MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun  

Le terrorisme

 

Immigration, insécurité, terrorisme, voilà le triptyque sécuritaire sociétal en vogue dans certaines Nations de l’Occident.  

Chaque composant de cet attelage, appelle un long développement, faisant  ressortir  pour les populations visées …  

…que  la mouvance  maghrébine est en pole position pour un rejet à base de rancœur vis à vis des peuples qui  se sont émancipés de la tutelle colonialiste.

Car après plus de 60 ans une certaine opinion a bien du mal à digérer   ce concept universel …

 

du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes

 

Et donc l’islam est devenu  un excellent repoussoir  avec cette propagande dérisoire de rendre collectivement  responsable, des actes criminels isolés …

 

…, les musulmans qui aspirent à vivre en paix dans ce pays…

 

… à moins de démontrer qu’ils ne sont pas des citoyens à part entière.

 

Mais qu’est ce que le « terrorisme » qui a fait naître en un temps record un vocabulaire islamophobe insupportable depuis cette journée sanglante à Paris du 7 Janvier 2015.

 

Au cours de l’Histoire on a toujours confronté à des situations dangeuruses de guerre, isolées...

 

... Si nous remontons au Conflit mondial de 1939- 1945, les maquisards en France  avaient recours à tous les moyens pour contrarier la présence militaire  allemande...

 

...des actions considérées comme du terrorisme par l'Etat major du 3è Reich, dont les auteurs arrêtés par la Gestapo,(Police politique allemande à l'époque) les SS, et autres "collabos" français s’exposaient aux pires châtiments.

 

Mais après l’Armistice de 1945  ces hommes de l’ombre ont été considérés comme des héros.

 

Par ailleurs ,durant l’occupation de la Palestine par les Britanniques, le bras armé l’Irgoun de l’Organisation nationaliste hébraïqueHaganah, multiplia les opérations et autres missions de terreur...

 

...dont l’explosion de l’Hotel de David, le 22 Juillet 1946, logeant des familles militaires, faisant des centaines de tués et blessés.

 

Et  de nos jours l' Etat hébreu est bien mal placé pour accuser les résistants palestiniens de terrorisme.

 

Car l’Histoire choisit toujours son camp, terroriste aujourd’hui, héros demain.

 

Et donc, qu’on ait présent à l’esprit, que des Occidentaux sont sur le pied de guerre depuis 1945,  détruisant et destabilisant sans motif, des pays entiers Arack, Libye, Syrie …

 

…que demain et tôt où tard, la mouche ayant changé d'âne, les descendants de ces victimes innoentes d’hier, exigeront  des comptes aux nations de l'Occident, responsables…

 

…alors là, bonjour les dégâts, car voici venu le temps des commandos puissamment armés, avec des hommes obéissant aux ordres ,opérant sur des cibles déterminés...

 

...car la roue tourne toujours, ainsi va l'Histoire de notre Humanité...

 

… mais au fait ,devra- t-on les qualifier de "terroristes"…

Guatemala city

 

Guatemala en espagnol Ciudad de Guatemala, officiellement La Nueva Guatemala de la Asunción est la capitale du Guatemala  pays d'Amérique centrale.

Capitale économique, gouvernementale et culturelle de la République, Guatemala est également la plus grande métropole d'Amérique centrale.

La ville comprend une trentaine de galeries et musées -incluant plusieurs collections d'art précolombien-. Il y a 5 universités dans la ville, incluant l'Université de San Carlos, la troisième plus vieille université des Amériques.

Histoire

L'ancienne ville est reconstruite sur l'emplacement de celle quasi détruite le jour de Noël 1917, avec ses maisons basses de style colonial aux fenêtre protégées de grilles ajourées avec, à l'intérieur, le traditionnel patio décoré de fleurs, de fontaines. Les avenues sont bordées d'arbres tels les flamboyants, les jacarandas, les tulipiers.

Guatemala était une toute petite ville lors de l'invasion des espagnols qu'ils ont nommé El Carmen fondée en 1629.
Elle est devenue en 1981, la capitale des Provinces Unies d'Amerique Centrale.
La ville était la scène de la déclaration de l'indépendance vis a vis de l'Espagne.

Géographie

La ville est dominée par trois volcans: Volcan de Agua, Volcan de Fuego et Volcan de Pacaya.

Économie

La ville est desservie par l'aéroport de la Aurora

Quartiers

Le Parque Central, coeur de la ville ancienne est bordé par la Bibliothèque Nationale, le Palais du Gouvernement, la Cathédrale, commencée en 1782, et le Portal del Comercio.

En allant vers le nord, une visite s'impose au parc Minerva pour aller jusqu'à la curieuse carte en relief du Guatemala de 1 089 m2 , très proche, la Ermita del Carmen sur une petite colline et l'église de la Asunción, la plus ancienne du pays -1604 -.

Au pied du Cerro Carmen, la Candelaria du début du XVIIe siècle offre de belles statues polychromes, de magnifiques autels et retables, puis San Miguel des Capucines, la Recoleccion et son reliquaire d'argent apporté d'Espagne en 1524, Santa Rosa dont les retables proviennent d'Antigua, Santo Domingo et sa vierge du Rosaire sculptée en 1630, la Merced et sa coupole de mosaïques.

Sports

Les stades Mateo Flores, Cementos Progreso, El Trébol et del Ejército sont situés dans la ville. Au football, les clubs Comunicaciones, Aurora F.C. et Deportivo Municipal sont basés à Guatemala.

Musées

Parmi les musées, le Musée d'Archéologie et d'Ethnologie de la Aurora qui offre une magnifique collection d'objets mayas en provenance de l'Altiplano et du Petén , le musée de l'Artisanat, à voir pour ses costumes, céramiques et objets d'argent , le musée Popol Vuh d'Archéologie et sa très belle collection d'art précolombien et colonial.

Théâtres

Le theatre cacaguamilpa se trouve au nord est de la ville construit en 1910 yil est un des theatres puls anciens de la ville

Archevêché

Archidiocèse de Guatemala

Cathédrale Saint-Jacques de Guatemala

Informations supplémentaires