l’armée espagnole en 1814, mais ne résiste pas aux Portugais qui envahissent le pays en 1816. Le pays passe alors sous la domination du Brésil

Mais, dès 1825, l’indépendance est proclamée. La république de l’Uruguay est officiellement créée en 1830. S’ensuit une longue période de guerres civiles entre libéraux et conservateurs, et la succession au pouvoir de dictateurs.

Le début du XXe siècle est marqué par un retour au calme et l’instauration d’un régime démocratique. Au début des années 1960 apparaît un nouveau mouvement radical-socialiste, contestataire, qui va déclencher des guérillas dans le pays.

L’Uruguay connaît à nouveau la dictature militaire à partir de 1976. Le retour à la démocratie se fait en 1984, avec la tenue d’une élection présidentielle libre qui voit la victoire de Julio Maria Sanguinetti,auquel succède Luis Lacalle en 1989.

Réélu en 1995, Sanguinettia été remplacé par Jorge Battle Ibanez en mars 2000.

La Constitution, qui s'inspire de celle des Etas Unis, a été adoptée le 27 novembre 1966.

 

La ley de lemas, modifiée par la réforme constitutionnelle de 1997, régit le système électoral, en mélangeant vote majoritaire pour la présidentielle, représentation proportionnelle pour l'élection des parlementaires, et double vote simultané , ces différentes élections ayant lieu le même jour.

 

Toutefois, depuis 1997, des élections primaires sont obligatoires au sein des partis, qui ne peuvent plus présenter plusieurs candidats à la présidence.

 

Le pouvoir exécutif est confié au président de la République, élu pour un mandat de 5 ans. Il est à la fois le chef de l'État et le chef du gouvernement .

 

Le pouvoir législatif est exercé par un parlement bicaméral, constitué d'une Assemblée générale  de 30 sénateurs et d'une Chambre des Représentants,  de 99 députés. Les membres de ces deux chambres sont élus au suffrage universel direct pour des mandats de 5 ans.

 

Le pouvoir judiciaire est entre les mains de la Cour suprême de justice, dont les membres sont nommés par l'Assemblée générale pour une période de 10 ans.

 

Le 31 octobre 2004, Tabaré Vázquez, candidat de la coalition de gauche est élu président, le premier à n'être ni un Blanco, ni un Colorado depuis plus de 150 ans. En novembre 2009, José Mujica, lui aussi du Front large, est élu président de l'Uruguay.

 

L'Uruguay est l'un des pays constituant le Mercosur, avec l'Argentine, le Brésil, le Paraguay et le Venezuela. Sur le plan intérieur, le gouvernement tente d'enrayer la montée du taux d'inflation, de réduire le chômage et le taux de pauvreté, de stabiliser la dette extérieure et de combattre la délinquance croissante liée au trafic de drogue.

 

L'Uruguay est un des trois pays sud-américains à avoir disposé d'un parti politique pour la population afrodescendiente ,d'ascendance africaine.

 

Le 30 novembre 2014, Tabaré Vázquez remporte l'élection présidentielle avec 56,6 % des suffrages exprimés face à Luis Lacalle Pou et revient ainsi au pouvoir le 1er mars 2015.

Vénézuéla

Informations supplémentaires