MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun 

 

Le Communautarisme (suite)

 

Ces éternelles questions qui sont posées à la classe politique toutes tendances confondues…

…qu’est ce que le communautarisme…

… en quoi ce mode de rencontre notamment culturel et fraternel peut-il mettre en danger les fondements de cette République version monarchique…

 

…quelles sont ces minorités ethniques qui sont l’objet de cet acharnement politico- médiatique que je subodore être les Africains les Caraïbéens les Maghrébins et autres musulmans(nes) …

 

…ces empêcheurs de tourner-en-rond…

 

…ces descendants du commerce triangulaire, de l’Esclavage et la Colonisation, dont la présence sur le territoire européen français, rappelle à son peuple, des heures sombres peu glorieuses…

 

…mais n’est pas visée la communauté hébraïque, de race indoeuropéenne, hyper organisée de grande solidarité, financièrement solvable et disposant d’énorme influence politique héritéeS des conséquences de la Guerre 1939-1940, malgré le nombre réduit de membres…

 

…à un moindre degré, la colonie arménienne que je connais bien…

 

…les békés de la Martinique, d'origine européenne, descendants des négriers d’antan, quoi que peu nombreux monopolisent toute l’économie du territoire, et vivent en état autarcique…

 

…les expatriées Français installés dans l’ouest du Continent africain, véritables missi dominici, servant de relais au système impérialo-néocoloniailme, ne se mélangent pas avec les autochtones africains.

 

Pour bien cerner cette problématique je vais exposer une affaire qui a concerné deux couples  ,l’une d’origine caraïbéenne et l’autre européenne –souchiste-…

 

Propos d’un membre du couple caraïbéen…

 

… « tu te rends compte Léonce, nous faisons tout pour être agréables et conviviales à nos voisins européens, invitations, offres, de nos spécialités culinaires…

 

… mis voilà depuis des années nous ne connaissons même pas la couleur de la moquette de leur salon… »

 

… « seulement si nous arrêtons ce mode de voisinage ce sont nos enfants qui en souffrirons par mesure de représailles »…

 

En fait c’est une affaire sociétale, dont connaissent des milliers de nos compatriotes, que je lui ai recommandé de s’en sortir de ce guêpier « servito-colonialiste »…

 

… et se rapprocher davantage de nos communautés caraïbéennes qu’il s trouverons de la solidarité, une vraie fraternité une, réelle convivialité…

 

…ai-je fait du communautarisme au sens politique du contexte actuel…

 

…oui, et je l’assume totalement

 

Car dans une société où ça craque de partout, identitaire par là, racisme anti blanc par ci ,la confiance vis-à-vis de nos hôtes européens est mise à rude épreuve…

 

… et ce n’est pas la charge brutale gouvernementale en direction de ses collaborateurs nationaux qui modifiera l’ordre des choses au regard d’une Nature têtue et vindicative….

 

…qu’avec le temps qui passe, les incohérences politiques des uns et la bêtise des autres, le Communautarisme est devenu une doctrine comme le Communisme et le Capitalisme…

 

…que les uns et les autres soutenus par des médias hyper affidés ne pourront pas éradiquer….

 

…vous avez dit listes communautaristes…ah bon …pour la suite.

https://www.youtube.com/watch?v=FGqMMpMkKXs&t=19s

 

Les mystères de l'Histoire

 

Comme convenu, nous avons rendez-vous sur AFCAM avec notre Histoire, la Vérité, la Rupture,

 

Il y a quelque temps, un condisciple de - fac- ayant découvert par hasard ce site , m’interpelle ainsi…

« « Dis Léonce arrêtes de te moquer de nous, tel que je t’ai connu, une montagne de culture et de connaissance, tu n’as rien d’un Nègre… » »

 

L’honorable, ancien Sous-Directeur de Branche de son état, diplômé de Droit public , licencié es lettres, fonctionnaire de catégorie A après concours externe, la voie royale pour intégrer la fonction publique après l’Ecole Nationale d’Administration - l’ENA -  bref, ce n’est pas n’importe qui, et pourtant il a le discours de l’homme de la rue…

 

…du style -café de commerce-…toi avoir chaud… réponse de l’interlocuteur…  « « Non, mais je connais très bien votre pays, pour avoir fait mes -Humanités- à la Sorbonne de Paris -France » »

 

En d’autre temps, je lui serais tombé dessus comme la misère sur les pauvres, à grand coup d’explication historique, philosophique raciale etc, etc pour le conduire à admettre que culture et connaissances sont des ingrédients virtuels et subjectifs d’invention humaine, qui ne sont adossées à aucune race , aucun peuple aucune Nation…

 

En la circonstance le silence s’impose et je pensai que cet homme ne me connaissait pas en réalité, qu’il résonnait comme l’immense majorité de ses autochtones compatriotes, ignorant l’importance que j’attache au mot  "Nègre" expression remontant du fin fond de l'Histoire des Hommes, mais galvaudée par la mouvance indo européenne, pour lui assurer sa domination raciale.

 

Et ma mémoire de  remonter  au souvenir de ce grand Africain originaire du  Sénégal qu’était Cheick Anta Diop à qui dans les années 1950, un jury à la Sorbonne précisément,  avait refusé sa thèse d’égyptologie, adoptée plus tard, apportant la preuve que la civilisation égyptienne d'antan, faisant partie intégrante du Monde africain…

 

Les membres de ce jury avaient estimé qu’un Nègre ne pouvait être dépositaire de telles connaissances et que la grande Egypte antique, celle des pharaons et des pyramides devait être rattachée à  l'Occident et non à l’Afrique...

 

Ainsi donc que vous, de race Nègre, soyez docteur en mathématiques, ingénieur informaticien de haut niveau , vis-à-vis de l’interlocuteur indo européen qui frise l’illettrisme, vous serez toujours considéré comme humainement inférieur, un sentiment inscrit dans les gènes qui remonte dans la nuit des temps, conforté par l’éducation et le mode opératoire de l’instruction publique…

 

Et donc pour rédiger ce texte, la rupture mon dernier grand message- au moins 20 pages- sans doute sur la toile, j'ai associé trois figures emblématiques du Monde Nègre, Césaire Aimé, Barack Obama et Nelson Mandela, suivant une rédaction, contemporaine, sans langue de bois, ni pommade, qu'au regard desquels le verdict final appartient à l’HISTOIRE

 

Oui, la rupture préfigure un testament politique, en préface de mes -mémoires-, si le destin me concède ce privilège…

Si vous le voulez bien, clichez sur l’adresse ci dessous, ou la reporter dans votre navigateur en -copier -coller,-si nécessaire

 

http://www.afcam.org/index.php/fr/croissade/histoire1/la-rupture

 

Léonce Lebrun

Informations supplémentaires