MOI2

 Le point de vue de Léonce Lebrun  

 

Race es  tu là …

 

Incroyable, sous la poussée de groupuscules frustrés, le Pouvoir a cédé en soustrayant de la Constitution française de 1958, le mot…RACE…une "bien "belle victoire sociétale"", qui fera disparaître toutes les expressions à connotation raciale….

Mais dans leur immense majorité, les citoyens de ce pays se moquent de ces réformes à zéro centime d’euro, ce qui n’empêchera  pas l’homme de la rue peu ou pas informé, de voir dans l’Africain ou l’Afro descendant qui passe…

 

 « Un  Noir », faisant partie des «  gens de couleur » , au journaliste sportif, de désigner dans son reportage, «  le Noir de l’équipe », «  le Noir du barreau » chez les  avocats, cette belle « chanteuse Noire » dans le monde artistique  la ou le Ministre noir(e) au Gouvernement ,une présentation non exhaustive.

 

Bref, un besoin morbide de bien mettre en relief la différence entre l’Africain et l’Afro descendant, en lui « collant » une couleur de peau « imaginaire » marquant la différence et son infériorité supposée, par rapport à monsieur tout le monde de race indo européenne

 

…circulez, le compte est bon, il n’y a plus rien à voir…

 

… et moi je dis NON, à cet enfumage racial, une escroquerie intellectuelle de haut niveau…

 

… car en vertu de quel pouvoir, un pays peut modifier unilatéralement un marqueur de l’espèce humaine, remontant à la nuit des temps…

 

… en fait ce retrait de mot ,intéresse t-il l’Asiatique (jaune) et l’Amérindien (rouge)  qui font partie intégrante de notre Humanité mais dont l’appellation a disparu dans la mémoire commune, ne restent plus en lice que l’Indo européen et le  gre

 

 … c’est précisément à cette mouvance que s’adresse la réforme à deux balles, pour lui donner l’illusion de la fin des différences...

 

... que voici  venu le nouveau monde avec son partage de l’Egalité et la Fraternité

 

…oui, vraiment une drôle d'illusion…

 

…et pour un rappel utile de l’Histoire, la France en tant que Nation, a  fortement utilisé le concept de race pour justifier la Traite négrière et l’Esclavage, dans un contexte d’infériorité de l’Homme africain

 

...alors la fin du mot «  race » relève de la mystification pure et simple, dont Africains et afro descendants, devraient prendre garde, afin de ne pas sombrer dans la même naïveté que nos ancêtres....

 

...Que comme Césaire Aimé, nous pourrons dire avec  fièrté...

 

...Le Nègre vous emmerde...

Conséquences de la Traite négrière transatlantique

Introduction

Les conséquences de la plus grande tragédie de l'Histoirre humaine par l'ampleur et par la durée sur les sociétés européennes et américaines sont connues dans leurs grandes lignes.

Mais comportent encore des zones d'ombre qui appellent la poursuite des analyses comptables du capitalisme négrier de la part des historiens français, anglais, américains, pour pouvoir quantifier les bénéfices tirés des trois siècles d'économie esclavagiste aux Amériques.

 Toutefois, il est possible de tracer des contours suffisamment précis pour en mesurer l'ampleur par la suite

Tel est l'objet de ce dossier. Les conséquences del'Esclavage pour l'Occident ont également une dimension sociale et morale, et un nom... le Racisme. Pendant les trois siècles de Traite, comme le notait déjà l'abbé Grégoire en 1808 /

--On a calomnié les Nègres, d'abord pour avoir le droit de les asservir...

...Ensuite pour se justifier de les avoir asservis, et parce qu'on était coupables envers eux-..

Cette posture raciste a- t-elle disparu en France, en Grande Bretagne et aux Etats-Unis d'Amérique.... Ce combat n'est pas encore gagné...

                   wwwxxxwwwxxxwwwxxxwwwxxxwwwxxxwww

..En fait, le moment actuel est pour nous fort sévère, car à chacun d'entre nous, une question est posée et posée personnellement......

…Ou bien, se débarasser du passé comme un fardeau encombrant et déplaisant qui ne fait qu'entraver notre évolution...

...Ou bien l'assumer virilement et faire un point d'appui pour continuer notre marche en avant;...

     Sommaire

Donc, demander réparation 165 ans après, ne pose pas de problème d'un point de vue légal.

Par ailleurs le CRAN rappelle qu'une des raisons de l'imprescribilité d'un crime contre l'humanité, est qu'à cause de l'énormité des dommages causés, une longue période de temps est souvent nécessaire à la population qui en a été victime, pour se reconstituer et être capable de porter plainte.

https://www.youtube.com/watch?v=CZy6RHMUg2U&list=RDVTzAsWXpedc&index=25

Informations supplémentaires