MOI2

 Le point de vue de Léonce Lebrun   

1945, rappelez vous, le Monde aura payé un lourd tribut, avec des millions de « croix de bois », consécutives à l’hyper arrogance des politiciens de tous bords comme en 1914…voire même leur incompéence qui aura été marquée par la gigantesque gifle diplomatique de Munich -1938-

Et ce refrain hypocrite fusant de partout… « Plus jamais ça »

Oui mais on observe depuis 1945, que notre Planète n’a pas connu un seul  jour de paix, avec un Occident lancé pour certains, dans des sordides guerres de décolnisation, grand donneur  de leçons  de «  valeur et de civisation »… « en même temps » en pôle position pour la fabrication d’armes de guerre qu'il faut vendre ,aux fins d' améliorer un commerce extérieur vacillant, fervent  soutien d’un PIB -produit intérieur brute- en difficulté…

Alors la Paix n’est pas pour demain, cet Occident continuera sa politique impérialiste  et expantionniste, par l’occupation insidieuse ici et là, de territoires pouvant assurer sa domination et son économie…

... avec cette nouvelle application stratégique nébuleuse politico-militaire…le Terrorisme qui plonge les masses  indo-européennes dans la peur, et bien entendu les frappes aériennes, avec ces inévitables dégâts collatéraux, frappant les populations civiles du Sud... sans protection nucléaire

Mais voilà, qu’en toute chose il faut considérer la fin, et  donc  demain, les damnés de la terre auront du grain à moudre pour triompher sans scrupule

Le Christianisme et l'Esclavage

 

L'Eglise de la Réforme et la traite négrière

On a parfois comparé le catholicisme et le protestantisme face à la traite, et surtout face à l'esclavage moderne, c'est-à-dire dans leur comportement dans les pays où l'un et l'autre étaient affrontés à une population d'esclaves nègres ou indiens.

Mais on n'a pas souvent analysé les conséquences sur la traite négrière de tout le mouvement de la Réforme qui secoua l'Occident chrétien et provoqua de réelles mutations en Europe.

On peut être surpris qu'au moment même où l'Église tentait de se réformer sur le plan religieux et que le monde occidental cherchait à faire prévaloir de nouvelles vertus ou une nouvelle esthétique, ils aient semblé ignorer tous droits à l'égard de ceux qui n'étaient pas européens.

Les antagonismes féroces qui se traduisirent en Europe par des guerres de religion et toutes sortes d'ostracismes, se manifestèrent également à propos de la traite négrière.

Ici, pour l'Église catholique, la protection inavouée de monopoles se mêla au souci de protection de la  vraie religion  contre les risques de contamination par l'hérésie.

 

 

Sommaire

 

 L'Eglise de la Réforme

 L'autorité pontificale

 Evangélistion ou colonisation

Informations supplémentaires