MOI2

Le point de vue de Léonce Lebrun  

 

Le populisme

 

L’étranger qui débarque  ne sait pas où se situer dans ce pays ,la France, avec une telle division  disparate de sa population, allant du communautariste au dihadiste, du républicain à l’islamiste radicalisé, du gauchiste à l'ultra-droite, de l'orléaniste au bonapartiste, du terroriste au populiste...  

…bref avec un tel attelage humain peut-on parler de « vivre ensemble », un discours   habillé  de manipulation idéologique

 

Précisément parlons du populisme, un concept qui a fait son apparition dans le domaine médiatique, mettant dangereusement en scène la qualité des personnes, avec d’un côté ceux qui gouvernent et dirigent 

 

… de l'autre, la masse des citoyens  se pliant aux injonctions d’un système suivant la couverture de la démocratie

 

Mais dès qu’un besoin  de changement se fait sentir  par des manifestations violentes, les médias affidés au Pouvoir politique, ont baptisé ce mouvement de populisme, un qualificatif  péjoratif ô combien insultant…

 

…  car il s'avère sous-entendu que le peuple n’ayant pas droit au bouleversement institutionnel, est considéré comme dépourvu d’intérêt…

 

… il lui est concédé  un droit de vote qui l’autorise à s’exprimer périodiquement en vertu des règles de la démocratie, un mode de fonctionnement que n’avait pas prévu l’auteur de l’esprit des lois…(Montesquieu)

 

… il en ressort que  comme le spécifiait en son temps un éminent homme politique disparu…

 

… le citoyen vote le Dimanche et vaquière à ses occupations le Lundi…

 

Mais ce modèle ne peut plus perdurer et exige le respect de chacune et chacun en conformité avec l'esprit républicain.

 

Car les élites aux affaires politiques depuis des lustres ont  montré leurs failles et faiblesses…

 

…En effet prenons le cas de l’Occident, avec le XXème siècle le Monde a connu  deux guerres sanglantes provoquées par les politiciens au Pouvoir...

 

...alors que ce sont les paysans et autres ouvriers au front, qui ont payé lourdement les conséquences de leurs ambitions irresponsables....

 

...que du reste en l'espèce il ne peut être exigé du citoyen un quelconque patriotisme, et l'on comprend mieux ces désertions massives des époques en cause dans les rangs de l'Armée, qu'à postériori j'approuve totalement.

 

Et depuis 1945 malgré le plus jamais ça, des peuples ont senti durement les comportements colonialistes et impérialistes des gouvernements successifs de certaines Nations de l'Occident...

 

...vis à vis des Etats de l'Ouest africain, de l'Algérie de Madagascar de l'Indochine et des territoires dits outre-mer.

 

Enfin j'observe en ce qui concerne la France, que le peuple a été volé  de sa colère de 1789… en faisant confiance à des clans antirévolutionnaires. 

 

…que depuis l’ avènement de la République  sous la domination d’une Bourgeoisie féroce et arrogante…

 

… tous les mouvements populaires ont été écrasés par la force ou la ruse.

 

Mais les soubresauts actuels entrevoient de nouvelles perspectives pour les populistes…

 

Alors, pour ces intouchables, dure sera la chute… allons nous vers le crépuscule des dieux...

 

...en tout cas ces personnages devraient retenir que les cimetières sont remplis de gans indispensables ( Clémenceau)

 

Les mystères de l'Histoire

 

Comme convenu, nous avons rendez-vous sur AFCAM avec notre Histoire, la Vérité, la Rupture,

 

Il y a quelque temps, un condisciple de - fac- ayant découvert par hasard ce site , m’interpelle ainsi…

« « Dis Léonce arrêtes de te moquer de nous, tel que je t’ai connu, une montagne de culture et de connaissance, tu n’as rien d’un Nègre… » »

 

L’honorable, ancien Sous-Directeur de Branche de son état, diplômé de Droit public , licencié es lettres, fonctionnaire de catégorie A après concours externe, la voie royale pour intégrer la fonction publique après l’Ecole Nationale d’Administration - l’ENA -  bref, ce n’est pas n’importe qui, et pourtant il a le discours de l’homme de la rue…

 

…du style -café de commerce-…toi avoir chaud… réponse de l’interlocuteur…  « « Non, mais je connais très bien votre pays, pour avoir fait mes -Humanités- à la Sorbonne de Paris -France » »

 

En d’autre temps, je lui serais tombé dessus comme la misère sur les pauvres, à grand coup d’explication historique, philosophique raciale etc, etc pour le conduire à admettre que culture et connaissances sont des ingrédients virtuels et subjectifs d’invention humaine, qui ne sont adossées à aucune race , aucun peuple aucune Nation…

 

En la circonstance le silence s’impose et je pensai que cet homme ne me connaissait pas en réalité, qu’il résonnait comme l’immense majorité de ses autochtones compatriotes, ignorant l’importance que j’attache au mot  "Nègre" expression remontant du fin fond de l'Histoire des Hommes, mais galvaudée par la mouvance indo européenne, pour lui assurer sa domination raciale.

 

Et ma mémoire de  remonter  au souvenir de ce grand Africain originaire du  Sénégal qu’était Cheick Anta Diop à qui dans les années 1950, un jury à la Sorbonne précisément,  avait refusé sa thèse d’égyptologie, adoptée plus tard, apportant la preuve que la civilisation égyptienne d'antan, faisant partie intégrante du Monde africain…

 

Les membres de ce jury avaient estimé qu’un Nègre ne pouvait être dépositaire de telles connaissances et que la grande Egypte antique, celle des pharaons et des pyramides devait être rattachée à  l'Occident et non à l’Afrique...

 

Ainsi donc que vous, de race Nègre, soyez docteur en mathématiques, ingénieur informaticien de haut niveau , vis-à-vis de l’interlocuteur indo européen qui frise l’illettrisme, vous serez toujours considéré comme humainement inférieur, un sentiment inscrit dans les gènes qui remonte dans la nuit des temps, conforté par l’éducation et le mode opératoire de l’instruction publique…

 

Et donc pour rédiger ce texte, la rupture mon dernier grand message- au moins 20 pages- sans doute sur la toile, j'ai associé trois figures emblématiques du Monde Nègre, Césaire Aimé, Barack Obama et Nelson Mandela, suivant une rédaction, contemporaine, sans langue de bois, ni pommade, qu'au regard desquels le verdict final appartient à l’HISTOIRE

 

Oui, la rupture préfigure un testament politique, en préface de mes -mémoires-, si le destin me concède ce privilège…

Si vous le voulez bien, clichez sur l’adresse ci dessous, ou la reporter dans votre navigateur en -copier -coller,-si nécessaire

 

http://www.afcam.org/index.php/fr/croissade/histoire1/la-rupture

 

Léonce Lebrun

Informations supplémentaires