MOI2

 Le point de vue de Léonce Lebrun  

 

De l’état du Monde….Rétrospective

 

Avec un peu de retard, circonstance atténuante oblige, je reviens sur ce qui s’est dit, prédit, il y quelques semainesà Pittsburgh (Etats-Unis, à l’occasion de la réunion du désormais G 20…

 

…  Par définition je garde une grande méfiance au regard de ces institutions qui n’ont pas reçu de mandat explicite de  l’ ONU , mais s’arrogent le droit d’imposer leurs conclusions à toute la Planète…

 

… sous la futile prétention que certaines nations invitées seraient les  plus riches… pour les autres, circulez, il n’y a rien pour vous.

 

Pour la petite histoire, rappelons que ce forum ponctuel qui n’est pas d’initiative américaine et s’est tenu pour la première fois à Paris ( France) dans les années 1976, était composé de six nations…

 

… dont trois membres permanents du Conseil de Sécurité, détenteurs de l’arme atomique, quatre de l’ Alliance Atlantique,( OTAN) sauf le Japon , une simple observation donne une idée de leur puissance de feu…

 

Donc, de six chargés de se pencher sur l’état de l’économie mondiale, nous sommes  passés à 7 puis 8 à l’occasion desquels au repas des « grands » entre la poire et le formage…

 

… étaient invités des dirigeants africains, dont certains s’y pressaient, leur donnant l’illusion d’une certaine  importance. Mais le Continent na pas avancé d’un iota sur tous les plans

 

…Et depuis Septembre de cette année, la « crise » aidant ils se sont retrouvés à 20 à Pittsburg pour dialoguer entre autre sur la régulation du marché monétaire

 

…et la limitation des bonus dus aux traders, ces sorciers de la manipulation boursière, autant de sujets qui intéressent l’immense armée « d’hommes de la rue »

 

Mais la grande nouveauté de Pittburg fut l’entrée en lice de la nouvelle administration américaine avec son chef de file…

 

… dont certains «  ces va en guerre ces Max la menace »  se  berçaient déjà d’illusion sur son amateurisme, son manque d’expérience, bref par des arguties, on allait avaler tout cru l’ex Sénateur de l’Illinois.

 

 Mais catastrophe pour eux, ce fut du brio du brillant, une parfaite connaissance des dossiers, une certaine vision de l’avenir de notre Planète…

 

…que le jury d’Oslo ( Norvège) a sanctionné sans appel, par un prix Nobel de la Paix… je m’en dispense  de tout commentaire sur l’évènement.

 

A ce sujet et à propos de l’Iran au regard de l’arme atomique il est intéressant de remonter l’Histoire…

 

Nous sommes dans les années 1960, le locataire de l’Elysée qui a décidé de retirer son pays du commandement intégré de l’OTAN

 

… se lance dans l’aventure nucléaire sur la base du concept de la « dissuasion » c'est-à-dire qu’avec une ogive on peut mettre dans l’embarras tout adversaire  potentiel hautement nucléarisé…

 

Le Chef de l’Etat de l’époque en cause, n’a jamais eu l’intention d’utiliser cet arme redoutable, un remake des 6 et 8 Août 1945, mais il en connaissait parfaitement la force diplomatique dans le concert des Nations…

 

Plus de 40 ans après nous sommes  dans le même contexte, qui pourrait croire intellectuellement que l’Iran serait  disposé à porter le fer et le sang au Moyen Orient sur un ennemi potentiel…

 

… (disposant de son stock ) sachant qu’une bombe thermonucléaire de centaines de fois plus puissante que celle larguer sur le Japon en Août 1945…

 

…détruirait et contaminerait toute la région, y compris l’Iran qui serait victime «  d’un vent nucléaire qui n’a pas de frontière ».

 

 Mais alors de qui se moque-ton, quand on veut interdire à cette Nation ou tout autre pays...

 

...de se doter de moyens diplomatiques adéquats, sachant que cet Etat en cause est entouré de voisins puissamment armés..

 

L’Administration américaine qui a rapidement assimilé ces subtiles et hypocrites oppositions  diplomatiques…

 

… laisse désormais aux autres « Max la menace », le soin des gesticulations puériles et stériles...

 

Demain…les Vainqueurs…

 

...condamné à mort par un tribunal militaire spécial des forces armées françaises, suivant les chefs d’accusation de sédition, menés subversives, haute trahison…

… avec un tel palmarès mon Avocat aurait toutes les peines du monde à me sauver la mise, un Conseil qui tout au long de ces audiences houleuses...

...aura plaidé pour «  un nationaliste intègre, très engagé envers l’indépendance de son pays, ayant toujours agi suivant les lois de la guerre » »...

... « « en faisant respecter scrupuleusement par ses collaborateurs, à quel que niveau de la hiérarchie, les recommandations de la Convention de Genève concernant les soldats faits prisonniers » ».

 Ma tête étant mise à prix, arrêté dans mon refuge privé  pourtant bien protégé et gardé par des hommes de confiance, mais en nombre insuffisant,...

...j’avais été dénoncé au paravent par un de mes compatriotes, un Nègre comme moi, que dis-je… un négrillon.

Ils sont légions dans cette posture de trahison, conséquence d’une assimilation très et trop poussée, conduisant à une totale dépersonnalisation...

...un manque de repère de l’Etre, sur son origine et ses racines…

…  qui fut lynché par une foule revancharde et abandonné sans vie sur une place publique.

Du fond de ma cellule, d’un mètre cinquante sur moins de deux mètres, avant le jour et l’heure fatale, j’eus le temps de réfléchir à loisir sur la condition humaine...

...et surtout d’admettre le bien fondé de la sentence qui me frappait, pas d’aveu de faiblesse ni d’état d’âme…

 …quand le destin vous rattrape, il ne faut pas s’accrocher, mais partir en toute dignité, ayant été au bout de sa logique révolutionnaire, dans l’honneur et le courage...

...au service de son peuple, de sa nation en voie de devenir, tombé pour une cause que l’on croit et sait juste, en vertu d’un dogme inaliénable… « du droit des peuples à disposer librement de leur destin »

 Car les combattants placés sous mon commandement par les directives de nos organes et autorités politiques en exil, agissant suivant mes strictes instructions...

...avaient causé bien de dégâts dans les rangs des commandos colonialistes, salués avec enthousiasme  par les correspondants des médias indépendants présents sur les théâtres d’opérations… 

… grâce à mes techniques améliorées et adaptées de harcèlement et de guérilla en mouvement, relevées dans un manuel lors d’un passage éclair à l’Académie militaire de West Point Etats-Unis...

...en qualité d’Officier auditeur étranger…

… pour que mon élimination physique soit devenue une priorité absolue par nos ennemis.

Et voilà mes dernières paroles prémonitoires face à un peloton d’exécution de douze hommes masqués…

… portant chacun un fusil de guerre, type MAS 49/56 semi-automatique de grande précision (remplacé depuis par le FAMAS)…

…sous les ordres d’un Lieutenant-Colonel de Cavalerie, à visage découvert, qui m’a enlevé au préalable, galons et autres insignes de campagnes, conformément à la tradition des Armées…

…tous les autochtones caraïbéens militaires de carrière, ayant refusé de tirer sur leur frère de race, sont placés ipso facto aux arrêts de rigueur, pour une durée indéterminée, jusqu’à leur procès devant leur même Tribunal…

wwwxxxwwwxxxwwwxxxwww

…adieu mes chers parents…

… adieu mes amis…

…adieu mes compagnons de combat…

…viendra le temps…

…Vive l’Afrique éternelle…

…Vive l’Union de la Caraïbe…

…Vive la République de la Martinique.

 https://www.youtube.com/watch?v=IMKe6QVjT84

 Du reste quelques semaines après ma disparition, sans bandeau sur les yeux ni verre de rhum…

… porté en terre par de très nombreux fidèles, malgré les consignes politiques reçues par l’Etat-major pour la Caraïbe, encore présent...

WWWXXXWWWXXXWWWXXXWWW

Informations supplémentaires