MOI2

 Le point de vue de Léonce Lebrun 

 

Péril noir, Paradis blanc, étrange…

 

Car dans ma naïveté et cette conception du réalisme, j’ai toujours considéré qu’il  y avait un PERIL et un PARADIS sans couleur et autre connotation raciale…

 Et pourtant, c’est  bien le fondement de ces concepts édités par des indoeuropéens 

qui  en même  temps réclament, vent debout, la suppression du mot RACE  dans la Constitution de 1958, une parfaite incohérence.

 

L’analyse est simple, dans la classification de races établit par le vainqueur …jaune, rouge, blanc, noir,  on observe que les appellations… jaune, rouge … ont disparu dans le langage courant, mais avec  la mise en orbite d’un petit nouveauu…le racisme anti -blanc

 

 

Et là encore dans ma conception étroite des réalités j’ai cru qu’il n’y avait qu’un Racisme dont les principales victimes historiques  et contemporaines, sont le Africains -sud,nord- et les Afro descendants dispersés sur l’ensemble de la Planète …

 

 

Ne restent plus en lice dans la hiérarchie des « couleurs humaines » que les indoeuropéens, qualifiés de « blanc » les Africains et descendants  présentés comme des «  noirs »...

 

... à tel point que les premiers désignés ont mille difficultés à prononcer le mot NEGRE qui signifie dans la tradition ancestrale…combat , conquérant etc…

 

 

Mais ce classement  « noir blanc » n’est pas innocent, d’aspect impérialo-colonialiste, avec le « blanc » synonyme de puissance d’arrogance et de domination, alors que le «  noir » est couvert du manteau de la soumission, de la pauvreté et la misère…

 

 Observez la gourmandise avec laquelle les médias de ce coté de l’Atlantique, utilisent l’épithète « noir ».cet homme noir, le paysan noir, l’avocat noir, le joueur  noir de l’équipe, l'artiste noir…etc

 

Mais, arrêtons ce besoin de supériorité raciale, cette soif d’humilier  l’autre en raison de son aspect physique, cette hypocrisie au pays des droits de l’homme, de l’égalité, liberté, et fraternité.

 

Il n’y  a pas plus de blanc que de noir ,mais des femmes et d’hommes qui poursuivent leur destin dans un Monde d’incertitude.

 

Quant à la problématique de race, je rappelle à toutes fins utiles que la France en tant que Nation a utilisé ce concept  pendant longtemps pour justifier la Traite négrière transatlantique et l’Esclavage des Africains déportés.

 

Alors c’est un peu tard pour déclarer urbi et orbi, que les races n’existent pas, sauf à saisir les 192 + 1...

 

...Membres de l’ONU, seule Instance mondiale,  appelés à  se prononcer par un vote unanime sur cette épineuse et dramatique mystère sociétal …

 

En nous rappelant dans nos analyses que la Grande ROME de valeurs et de civilisation aura sombré corps et bien dès le Vème siècle après J.C

Viendra le temps

 

 

Depuis (2007) que le Britannique Lewis Hamilton est entré dans le cercle très fermé de la F1(formule 1) la compétition de haut niveau de sport automobile que j’affectionne depuis de nombreuses années, à chaque grand prix, l’homme fait l’objet des commentaires les  plus nauséabondes par les « journalistes » et sur les forums de ce côte de  l'Atlantique. mais pourquoi…

 

Il est insupportable de constater que ce Nègre est l’un des meilleurs pilotes actuels du paddock, un crime de lèse-majesté, alors que ses détracteurs auraient préféré le savoir dans un champ de canne , bananes, ou autre coton, travaillant gratuitement pour qui vous savez…

 

N’est ce pas le rang que l’Occident voudrait voir occuper ces plus d’un milliard de Nègres sur cette Planète, et de vous à moi je me garde bien de ne réserver aucun crédit à la théorie fumeuse d’absence de race, un discours pour gogo, au titre duquel y adhèrent des membres de nos communautés…mais viendra le temps…

 

Viendra le temps…

 

Mais quel temps…où veut nous emmener ce garçons, alors que nos valises sont bouclées pour fuir le plus loin possible cette chienlit. Léonce veut nous faire le coup du « grand soir » demain on rase gratis, mais merci on a déjà donné suite aux enfumages politiques…

 

Vous avez tout faux cher internaute virtuel, car si ce climat de chienlit est réel par contre pour l’autre scénario, au lendemain du grand soir il n’y aurait plus de consommation avec la disparition de toute production, aucun client ne voulant plonger au charbon pour autrui, autant dire la fin de l’Espèce, un armagguedon…

 

Cependant ma réflexion est tout autre, après avoir revu la semaine dernière sur une chaîne TV « le Tombeau », cet excellent film du réalisateur américain Jonas Mc Cord, avec quelques fantaisies sur la réalité historique, mais c’st toujours le genre.

 

Pour résumer, nous savons que le fondement du Christianisme repose pour l’essentiel sur ce tryptique la mort,( Venredi  saint ) puis la résurrection ( Pâque ) et  la montée au Ciel  (l’Ascension ) suivant le calendrier grégorien ,de Jésus, né 33 ans auparavant à Bethléem (Palestine)

 

Or à l’occasion de ses fouilles, une brillante archéologue a découvert dans les environs de Jérusalem (Palestine) les squelettes qui avaient toutes les apparences de l’homme qui était sensé être ressuscité voilà quelques deux mille ans.

 

L’information est véhiculée indiscrètement par les revues spécialisées, et c’est la panique au Vatican qui dépêche son émissaire avec comme mission de faire avouer publiquement à l’archéologue qu’elle s’était trompée au niveau de ses recherches…difficilement acceptable

 

Et pour moi c’était un remake dans la réalité du cas de Galilée -1564-1642- à qui l’Eglise sous le pontificat du Pape Pau V avait refusé systématiquement la théorie de la rotation de la terre, sous le prétexte fallacieux que les recherches du Savant étaient contraires aux « saintes écritures »

 

Mais me direz vous, où est le rapport avec notre siècle très civilisé, un environnement parfait où il fait bon vivre…

 

Très simple, depuis plus de 150 000 ans d’existence terrestre l’Homme n’a rien compris et vit toujours dans le mensonge collectif vis-à-vis des races des continents des nations des peuples.

 

Nous allons d’échecs en échecs, les exemples abondent, mais pour illustrer mes propos je n’en évoquerai que très peu…

 

Dans les années 2000, l’Occident veut détruire l’Irack, qui dit-on dispose de stocks d’armres de destructions massives, dont on n’a jamais vu la couleur mais ce pays a été détruit avec des milliers de victimes civiles, sa situation est toujours dans le KO  et les responsables de cette abomination n’ont pas connu les affres de l’instruction du Tribunal Pénal International.

 

Pour de sombres motifs d’un membre de l’OTAN, la Libye a été bombardeé au nom de la démocratie, qui n’est pas une panacée, mais dont on attend la démonstration sur le terrain.

S’agissant de l’Iran, l’Occident veut lui interdire l’arme nucléaire, oubliant que l’un d’entres eux a mis en orbite le principe de la dissuasion nucléaire voilà plus de 60ans

 

Que l’Afrique a été charcutée en 1885 au bénéfice de l’Occident, et la seule perspective pour ce continent est de retrouver le chemin de l’Union, mais cet Occident n’en veut pas car une Afrique unie et puissance irait contre ses intérêts

 

Et je pourrais multiplier les exemples d’échecs dans différents domaines de la médecine de la recherche fondamentale où en physique les notions d’infiniment grand et d’infiniment petit sont très à la mode mais on ne maitrise ni l’un ni l’autre, car comme disait le grand philosophe Louis Bergson (1859-1941)…

 

… la science avait fait de nous des dieux avant que nous méritions d’être des hommes…

 

Et je n’ai pas évoqué la question du partage des richesses et la faim dans le Monde où partout sur cette planète civilisée, des enfants des femmes des hommes mouraient à cause du défaut de solidarité du Système…

 

Alors oui nous sommes dans une chienlit organisée mais…viendra le temps…

 

Que cela ne vous empêche pas de passer de bonnes vacances à toutes et tous que je souhaite

 

A bientôt donc si vous le voulez bien en vous rappelant qu’AFCAM a réservé l'affiche de Juillet 2014 pour un spécial... Caraïbe…

Léonce Lebrun

Informations supplémentaires