Cialis accept btc
MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

 

Religion et Race

 

Elles sont presque jumelles sauf que l’une relève de la virtualité et l’autre de la réalité…

 

… deux rituelles qui remontent  dans la nuit des temps et ont causé tant de désagréments à l’espèce humaine suivant les époques…

 

mais au fait pourquoi avoir mené croisade pour la suppression du mot « race » dans le langage et sur certains documents officiels alors que celui « religion » a toujours droit  de citer ne faisant l’objet d’aucune attaque virtuelle…

 

Pour la petite histoire aucune nation  et d' institution internationale n’ont repris à leur compte ce schéma…

 

…IL y a certainement un flou qui cache le loup ;

 

Sans entrer dans les détails l’auteur va évoquer quelques faits qui marquent l’Histoire de la Religion et la Race…

 

de la Religion

 

Quand Pierre (Simon) l’un des apôtres préférés de l’Homme de Bethléem arrive à Rome, nous savons qu’il  est chargé d’une  mission apostolique…

 

…tu es pierre et c'est sur cette pierre que je bâtirai mon Eglise…

 

 Aissi est né le Christianisme qui allait se développer  en terre de paganisme, car n’oublions pas qu’à cette époque l’empire romain est placé sous la domination absolue des empereurs à qui tous se considèrent comme des dieux sur terre adorés par leurs sujets.

 

Dans ce cas, les Romains  qui  se sont convertis à cette doctrine nouvelle, vont payer de leur vie cet outrage à l’Empereur à l’occasion d’horribles persécutions, Saint  Pierre, premier pape de l’Eglise, ayant été lui même un martyr du système en 64, sous le règne de Néron,

 

 Cette macabre tragédie aura duré jusqu’au passage de l’Empereur Constantin (272-337) qui s’étant converti  au Christianisme mit fin au martyr de chrétiens.

 

Toutefois, cette religion aura connu par la suite bien des attaques et  des remous, dont au passage…

 

 L’arrivée de l’Islam généré en 624 par le prophète Mahomet divisé en  deux branches, chiites et sunnites;

 

 En 1517  l’autorité du Pape et les fondements de l’Eglise sont contestés en Allemagne par le pasteur Martin Luther, c’est le schisme avec la création de l’Eglise protestante

 

En 1543 le Roi Henri VIII se sépare de Rome en créant l’Eglise anglicane indépendante

 

Avec l’arrivée du Protestantisme en France le pays aura été traversé par une longue période  d’intolérance vis à vis des protestants (huguenots), dont l’Histoire aura retenu le massacre de la Saint Barthélemy qu’au cours de la nuit du 24 Aout 1572 et des jours suivants, plus de 30000 adeptes de cette doctrine  ont  été assassinés.

 

Et plus tard  en 1663 Louis XIV  instituait la Religion Catholique comme seule religion d’Etat en multipliant les embûches et les humiliations envers des sujets protestants, provoquant un exode massif de ceux-ci en direction de la Grande Bretagne notamment

 

De nos jours bien de conflits ont une connotation religieuse, c’était le cas de la crise de l’Irlande du Nord (1960 -2007) opposant catholiques et Protestants

 

Par ailleurs dans le conflit yougoslave ( 1991-2001) il est difficile de ne pas observer un soupçon de guerre de religion entre orthodoxes (Serbie) et musulmans (Bosnie Croisie)

 

D’autre part comment ne pas relever l'implication de certaines Nations de l’Occident dans la destuction de ce pays après la disparition de son emblématique dirigeant le Maréchal  Tito

 

Car ce territore que j’ai visité dans les années 1980, formant une Fédération de six régions, avait un avenir très prometteur qui n'a pas fait que des heureux.

 

L’Histoire nous le dira, la mer rejetant toujours ses cadavres.

 

Par contre en Palestine le conflit opposant le Hamas et l’Etat hébreu ne décèle à priori aucune connotation religieuse.

 

En conclusion la religion est une construction humaine qui avec le temps aura disparu

 

Prochainement…la Race..

 

https://www.youtube.com/watch?v=TIU9A8ZTeyI

 

 Les contradictions de la Guadeloupe contemporaine                

Africains afro descendants ou cari-guadeloupéens

Il se trouve que périodiquement, ce (faux) débat sur notre rapport à l’Afrique revient sur le devant de la scène. Il prend même parfois des proportions totalement inattendues et un ton si passionnel qu’on se pose des questions sur la lucidité ( a -lucidité ?) de ceux qui agitent ces questions.

On le sait, près de 90% de la population guadeloupéenne, est afro descendante, c’est une évidence, que personne ne peut nier; même si certains (ils sont de plus plus rares) la renie.

Quand se pose alors la problématique de « notre africanité, » se pose en corollaire presqu’aussitôt, avec une étonnante acuité, une autre qui concerne la Traite Négriére Transatlantique (TNT).

Question récurrente : Pendant la TNT les africains ont ils oui ou non participé à la vente des esclaves ?

Sur cette question, il me semblai qu'une réponse négative suffisait à clore une fois pour toute ce débat. Hélas, non. il se trouve que certains guadeloupéens, martiniquais,… éprouvent encore en 2014, le besoin d’affirmer avec force une sorte d’africanité matricielle.

On en revient alors à des thèses négristes, afro centristes, africanistes, qui sont à bien considérer comme une sorte de passeport pour tous ceux qui ont encore besoin de s’affirmer »authentiques » au regard de « l’autre »


On convoque alors les ancêtres, les égyptiens, mais de préférence les pharaons, on re découvre avec un enthousiasme béat , les empires de l’Afrique pré coloniale. : Royaume du Ghana, Royaume du Mali, Royaume du Kongo, du Benin, du Songhai pour ne citer que les plus illustres.

Et nous voila, partis en re -conquête dans la machine explorer le temps passé.

Mais s’il semble nécessaire qu’un afro descendants, de la Guadeloupe, de La Jamaïque, du Brésil, ou des Etas Unis, se doit de savoir ce que furent ces royaumes, et ces civilisations d ’avant l’arrivée des prédateurs européens ;mais il n’en faut pas non plus que la plongée dans nos racines devienne le seul but d’une vie.

Il est peut être même bon, de (re) lire « Nation Négrés et Cultures » de Cheik anta Diop, ou « Peaux noirs noires et masques blancs", de Fanon ; encore que dans la situation qui est la notre actuellement « Les Damnés de la terre » soient d’une plus grande « nécessité »

Mais devons nous dans cette quête identitariste en arriver à gommer comme; le font certains de ces africanistes, la situation actuelle de la Guadeloupe ?

Aucun culte néo africain, aucune quête néo africaniste, aucune bataille rangée sur l’histoire de la TNT ne fera de nous les africains d’outre mer, plus africains que les africain d'Afrique Il faut donc en finir avec ce mythe d'un éternel retour


Car la question centrale qui se pose aujourd’hui aux 90% de guadeloupéens afro descendants n’est pas que la quête d’un passé africain, fut il glorieux?

La Guadeloupe d’aujourd’hui avec ses contradictions, ses problèmes actuels, ses difficultés économiques, son mal développement, la pwoftasyon ne doit pas en aucun cas disparaitre sous une néo africanitude qui peut très vite devenir folklorisante, si on la pousse à l’extrême

De plus, les guadeloupéens ont aussi à s’inscrire dans leur environnement immédiat ;
Ce n’est pas l’Afrique, mais bien la Caraïbe.

Il me semble que cette néo africanophilie, rejoint sur bien des points la ré indianisation de guadeloupéens d’origine indienne.

A ce rythme là, demain les Saintois vont vouloir se normandiser, les quelques guadeloupéens d’ascendance kalina, vont vouloir eux aussi se ré -amérindianiser...

O nou kay avè sa ?

Depuis l’arrivée de 1ers nègres esclaves, des siècles sont passés nous avons du bien que colonisés,, construire avec les outils disponibles une culture guadeloupéenne.

Elle i a gardé les traces de nos origines, mais a du très vite apprendre à vivre avec -celles des autres composantes de notre peuple.

Si on ne s'arrêtait que sur le culinaire, on noterait que la traditionnelle Soup a Kongo que nous apprécions tant mais qui n’a rien de « Kongo est au même titre que le » konlonbo indien », ou le chodo d’origine anglaise, des marqueurs de nos identités multiples.

Demandez à un guadelouoéen, quel est son plat national ?


Notre musique nationale le ka est afro descendante, mais que dire du quadrille ? Notre créole a base lexicale française, charrie une foule de mots picards, normands, amérindiens, ou tamouls éléments constitutifs de notre langue créole.

Une "linguiste afro centriste a a m^me dans un incroyable délire faire du creole une langue africaine...

Et en dépit de tous ces races d’une lointaine et mythique Afrique, nous vivons dans la Caraïbe, qui n’est pas l’Afrique.

Il est très important que la quête cette d'une Afrique lointaine et perdue, ne nous égare loin de notre sol national qui est et demeure la Guadeloupe.

Et puis,on le sait, notre néo africanitude n'a jamais dérangé le colonialisme français, tant que notre combat principal ne se limite qu'a ces questions d'Afrique, le colon est tranquille.

D'autant certains de ces pays, sont encore sous la botte néo coloniale...

Loin de Gorée, cette terre st devenue notre il faudra tôt ou tard la libérer de l‘emprise du colon.Sans rien renier, assumons nous: Un jeune peuple né dans la colonisation et vivant dans la Caraïbe.

Danik I Zandwonis

Informations supplémentaires

viagra bitcoin buy