MOI2

 Le point de vue de Léonce Lebrun   

1945, rappelez vous, le Monde aura payé un lourd tribut, avec des millions de « croix de bois », consécutives à l’hyper arrogance des politiciens de tous bords comme en 1914…voire même leur incompéence qui aura été marquée par la gigantesque gifle diplomatique de Munich -1938-

Et ce refrain hypocrite fusant de partout… « Plus jamais ça »

Oui mais on observe depuis 1945, que notre Planète n’a pas connu un seul  jour de paix, avec un Occident lancé pour certains, dans des sordides guerres de décolnisation, grand donneur  de leçons  de «  valeur et de civisation »… « en même temps » en pôle position pour la fabrication d’armes de guerre qu'il faut vendre ,aux fins d' améliorer un commerce extérieur vacillant, fervent  soutien d’un PIB -produit intérieur brute- en difficulté…

Alors la Paix n’est pas pour demain, cet Occident continuera sa politique impérialiste  et expantionniste, par l’occupation insidieuse ici et là, de territoires pouvant assurer sa domination et son économie…

... avec cette nouvelle application stratégique nébuleuse politico-militaire…le Terrorisme qui plonge les masses  indo-européennes dans la peur, et bien entendu les frappes aériennes, avec ces inévitables dégâts collatéraux, frappant les populations civiles du Sud... sans protection nucléaire

Mais voilà, qu’en toute chose il faut considérer la fin, et  donc  demain, les damnés de la terre auront du grain à moudre pour triompher sans scrupule

  • Les thèmes des états généraux" Outre-mer"
    • 1. Comment faire baisser les prix ?
    • 2. Comment limiter les importations et augmenter la production locale ?
    • 3. Quels projets structurants pour l'avenir de chaque territoire ?
    • 4. Comment favoriser le dialogue social et l'accès à la formation professionnelle ?
    • 5. Comment mieux organiser la gestion des collectivités et de l'Etat ?
    • 6. Quelle relation faut-il développer avec les voisins de chaque territoire d'Outre-Mer ?
    • 7. Comment améliorer l'insertion des jeunes et garantir l'égalité des chances ?
    • 8. Quel travail faut-il accomplir pour réconcilier la mémoire, la culture et l'identité ?

« Chaque territoire doit se réapproprier son destin.
Mes chers compatriotes, je vous invite donc à un débat sans tabou.
Un débat où chacun pourra apporter sa contribution. »

Nicolas Sarkozy, jeudi 19 février 2009

« C’est en ces termes que le Président de la République a clôturé son intervention annonçant le lancement des Etats Généraux de l’Outre-Mer.


Pourquoi des états généraux ?


Parce que qu’il est temps d’écrire une nouvelle page de l’histoire des départements et collectivités d’Outre Mer et de leurs relations avec la France, une page où responsabilité, solidarité et ambition seront les fondements des nouvelles voies qui guideront  notre avenir.


Parce qu’il est temps d’engager des changements structurels.
Et parce que chacun doit y apporter sa bonne volonté, ses idées et sa propre contribution.
 
Ces Etats généraux ont l’ambition d’être la plus grande consultation jamais réalisée en outre-mer.
Ils concernent la Guadeloupe, la Martinique, la Réunion et la Guyane. Les collectivités d’outre-mer, comme les Français originaires d’outre-mer vivant en métropole, y seront également associés.


Les ateliers de travail locaux seront organisés au mois d’avril et au mois de mai.
A cette phase locale, sera associée une consultation plus large sur internet.


A leur terme, la synthèse de toutes les propositions sera restituée à un niveau national pour permettre d’arrêter les premières décisions et ce, dès le mois de juillet.
Ce site est donc un premier rendez-vous.
Il signe le point de départ d’un chantier d’envergure dont l’enjeu est de réussir la modernisation des outre-mer.

LANCEMENT DES ETATS-GENERAUX DE L'OUTRE-MER LE 14 AVRIL -

Le délégué interministériel à l'Outre-mer a précisé vendredi que les états généraux de l'outre-mer seront lancés, pour l'hexagone, le 22 avril à Paris, et non le 14 comme initialement annoncé. Il n'a pas donné de raison à ce report, sans incidence sur les dates des états généraux dans les DOM.

Les Français d'outre-mer sont près d'un million en France. Leurs représentants ont retenu quatre chantiers : 1. la culture, la mémoire et l'identité ; 2. l'égalité des chances, la lutte contre les discriminations et la citoyenneté ; 3.le sport ; 4. les problématiques liées à l'éloignement (Internet, téléphone, poste...).

Informations supplémentaires