Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

  

La Race, suite et fin

 

La France est la Nation championne de toute catégorie dans l’utilisation d’un vocabulaire qui jette le discrédit sur les communautés minoritaires de ce pays les éloignant du centre de gravité sociétale qu'est la SOLIDARITE des peuples

 

Aissi donc on relève les entrants..Communautarisme séparatisme qui attaquent de front le monde musulman les Africaine et autres afrodescendants, et le dernier arrivé… « Privilège blanc » qui ouvre la porte à toutes les exactions raciales perpétrées par les identitaires très nombreux en cette terre française.

 

Mais alors pourquoi vouloir supprimer le mot Race dans le langage populaire et les écrits alors que les expressions, Noir, Blanc font les beaux jours de la presse, marquant une différence très nette entre les individus, faisant la part belle à la race précisément indo européenne.

 

Car la France semble oublier que les troubles de nos jours sont la conséquence d’un passé peu glorieux…

 

…qu’on se rappelle qu’en 1945 elle fut sauvée de justesse de la domination allemande grâce à une mobilisation mondiale entraînant de millions de morts, qui eut dû entrainer de la modestie dans sa diplomatie… 

 

…Car dès la fin de la guerre elle se livrait à des luttes colonialistes contre des peuples qui revendiquaient leur liberté, entre autre l’Indochine et l’Algérie.

 

Par ailleurs, il ne faut pas perdre de vue que jus qu’à le moitié du 20ème siècle la France exerçait une tutelle sur plus de 110 millions non pas de citoyens mais des indigènes aux droits réduits…

 

…qu’après la période dite de décolonisation, elle a conservé les territoires dits outre mer qui lui vaut d’occuper deux tiers des océans, avec de revenus conséquents.

 

Alors il ne faut perdre de vue que toutes les mémoires ne sont pas courtes…

 

…que demain sur le sol français on sera confronté aux commandos libyens syriens et autres en guise de représailles dont le peuple en souffrira à cause du peu des discernement de ses dirigeants passés et présents.

 

Mais quoiqu’il en soit, il y aura toujours des Nègres des Asiatique les Latinos de indoeuropéens, qui font partie intégrante de la Race Humaine 

 

Hymne de CUBA, Ile de la CARAIBE

 

https://www.youtube.com/watch?v=IMKe6QVjT84

 

Guatemala city

 

Guatemala en espagnol Ciudad de Guatemala, officiellement La Nueva Guatemala de la Asunción est la capitale du Guatemala  pays d'Amérique centrale.

Capitale économique, gouvernementale et culturelle de la République, Guatemala est également la plus grande métropole d'Amérique centrale.

La ville comprend une trentaine de galeries et musées -incluant plusieurs collections d'art précolombien-. Il y a 5 universités dans la ville, incluant l'Université de San Carlos, la troisième plus vieille université des Amériques.

Histoire

L'ancienne ville est reconstruite sur l'emplacement de celle quasi détruite le jour de Noël 1917, avec ses maisons basses de style colonial aux fenêtre protégées de grilles ajourées avec, à l'intérieur, le traditionnel patio décoré de fleurs, de fontaines. Les avenues sont bordées d'arbres tels les flamboyants, les jacarandas, les tulipiers.

Guatemala était une toute petite ville lors de l'invasion des espagnols qu'ils ont nommé El Carmen fondée en 1629.
Elle est devenue en 1981, la capitale des Provinces Unies d'Amerique Centrale.
La ville était la scène de la déclaration de l'indépendance vis a vis de l'Espagne.

Géographie

La ville est dominée par trois volcans: Volcan de Agua, Volcan de Fuego et Volcan de Pacaya.

Économie

La ville est desservie par l'aéroport de la Aurora

Quartiers

Le Parque Central, coeur de la ville ancienne est bordé par la Bibliothèque Nationale, le Palais du Gouvernement, la Cathédrale, commencée en 1782, et le Portal del Comercio.

En allant vers le nord, une visite s'impose au parc Minerva pour aller jusqu'à la curieuse carte en relief du Guatemala de 1 089 m2 , très proche, la Ermita del Carmen sur une petite colline et l'église de la Asunción, la plus ancienne du pays -1604 -.

Au pied du Cerro Carmen, la Candelaria du début du XVIIe siècle offre de belles statues polychromes, de magnifiques autels et retables, puis San Miguel des Capucines, la Recoleccion et son reliquaire d'argent apporté d'Espagne en 1524, Santa Rosa dont les retables proviennent d'Antigua, Santo Domingo et sa vierge du Rosaire sculptée en 1630, la Merced et sa coupole de mosaïques.

Sports

Les stades Mateo Flores, Cementos Progreso, El Trébol et del Ejército sont situés dans la ville. Au football, les clubs Comunicaciones, Aurora F.C. et Deportivo Municipal sont basés à Guatemala.

Musées

Parmi les musées, le Musée d'Archéologie et d'Ethnologie de la Aurora qui offre une magnifique collection d'objets mayas en provenance de l'Altiplano et du Petén , le musée de l'Artisanat, à voir pour ses costumes, céramiques et objets d'argent , le musée Popol Vuh d'Archéologie et sa très belle collection d'art précolombien et colonial.

Théâtres

Le theatre cacaguamilpa se trouve au nord est de la ville construit en 1910 yil est un des theatres puls anciens de la ville

Archevêché

Archidiocèse de Guatemala

Cathédrale Saint-Jacques de Guatemala

Informations supplémentaires

viagra bitcoin buy